BRIOCHE FACILE AU YAOURT BULGARE

imanche 7 mars 2010

BRIOCHE YAOURT2BRIOCHE-YAOURT.jpg

Ce matin, atteinte de flémingite aigue et pas envie de mettre au boulot un dimanche matin Gustave (mon robot) (je sais, je sais, ce n’est pas glamour, j’aurais pu le nommer Ken comme le kenwood qu’il est, ou comme le fiancé de Barbie) mais comme je ne possède pas ses mensurations (et que des experts ont décrété qu’elles étaient irréelles) je peux continuer à vivre sereinement en me disant qu’elle relève du domaine du fantasme. Je m’égare… donc, je lui ai fichu la paix Gugus et j’ai tout mis dans la machine à pain qui n’est pas sans famille, puisque la cuisine de Leyre l’héberge, mais sans nom. J’accepte donc toutes vos propositions pour la baptiser. La machine a fait le travail, mais le mélange peut tout aussi bien se faire au batteur ou au pire à la main si vous n’avez pas été contaminé par l’épidémie de flemmingite aigüe ki’m secoue.

Ingrédients : 1 yaourt bulgare – 3 jaunes d’œufs – 350 grs de farine – 50 grs de sucre – 50 grs de beurre –30 grs de lait – 4 càs d’eau de fleur d’oranger (ou autre parfum) –1 sachet de levure briochin

Pour dorer : 4 càs de lait + 1 càs de sucre glace (facultatif) ou un jaune d’oeuf

Mettre l’ensemble des ingrédients dans la machine à pain, programme pâte dans ma machine c’est les liquides en premier et les solides en second, puis viennent levure, sucre et sel disposés à part.

A la fin du programme, sortir la pâte de la cuve la dégazer (en clair lui donner un bon coup de poing, vous savez celui d’une énergie accumulée après une journée pas trop cool) la diviser en 6 parts.

Déposez dans un moule à cake en silicone.

Laissez lever la pâte, ce jour là, comme il faisait humide, il a fallu 2 bonnes heures de levée.

Badigeonnez de lait mélangé au sucre glace.

Décorez du sucre en grains.

Enfournez dans un four préchauffé pendant 15 minutes à 200 ° et 20 mn à 180°.

Laissez refroidir, je l’ai badigeonnée avec de la gelée d’abricots, pour la brillance et avoir l’excuse de me lécher les doigts, c’est vraiment vilain, je sais, mais je me soigne.

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :