KOUGLOF DE CHRISTOPHE FELDER

Mercredi 31 mars 2010

KOU3KOUGLOF

OUGLOF

Les brioches, à la Cuisine de LEYRE on adore, on les déguste, on les savoure, on en offre, et quel plaisir de surveiller comme le lait sur le feu, le pâte qui lève, l’odeur de la brioche qui cuit, ça anime une cuisine, ça lui donne vie. Je vous confie cette recette  qui fait la réputation de la région d’Alsace, essayée jusqu’à l’usure et empruntée toujours au même FELDER (j’le jure, je ne suis pas sponsorisée  par lui, ni par personne d’ailleurs, comme on serait tenté de le croire, au vu de sa  fréquence de citation dans mes références). Je précise surtout à MARTINGALE33 (qui m’a demandé mais qui est ce Mr?) .

Pour un moule de 18 cm et 6 mini moules à kouglof

Pour le levain

20  g de levure de boulanger

70 g eau

100 g de farine

Pour la pâte à kouglof

450 g de farine

2 œufs

250 g de lait

80 g de sucre

1 cà c de sel

130 g de beurre

50 g de raisins secs

1 càs de rhum

Pour enduire le moule

25 g de beurre et 50 g d’amandes effilées

Versez le rhum sur les raisins secs et laisser macérer.

Versez dans le bol du robot les 70 g d’eau (tiède mais surtout pas chaude elle tuerait l’action de la levure) la levure de boulanger, ajoutez les 100 g de farine et mélangez .

Recouvrir le levain  avec les 450 g de farine laissez pousser jusqu’à ce que la farine craquèle sur le dessus.

Arrivé à ce stade ajoutez œufs, lait, sucre, sel et beurre.

Battre pendant 10 mn à la vitesse 2à3 jusqu’à ce que la pâte devienne élastique et lisse puis incorporer les raisins secs qu’on aura pris soin d’égoutter et d’éponger avec du papier absorbant.

Laissez lever deux heures.

Lorsque la pâte aura levé,  la déposer sur un plan de travail légèrement fariné, la travailler du bout des doigts rapidement et sans excès de façon à obtenir une boule,  diviser le pâton en deux.

Faire fondre les 25 g de beurre et badigeonner au pinceau les moules en saupoudrant d’amandes effilées.

On mettra la première partie roulé en boule en l’enfonçant dans un grand moule à kouglof.

La deuxième partie de pâte on va la diviser  en 6 pâtons qu’on mettra dans des mini-moules à kouglof.

Laissez lever encore deux heures couvert d’un torchon dans un endroit tiède et mettre à cuire four préchauffé à 180° durant 20 mn. Faire le test avec la pointe d’un couteau ou une aiguille en l’introduisant dans la brioche s’il ressort sec, la brioche est cuite.

En principe la pâte va bien lever et idéalement elle va atteindre le haut du moule et pendant la cuisson elle va le dépasser.

Laisser tiédir avant de démouler (pour éviter que la brioche ne se défasse) puis saupoudrer de sucre glace mis dans une passoire.

Découpez en tranches et savourez avec de la confiture ou sans, en mettant surtout des miettes partout y a bien un chien ou chat qui traîne par là !

 

3 Réponses à KOUGLOF DE CHRISTOPHE FELDER

  1. alyssya dit :

    Dans la recette il est fait part de pr le levain, 100 g de farine; et l’on verse dessus le levain 225 g de farine, il y a une incohérence ou une faute de frappe quelque part car le poids en farine ne correspoond pas du tout, soit il y a 450 g en tout de farine, soit 450 g – 100 g du levain, soit 450 g + 100 g ; que doit-on comprendre ? Merci de votre réponse.
    Alyssya

    • Véb dit :

      Bonjour Alyssya et merci pour l’intérêt que vous portez à ma recette et à votre lecture. Effectivement une erreur de frappe s’est insérée dans le texte. Nous avons un total de 550 g de farine – 100 g prélevé pour le levain. Faut dire que j’ai recopié manuellement quelques 440 recettes de mon ancien blog à celui-çi. Ceci expliquant cela.
      Je vous souhaite une excellent journée et à bientôt. Vous me direz si vous avez aimé. Bien cordialement

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :