- Recettes de Leyre et d'ailleurs - http://www.recettes-de-leyre-et-d-ailleurs.fr -

CAFE GOURMAND : CREME CHIBOUST CARAMBAR-CAPPUCCINO ET SON ESPUMA GANACHE CHOCOLAT AU CARAMEL 1 PARFUM FRAISES

Voici l’épisode II de ce café gourmand aux photos moches parce que prises dans la précipitation. Faut dire que la vie de blogueuse n’est pas facile, car malgré tous les soins mis à préparer un dessert, reste la présentation.  Là encore quand on planifie, pas de souci, mais c’est lorsqu’il faut prendre une photo pour la postérité, que ça se gâte. Si tu dois comme dans un dîner presque parfait, éviter de faire attendre tes convives, parce que ça ne se fait pas, parce que les mousses vont dégouliner…Ça donne un dessert apprécié mais aux photos ultra moches.

Il y avait ce dimanche là, dans la cuisine de Leyre deux jeunes demoiselles, Pouci jolie comme un coeur, et sa soeur Poucinette charmante comme tout et férue de cuisine. J’avais  pensé à un dessert caramélisé-carambar (pour séduire leurs papilles) et pour clore ce repas.

Résultat des courses, Pouci experte en maniement de siphon a servi Poucinette et toutes deux ont plébiscité cette mousse ainsi que celle au coulis de fraises jusqu’à la dernière goutte car elles l’avaient trouvé fruitée, parfumée…Vous repassez quand vous voulez les Pouci-Poucinette, et n’oubliez pas d’emmener avec vous les parents (à moins que ce ne soit l’inverse…).

Mousse carambar -cappuccino avec son espuma caramel

Crème  chiboust: 250 g de lait écrémé – 40 g de cappuccino caramel – 2 jaunes d’oeuf – 30 g de maïzena – 3 carambars – 50 g de sucre blanc – 2 feuilles de gélatine

Méringue italienne : 100 g de sucre – 50 g d’eau -60 g de blancs d’oeuf (soit 2)

Mettre les deux feuilles de gélatine à tremper dans un bol rempli d’eau du robinet.

Verser dans une casserole le lait, le cappuccino, les jaune d’œuf, la maïzena, les carambars et le sucre blanc, mélanger à l’aide d’un fouet l’ensemble de ingrédients. Mettre sur le feu et faire cuire comme une crème anglaise jusqu’à ce que la crème nappe à la cuillère (elle devient plus épaisse). Retirer du feu avant la première ébullition.

Essorer les deux feuilles de gélatine et les incorporer à la crème remuer jusqu’à complète dissolution. Réserver en film avec du film alimentaire au ras de la crème.

Dans une casserole mettre le sucre le mouiller avec l’eau. Faire monter en sirop jusqu’à 110 ° si vous possédez un thermosonde, sinon dès que ça bout et que le liquide devient dense (environ 8 mn) vous retirez du feu.

Pendant ce temps, faire monter deux blancs en neige et verser délicatement le sirop sur la parois du saladier. Fouetter et arrêter lorsque les blancs d’œufs forment un bec d’oiseau au moins 4 bonnes minutes.

Incorporer délicatement la meringue italienne à la crème. Verser dans des verres tout beau et entreposer au frais.

ESPUMA GANACHE-CARAMEL

De quoi remplir un siphon d’1/2 l : 20 cl de crème entière – 100 g de chocolat au caramel : Le lendemain mettre à chauffer 20 cl de crème liquide entière. Couper en petits morceaux le chocolat (je le râpe avec un robot). Verser la crème chaude sur le chocolat râpé en trois fois tout en mélangeant, afin que sous l’effet de la chaleur, le chocolat fonde. Bien mélanger, s’il y a du chocolat qui n’a pas fondu, lisser avec un mixer plongeant.

Verser la ganache dans le corps d’un siphon. Fermer armer d’une cartouche. Secouer une dizaine de fois, et entreposer horizontalement dans le frigo dans l’attente de servir. Au moment de servir garnir le dessus de la crème avec de la mousse.

ESPUMA AU COULIS DE FRAISES POUR FAIRE UN TABAC

10 cl de coulis de fraises recette du coulis ICI – 20 cl de crème liquide entière –  100 g de sucre glace – ou 10 g d’hermestas

Mélanger l’ensemble des ingrédients, filtrer puis verser dans la cuve d’un siphon. Insérer une cartouche, secouez une dizaine de fois. Entreposer au frais en attendant de servir.

Servir dans des coupelles en chocolat avec des groseilles.

Je récapitule, une crème chiboust façon mousse surmonté d’une ganache-caramel aérienne, on rajoute une mousse fraises du jardin, un carré de biscuits abandonnés et enfin, un chou à la crème.

Vous avez eu le plat, voici le dessert, reste l’apéro-entrée, suite au prochain épisode.

Sur ces notes mousseuses à volonté et la vision du rosier entrée en résistance et qui se croit en été (photo prise hier) je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments.

PS : Je te dédie cette recette THEBARJE, parce que tu le vaux bien