CONFITURE DU VIEUX GARCON PLUS FACILE IL N’Y A PAS

Dimanche 5 septembre 2010

CONFITUREVIEUXGARCON3CONFITURE DU VIEUXGARCON

confitureduvieuxgarcon2

La cuisinière de Leyre toujours en vadrouille et sans ordi, a programmé pour vous la recette de cette confiture sans cuisson qui n’en a que le nom. Puisqu’elle est composée de fruits entreposés entre une lichette d’eau de vie et de sucre, c’est tout !  Je l’ai débuté en avril et l’ai poursuivi jusqu’à l’apparition des premiers grains de raisins, il y de cela quelques jours. Je l’ai servi pour agrémenter un baba  et je la servirai cet hiver pour garnir des mignardises aux parfums de l’été.

Pour cela il vous faut un gros bocal qui ferme hermétiquement éviter les couvercles aux bouchons de liège,  c’est certes plus joli, mais l’alcool va s’évaporer (j’ai déjà tenté).

A chaque fois que l’on met les fruits, les recouvrir de leur poids en sucre puis recouvrir d’eau de vie blanche.

J’ai commencé par les cerises du jardin, abricots, groseilles, pêches, fraises, prunes….raisins.

Choisir de beaux fruits, mûrs mais point trop n’en faut.

Donc laver puis éponger soigneusement les fruits.

Pour les groseilles, les égrener.

Pour les fruits à noyaux comme les abricots (les couper en deux), pêches les peler puis les couper en quatre.

Pour les prunes j’ai mis des mirabelles et des prunes vertes, je les ai laissées en l’état.

Le raisin, les fraises, mûres, framboises, myrtilles je les ai laissés tel quel.

Une fois le bocal rempli, il faut l’entreposer dans un endroit tempéré et le secouer de temps à autre histoire que le sucre se dissous.

L’oublier pendant trois mois, et après, à vous les babas, glaces, mignardises et que sais je encore.

Par véb – Voir les 56 commentaires –

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :