- Recettes de Leyre et d'ailleurs - http://www.recettes-de-leyre-et-d-ailleurs.fr -

1 BISCUIT ROULE QUI SE PREND POUR UNE BUCHE (HORS SAISON) MANGUE-ABRICOT-COUVERTURE CHOCOLAT BLANC, COMME ELLE AIME

Je sais, je sais, vous vous dites mais n’importe quoi, une bûche  en novembre, la cuisinière de Leyre se croit à Noël ou quoi ? Mais que voulez-vous tout à l’heure pendant ma pause, je suis allée faire un tour en ville et j’ai vu que le tapis rouge était déroulé pour les consommateurs moroses que nous sommes, jouets en cascade, rayons débordant de chocolat, guirlandes, paillettes…Je m’y serai cru.

Alors pour oublier un bref instant cette bruine (déprimante) qui couvre la ville depuis quelques jours j’ai décidé de partager cette recette avec  » quelques ombres perdues sous des capuchons »car nous sommes bien  « hors saison » Je ne sais pas vous, mais lorsque nous sommes invités,  MisterEyre choisit le vin et moi une confiture que j’accompagne invariablement d’un dessert adapté aux goûts de nos hôtes fait avec mes mimines.

Nos hôtes du jour amateurs d’abricots, de mangues juteuses et si de plus on recouvre cette douceur non pas du fameux n°5 mais d’un soupçon chocolaté, alors là… j’ai gagné de chantonner « Malgré tout ce que l’on ose et qui parfois réussi ». Je sais, j’ai le triomphe modeste…

..même si à force de mignardises, j’ai gagné le droit d’être aimé par 4 kg qui se sont tellement attachés à moi…que j’ai l’impression qu’ils « m’aiment pour toujours », a en devenir fusionnel…

Je digresse. Je récapitule donc, une crème à la mangue entourée par les bras forts et moelleux d’un biscuit qui se prend pour une bûche, et posé négligemment sur le creux de son épaule, une veste couleur abricotet autour du cou, une écharpe chocolatée.

Après on garni selon l’inspiration du moment et ce fut kumquat confit maison, noisettes caramélisées…alouette, non ça c’est l’intrus, pour voir si vous suiviez. Emballez, c’est prêt !

Génoise : 4 oeufs  – 120 g de sucre semoule – 100 g de farine -30 g de maizena (fécule de maïs)

Préchauffer le four à 170°.

Casser dans un saladier (en inox) les oeufs, verser le sucre.

Remplir le fond d’une casserole d’eau chaude poser le saladier dessus, tout en mettant le CD de Johnny en vous imaginant au stade de France et « allumez le feu ».

Fouetter (je mets le batteur fonction moyenne vitesse) jusqu’à ce que l’ensemble épaississe et forme un ruban 5 à 8 mn environ. Si vous utilisez le thermosonde, le mélange doit rester en dessous de 49 ° au delà, retirer du feu  et continuer à battre jusqu’à refroidissement de l’appareil (encore 3 mn environ).

Incorporer la farine à travers une passoire afin de ne pas faire retomber la masse. Mélanger délicatement.

Verser la pâte sur le moule à biscuit roulé qu’on aura recouvert d’une feuille de papier sulfurisé.

Enfourner pour une cuisson de 10 à 12 mn.  La pâte reste pâle et ne dore pas car si elle cuit trop et on ne pourra plus l’enrouler par la suite.

***

Enrouler une génoise en bûche c’est tout un art : Déposer sur une serviette humide le biscuit cuit côté papier sulfurisé, couvrir la face extérieure d’un autre morceau de papier sulfurisé (pour éviter que ça ne colle) et enrouler la génoise prise entre les deux feuilles avec la serviette. Laisser tièdir quelques minutes 2 à 3 puis enlever le torchon et les papiers. La bûche est prête à garnir.

2 / Crème à la mangue (à préparer en premier)  :

230 g de chair de mangue (2 fruits) – 40 g de sucre blanc – 30 g de confiture d’abricot – 2 feuilles de gélatine ou 20 g de fleur de maïs (maïzena) -40 g de céréales aux pépites de chocolat noir (plus diététique) ou des pépites de chocolats noir.

Dans une casserole mettre les dés de mangues préalablement épluchées, la confiture d’abricot  à chauffer tout doucement saupoudrer de maïzena, remuer jusqu’à ce que le mélange prenne consistance.

Si vous optez pour les feuilles de gélatine, les mettre à tremper dans un bol rempli d’eau fraîche pendant 3 mn environ. Essorer et incorporer les feuilles à la purée de mangue tiède remuer jusqu’à complète dissolution. Retire du feu couvrir au ras de la crème avec du film alimentaire et laissez refroidir au frigo.

3 / Pour recouvrir la buche : 60 g de confiture d’abricots– 5 fromage qui rit (80 g) 40 g de sucre glace – Mettre dans le bol d’un mixer la gelée, le fromage et le sucre, pulser.

Une fois que la bûche aura tiédi, la recouvrir de crème de mangue. Parsemer de céréales au chocolat concassées à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.  Enrouler.

Badigeonner la bûche à l’aide d’une spatule avec le mélange abricot-fromage-sucre.

Mettre à refroidir une petite heure.

4 / Pour enrober la bûche, faire fondre 200 g de chocolat blanc de couverture dans 2 càs d’huile neutre (huile de tournesol par exemple) au micro ondes ou au bain marie (toujours 1 mn) on répète l’opération si le chocolat n’a pas fondu une fois. Mélanger. Couvrir la bûche à l’aide d’une spatule, strier à l’aide d’une fourchette.

Décorer selon l’inspiration du moment j’ai posé quelques rondelles de fruits confits kiwi et kumquat confit maison.

PS : Pas d’adjonction de levure pour la vraie de vraie de la génoise, c’est juste des oeufs-sucre montés en ruban au bain-marie et de la farine.

PSS : Pas de photo de l’intérieur, je n’ai pas dégainé mon appareil pendant le dessert j’ai préféré profiter du moment. Verdict, cette bûche pas compliquée a été appréciée et m’a donné envie d’en refaire une autre, car pourquoi attendre Noël pour se régaler de bonnes choses !

Sur ces notes de jingle bells, et la vision du figuier sous la pluie, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et vous dis à très vite pour un nouvel échange gourmand.