POULET ROTI AVEC OU SANS BROCHE TRUFFE THYM-FROMAGE DE MR MICHEL GUERARD

Mercredi 25 août 2010

pouletrotiPOULET ROTI

Je ne sais pas chez vous, mais chez moi ce plat simple est un des plats consensuels par excellence.  J’adore en faire pour le premier plaisir, que j’en retire, olfactif, et en second, pour le silence qu’il impose lorsque je le pose sur la table, pas un seul commentaire, à part, et selon la tranche d’âge : « y a t-il du ketchup ou  reste t-il de la moutarde ? ». Tentez, vous verrez.

C’est une recette largement inspirée de celle du Chef Monsieur Michel GUERARD. Une autre fois je ferai la recette originale en intégralité en respectant scrupuleusement les ingrédients de la farce avec la sauce  qui va avec.  Je ne tarderai pas trop car elle vaut le détour, sur ce, je vous souhaite à tous de passer un excellent mercredi.

Pour un poulet fermier (venant du poulailler ici) d’environ 1,500 kg vidé et préparé

Pour le truffage du poulet :

200 g de fromage ail fines herbes + 1 càs de thym en poudre et  quelques branches de thym frais

50 grs de beurre ramolli  + Jus d’un 1/2 citron

Mélanger dans un saladier le fromage et le thym.

En partant de la base du cou préalablement sectionné au couteau tranchant, décoller entièrement, à la main, la peau de la volaille en glissant délicatement les doigts entre la chair et la peau ; progresser avec précaution afin de ne pas déchirer cette dernière.

Introduire à la main dans l’espace ainsi aménagé, la farce que que l’on répartira uniformément sur les filets et les cuisses. Déposez à l’intérieur du poulet le thym frais en branche après avoir badigeonné les parois de fromage.

Badigeonner l’extérieur du poulet du jus de citron puis de beurre ramolli.

Mettre le poulet à rôtir en l’enfilant dans la tige du tournebroche ou dans un plat  allant au four et auquel cas, le laisser cuire dans un four préchauffé à 200° pendant 45 minutes en l’arrosant régulièrement du gras de cuisson provenant de la farce.

Pour obtenir une couleur uniforme, coucher le poulet  sur un flanc, au bout 1/4 d’heure de la cuisson, on le retourne sur l’autre flanc et on achève la cuisson pendant le même temps restant (1/4 d’heure) sur le dos.

Il faut compter environ 15 à 18 minutes pour 500 g de viande.

Pour savoir si un poulet est cuit en piquant à l’aiguille la jointure de l’os située entre le pilon et le gras de la cuisse, le jus qui en sort doit être clair s’il est rosé, il faut poursuivre la cuisson.

La cuisson terminée, recouvrir le poulet d’une feuille de papier aluminium et le garder dans le four, porte entrouverte.

Sauce au nougat morilles  :

Fleur de sel

qq tours du moulin à poivre

1 càs d’échalote hachée

1 càs des sucs de cuisson

3 càs de vinaigre de balsamique

50 g d’une plaquette de nougat aux morilles (souvenir de mes vacances de l’été dernier dans le Gard)

Faire revenir l’échalote dans une càs des sucs de cuisson du poulet puis déglacer au vinaigre laisser réduire filtrer le jus obtenu au chinois puis ajouter le nougat et une càs de crème fraîche fouetter jusqu’à parfaite dissolution des ingrédients.

Voilà c’est prêt, maintenir au chaud dans une casserole au bain-marie.

Une autre histoire de poulet :

pouletPOULET ROTI A LA BROCHE & POMMES A LA SALARDAISE SAUCE NOUGAT

FRICASSEE FRICASSE DE POULET AUX CHAMPIGNONS ET AUX PETITS OIGNONS

Par véb – Voir les 42 commentaires

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :