COINGS CONFITS AU SIROP STERILISES

C’est la deuxième recette d’affilé sur la thématique coing, que je publie qui fait référence à un article déjà publié, et où j’écrivais à l’époque :

« C’est une recette qui ne paye pas de mine comme cela, mais c’est une de mes préférées, car elle a un goût qui me ramène indéniablement à l’enfance. Ma mère est bourrée de talents (elle peint, tricote, brode, coud…) mais quand elle se met derrière les fourneaux, ça donne une cocotte minute, des légumes, de la viande, le tout mis pêle-mêle avec quelques épices et 20 minutes plus tard, ouf ! la corvée est terminée.

A chaque fois que SEB ou autre marque sort un modèle de cocotte minute, elle est la première à arpenter les rayons de supermarché, histoire d’avoir le dernier gadget qui pourrait réduire encore plus son temps de présence en cuisine. Vous vous dîtes et alors ? Et bien mon enfance ayant été bercée par le sifflet de la cocotte minute, j’ai développé envers celle-ci une allergie qu’aucun anti-staminique n’en viendrait à bout. Bref, voici l’une des rares recettes qui aura mijoté sur sa plaque 30 minutes sans avoir été emprisonnée dans une cocotte. »

Quantité pour deux gros coings :

4 càs de sucre blanc

4 clous de girofle

Environ 1/l d’eau de source (ou du robinet) un peu moins ou un peu plus en fonction de la grosseur des fruits

Lavez puis essuyer les coings, enlever le coeur et les pépins puis détailler le fruit en lamelles  (je garde la peau) et mettre au fur et à mesure dans un bol rempli d’eau fraîche pour éviter qu’il ne s’oxyde.

Égoutter puis déposer les morceaux de fruits dans une casserole recouvrir à niveau les fruits d’eau minérale saupoudrez de sucre et mettre les clous de girofle.

Faire cuire à feu doux, couvert pendant 15 minutes.

Deux façons de conserver ce confit de fruits ou dans un bocal fermé au réfrigérateur.

Ou

Verser le mélange chaud dans un ou plusieurs bocaux lavés et épongés soigneusement. Mettre le pot à stériliser pendant 40 mn à partir de l’ébullition. Sécher les pots et les entreposer dans un endroit tempéré.

Vous vous dîtes mais j’en fait quoi, de ce coing confit à part le savourer à la petite cuillère (comme la gourmande que je suis), à tartiner, accompagner une viande, pour égayer un gâteau au yaourt ou un cake, parfumer un yaourt nature, bref, je sais que vous en trouverez d’autres idées et des bien + sympa….

Sur cette “chanson douce que me chantait ma maman”, Minoucha se joint à moi pour vous souhaiter un

28 Réponses à COINGS CONFITS AU SIROP STERILISES

  1. […] un souvenir d’enfance que partage avec vous. Ma mère n’aime pas cuisinier mais elle a plein d’autres talents, elle soigne, coud, tricote, brode, bricole, peins de jolis […]

  2. […] rajouté des légumes du nord les chicons, et un autre à la saveur de l’enfance du coing confit, une heure plus tard une douce odeur embaumait la cuisine. Voici la recette ami lecteur, si un jour […]

  3. Norane dit :

    Bonjour,

    J’ai fait une recette à peu près similaire. Mais je les ai vraiment confit dans le sirop pendant a peut près 2h.
    Pour les conserver ailleurs que dans le réfrigérateur, car je ne sais pas combien de temps je peux les garder, je voudrais mettre cette préparation (morceau + jus sirupeux) en bocaux et steriliser. Mais combien de temps? Vu que c’est déjà cuit? Avez-vous une idée de la durée? Je vais le faire dans ma cocotte minute. Merci de votre aide, si vous avez une idée.
    Bonne continuation.

    • Véb dit :

      Bonsoir Norane,
      Au réfrigérateur, si les fruits sont couverts de sirop vous pouvez les conserver jusqu’à un an. Mais attention, les pots doivent être rigoureusement propres, les fruits sains, mais j pense que vous savez déjà cela. Si vous souhaitez les stériliser, je dirais 35 minutes à partir du moment ou l’eau atteint 100°. Je n’ai pas de cocotte minute…bons préparatifs.

  4. Dardillac dit :

    Bonjour, je viens de terminer votre recette et ça a l’air super bon, vivement la dégustation !! Je vous donnerai mon avis bientôt, et merci pour la recette 😉

    • Véb dit :

      Ravie de lire que vous avez tenté la recette.J’espère qu’elle emballera vos papilles. Merci pour le retour que vous m’en ferez et que je lirai avec grand plaisir. Bien cordialement

  5. Votre nom dit :

    Une fois fermer c’est sûr que ces pots nous en bouche un  » coing « ….

  6. Miamana dit :

    Moi j’allège et toi tu sors l’artillerie lourde, mmmmmmmmmmmmm!

  7. En effet, tu as raison, les coings sont excellents avec des magrets, j’ai découvert ça récemment ! Et voici une excellente façon de les garder pour se régaler plus tard ! Bravo pour cette recette de conserve ! Bisous et caresse à Minoucha. Jeanne

  8. gene dit :

    minoucha est très belle . mon cognassier est encore tout petit mais dès qu’il produit , j’espère l’année prochaine , j’essaie . bonne soirée

  9. Mamé dit :

    La par chez moi le coing il ni en a pas trop mais je veux bien trempée mon pouce dans tes bocaux !
    Bisous Mamé

  10. Bacchus dit :

    de belles couleurs pour une bien délicieuse idée. superbe. bonne soirée

  11. Hervé dit :

    je vois que tu es dans ta période coings !! une belle idée en cadeaux gourmands !!
    bonne soirée
    hervé

  12. Calou dit :

    tu as tenté avec du foie gras ???!!!

  13. Heart Of Wild dit :

    Une belle façon de conserver les coings, cette année je n’en ai pas mangé. Sous forme de tarte c’est délicieux (un souvenir d’enfance aussi). En tout cas tu es une pro de la conserve en bocal, ton garde-manger doit être une vrai caverne d’ali baba 😉
    Je te souhaite une bonne fin de journée, j’espère que tu as passé un bon week-end !
    Je vais tenter de prendre rendez-vous chez l’ophtalmo pour ma part !

  14. cita dit :

    Je suis comme toi fana des coigns mais cette année j’ai essuyé bien des echecs:un tagine d eveau au coings très décevant, un clafoutis au coing tout autant…il y a des années comme cela…merci pour cette idée de préparation et bonne semaine Veb.

  15. jo dit :

    Coucou,
    Très belle recette, ma belle Vèb.
    Le mois dernier, j’ai déniché quelques coings, j’en ai fait de la gelée à la vanille. Je garde précieusement tes recettes à base de coing, et si par hasard j’en ai l’année prochaine j’essaierai bien ton confit. Hummm…..
    Je te souhaite une douce semaine.
    Big bisous.
    MamyJo

  16. Je les verrais bien avec une viande ces délicieuses tranches confites. La cocotte je ne sais pas m’en servir fermée, j’en ai une dont le joint ne doit plus être très étanche mais l’eau qui se rajoute dans les plats, beurk. Elle me sert pour mijoter parce qu’elle est haute et bien pratique pour les familles nombreuses, pour stériliser aussi et puis elle aime bien les homards ou les crabes. Bonne fin de dimanche à toi, biz.

  17. Pierre dit :

    ça jette de belles couleurs ces coings !!Pierre

  18. Kokille dit :

    Une bien belle recette ! Ca fait longtemps que je n’en ai pas mangé !

    Pourrais-tu aller voter pour mon bonhomme de pain d’épice (sondage colonne de droite, je suis le numéro 4) : http://www.manger-sain.com/ ?

    Merci beaucoup et bonne nuit !

  19. Flor dit :

    Tu nous gâtes avec tout ces trésors qui ont la couleur d’or et même Minoucha, qui lui, a fait son poil d’hiver! Qu’il est beau… le minou… cha.
    Big biz et très bon we ma Véb

  20. kola dit :

    Bonjour Véb,
    Encore une très belle et succulente recette (que je n’ai pas reçue… mais l’habitude aidant…) le coing est un merveilleux fruit mais il faut gérer l’épluchage… cela dit, bravo pour ce confit au sirop, si merveilleux et gourmand l’hiver, il y en a par centaines ici… alors, courage pour moi et je me lance en suivant très scrupuleusement tes conseils… Bravo et merci pour cette gourmande idée que j’offrirai d’ailleurs volontiers autour de moi… je te souhaite une excellente fin de journée, gros bisous mon amie… vivement le printemps quand même… lol
    Jacqueline

  21. Patrick dit :

    Coucou Veb,

    je profite d’une courte pause au travail pour venir voir les merveilles sur ton blog …
    Tu persévères dans l’excellence et on en attendait pas moins de toi avec cette géniale recette .
    Il est vrai que l’on ne sait pas toujours quoi faire avec des coings hormis une tarte tatin … Du moins c’est ce que je croyais. Mais bon, tu es là et nous offre de formidables solutions quant à l’utilisation de ce fruit d’utilisation peu commune.

    Tu continues à nous épater parceque vraiment tu es épatante et on ne se refait n’est – ce pas Veb?

    Mille fois bravo et merci pour cette recette, tu es formidable!
    Bise cordiale
    Patrick

  22. Lili dit :

    Je suis un peu perdue avec les deux recettes,car c’est de la gelée de coing dont je veux
    parler.tout d’abord j’ai eue tout faux avec avec les écorces de pamplemousse
    confites ayant crue que c’était des morceaux de pâte de coing car je pensais
    que c’était la recette de celle-ci
    Mais cette recette de la gelée me plait beaucoup
    Et le coing cuit au four entouré d’une pâte à pain c’était délicieux
    Encore des souvenirs
    Bon,tout est dit sur le coing pour ma part car là je suis en train de patauger
    Je crois qu’une petite gripette qui s’annonce!!!! ma tête bourdonne!!!!
    Recevez adorable Veb d’une Lili qui va aller au lit des milliers de bisous!!
    Re Lili

    • Véb dit :

      Coucou jolieLili, non non j’ai déjà sur le blog une recette de pâte de coing, alors j’essaye de mettre des recettes qui ne sont pas sur le blog. Mais dans le coing tout est bon, le jus pour la gelée la pâte pour de la pâte à fruit, sucré, salé. Comme vous dites c’est un fruit au parfum de l’enfance. J’espère que vous allez bien et que pas de gripette en vue. Je vous 2040 biz et vous remercie pour votre gentillesse et fidélité. Re Biz de Véb
      ps le bonjour à notre pêcheur émérite et prends léchouille de snoopesnoupe

      • Lili dit :

        Chouette pour la pâte de coing!!!!!bonne nouvelle!!
        Mille gros bisous
        Un bisou de la part de Snoopy à Minoucha
        En ce moment et à cette heure ci une chouette se manifeste
        dans notre cèdre .
        J’adore cet oiseau de nuit
        Lili

  23. Amélie dit :

    Une belle recette au bon goût de l’enfance aussi pour moi. Ma mère mettait du coing partout, jusque sur les dessus d’armoire pour parfumer agréablement les chambres pendant quelques semaines.
    Bisous et bon WE.

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :