COING CONFIT AUX CLOUS DE GIROFLE

Mardi 2 novembre 2010

COINGCLOUGIROFLE2COINGCLOUGIROFLE

C’est une recette qui ne paye pas de mine comme cela, mais c’est une de mes préférées, car elle a un goût qui me ramène indéniablement à l’enfance. Ma mère est bourrée de talents (elle peint, tricote, brode, coud…) mais quand elle se met derrière les fourneaux, ça donne une cocotte minute, des légumes, de la viande, le tout mis pêle-mêle avec quelques épices et 20 minutes plus tard, ouf ! la corvée est terminée.

A chaque fois que SEB ou autre marque sort un modèle de cocotte minute, elle est la première à arpenter les rayons de supermarché, histoire d’avoir le dernier gadget qui pourrait réduire encore plus son temps de présence en cuisine. Vous vous dîtes et alors ? Et bien mon enfance ayant été bercée par le sifflet de la cocotte minute, j’ai développé envers celle-ci une allergie qu’aucun anti-staminique n’en viendrait à bout. Bref, voici l’une des rares recettes qui aura mijoté sur sa plaque 30 minutes sans avoir été emprisonnée dans une cocotte.

Sur cette « chanson douce que me chantait ma maman », je vous souhaite à tous de passer d’agréables moments :

Pour deux gros coings :

4 càs de sucre blanc

6 clous de girofle

Environ 1/l d’eau de source (ou du robinet) un peu moins ou un peu plus en fonction de la grosseur des fruits

Lavez puis essuyer les coings, enlever le coeur et les pépins puis détailler le fruit en lamelles  (je garde la peau) et mettre au fur et à mesure dans un bol rempli d’eau fraîche pour éviter qu’il ne s’oxyde.

Égoutter puis déposer les morceaux de fruits dans une casserole recouvrir à niveau les fruits d’eau minérale saupoudrez de sucre et mettre les clous de girofle.

Faire cuire à feu doux, couvert pendant 30 minutes.

Deux façons de conserver ce confit de fruits ou dans un bocal fermé au réfrigérateur.

Ou

Verser le mélange chaud dans un ou plusieurs bocaux lavés et épongés soigneusement. Mettre le pot à refroidir côté couvercle sur le plan de travail puis rangez dans un endroit tempéré, se conserve sans souci pendant 6 mois ou plus.

Vous vous dîtes mais j’en fait quoi, de ce coing confit à part le savourer à la petite cuillère (comme la gourmande que je suis), à tartiner, accompagner une viande, pour égayer un gâteau au yaourt ou un cake, parfumer un yaourt nature, bref, je sais que vous en trouverez d’autres idées et des bien + sympa….

MADELEINE CHEVRE 2CROQUETTES DE POISSONS OU FILET O FISH
CONFITURE FIGUESCONFITURE DE FIGUES AUX ZESTES D’ORANGES CONFITS
CROQUETTESMADELEINES FROMAGE DE CHEVRE & A LA CIBOULETTE

Par Véb – Par Véb – Voir les 23 commentaires

3 Réponses à COING CONFIT AUX CLOUS DE GIROFLE

  1. c’est bizare :

    – cette recette n’apparait pas dans ton blog comme recette recente,

    – j’ai reçu une annonce de nouvelle publiaction pour cette recette qui est datée du 17 mai 2011….. ,

    je ne dois pas être la seule puisqu’il y a des commentaires du 14 janvier 2012 !

    bref bref

    bon dimanche vébounette
    gros bisousssssssssssssssssssssssssssssssssssss

  2. Je n’ai pas trouvé de réponse à ma question dans les recettes visionnées, alors je vais vous expliquer.
    J’ai fait de le pate de coing, l’ai laissé sécher quelques semaines,
    l’ai coupé en petits dés ensuite saupoudré de sucre crital.
    Le résultat que j’attendais n’y ai pas, la confit suinte………
    Que dois je faire ?
    Merci de votre proche réponse
    Amicalement
    Rénate

    • Véb dit :

      Bonsoir
      Si la pâte de coing suinte c’est qu’il y a encore de l’eau contenu à l’intérieur. A mon avis et même si vous allez perdre un peu de la quantité de votre pâte de coing, le mieux serait de la remettre à cuire sur le feu, il faut que la pâte se détache de la casserole, faîtes un test mettez un peu de pâte à refroidir et si elle se tient bien…Vous pouvez aussi, repasser vos dés dans le sucre (ça va absorber l’humidité contenue) mais vous ne pourriez pas les conserver longtemps car ça recommencera à suinter (ça sent mon vécu avant que je ne comprenne). Maintenant avec le jus du coing je fais de la gelée et avec la chair et la peau de la pâte de coing. J’espère vous avoir répondu sinon n’hésitez pas.
      Bonne chance donc et bien cordialement
      ps : le lien de ma pâte de fruits http://www.recettes-de-leyre-et-d-ailleurs.fr/2011/05/18/gelee-de-coings-aux-clous-de-girofle-pate-de-fruits-a-la-cardamone/

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :