POULPE EN DAUBE A LA PROVENCALE, OU COMMENT LAISSEZ, LAISSEZ, ENTREZ LE SOLEIL !

Il paraît que le beau temps nous rend guilleret, et ben j’ai testé, c’est vrai ! Un dimanche matin où quelques rayons de soleil étaient de sortie, j’ai  « Laissez, laissez entrer le soleil »…grâce à un beau poulpe frigorifié et endormi tel la belle au bois dormant. Le voici sur mon plan de travail en se demandant à quelle sauce il allait être accommodé…. En une simple daube se voulant d’origine Provençale, région de l’ensoleillement par excellence, et comme je voulais l’attendrir, alors tout en repassant ma pile de linge, je lui ai chantonné

Un poulpe dit à un calamar, pourquoi ne pouvons-nous pas être amis même si nous ne sommes pas de la même espèce ?

Je te confie la recette, ami lecteur, si toi aussi tu es prêt à chantonner…

Pour cela tu peux, ne pas donner de ta personne et éviter un baiser (façon la belle et la bête) pour réveiller le prince poulpe…la daube va s’en charger. Pourquoi, est ce que j’entends : un OUF !800 g de poulpe – 1 oignon – 2 gousses d’ail – 1 boîte de tomates concassées de 190 g poids net – 40 cl de vin rouge -60 cl d’eau – 1 càsoupe bombée de farine – 80 g de fèvettes

-3 branches de thym – sel -poivre  1 càs de câpres – 1 càs d’olives noiresDeux façons de cuire le poulpe, soit, un rapide aller-retour, par exemple en brochette comme ici en carpaccio soit lui chanter une berceuse et de plaisir le prince poulpe va se laisser attendrir.

Rincer le poulpe puis le découper en morceaux.

Déposer dans une cocotte en fonte ou un fait tout l’huile d’olive, l’oignon émincé, les gousses d’ail  écrasées ainsi que les morceaux de poulpe le temps que l’oignon dore, environ 3 minutes.

Saupoudrer de farine. Remuer. Arroser de vin, d’eau chaude, verser le contenu de la boîte de tomates, déposer les branches de thym, saler poivrer. Bien mélanger.

Couvrir et laisser cuire pendant 40 minutes. De temps à autre entre le repassage d’un col de chemise ou le pli d’une jupe, soulevez le couvercle, humer mais n’oubliez pas de touiller pour que rien n’accroche au fond de la cocotte.

A la trente cinquième minutes rajouter les câpres et olives. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes encore.

Servir cette daube avec du riz, de la semoule ou comme ici des pommes de terre vapeur.

J’ai cuit mes pommes de terre dans un sac de congélation fermé pendant 15 à 18 minutes au micro-ondes (trop dur je sais).

PS : J’utilise toujours du poulpe frais que je congèle à l’achat. Lorsque je veux l’utiliser, je le laisse décongeler quelques petites heures au frigo avant de l’utiliser.

PSS : Les févettes  sont une variété de la féve, je trouve le goût similaire. Je ne les ai pas faites tremper dans un bol d’eau avant cuisson. On les trouve en magasin bio ou en supermarché rayon légumineux (légumes secs : lentilles, pois chiches…)

Si vous voulez d’autres histoires tentaculaires déplacez-vous à droite et cliquez sur la catégorie seiche…soupions..

Si vous gardez un mauvais souvenir de la dernière fois où vous en avez dégusté, pourquoi ne pas donner une seconde chance au poulpe ? Il vous veut du bien pourtant, bourré de protéines et pauvres en calories… Vous ne voulez toujours pas ? Le divorce est consommé ? Alors zappez, mais n’oubliez pas de revenir, peut-être que la prochaine recette flattera plus votre palais exigeant.

15 Réponses à POULPE EN DAUBE A LA PROVENCALE, OU COMMENT LAISSEZ, LAISSEZ, ENTREZ LE SOLEIL !

  1. domi dit :

    Voilà de la belle cuisine comme je l’aime…ce mollusque céphalopode octopode très  » attachant  » retient toute mon attention gourmande. Bisous et bon WE

  2. Patrick dit :

    Bonsoir Veb,

    C’est encore une recette concoctée avec soin et mûrement réfléchie pour parvenir à ce résultat tout à fait digne des plus grand Chefs!
    Je suis une fois de plus sidéré par ton savoir – faire et tes talents de cordon bleu …

    Mille et une fois bravo, tu es formidable!
    Bise amicale
    Patrick

  3. Lili dit :

    Gros Biiiiiiiiiiiiiiiisous pour vous chère Veb mais le poulpe Noooooooon!!hi! hi!
    Lili

  4. jeanne dit :

    Ma chère Véronique, je suis partante pour en déguster de toutes les façons mais incapable de le cuisiner ce monstre hi, hi, hi ! Sans doute mes origines de l’Est font que je ne suis pas vraiment familiarisée avec ces bêtes là !!!!! En revanche, tes plats sont vraiment appétissants, félicitations et merci de nous dévoiler les secrets de cette délicieuse daube. Bises à toi , pas au poulpe hi, hi, hi ! Belle semaine. Jeanne

  5. Mamé09 dit :

    Bonjour Veb !
    Enfin de la connection toujours chez ma fille la petite princesse ne veux pas venir !
    J’ai les fenêtres grandes ouvertes pour le soleil bien sur bien que c’est mitigé le temps .
    Pour ton plat bien sur que cette recette me parle a 7 km de la grande bleu je suis toute émoustillée ….Ma touche perso je rajouterais du safran mais chute juste entre nous !
    gros bisous Mamé

  6. Moi je reste: ta recette me convient parfaitement ; le poulpe et moi on est copain comme cochon ! je l’aime … un peu, beaucoup, passionnément, …. en sauce, en brochette, en vinaigrette, en friture … quelle tenta …… tion 😀
    Amitiés, Bon week à toi, Sandrine

  7. louloute dit :

    Et bien c’est bien vrai, c’est une très belle assiette ensoleillée miam
    bisous

  8. the vamp' dit :

    j’te fais un coucou
    mais le poulpe : je brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !

  9. francis dit :

    une recette bien mise en valeur et de bon goût bravo et merci

  10. menus propos dit :

    Comme tu chantes bien (biin avé l’assent provençal)! Le poulpe s’en attendrit en t’entendant… Mr.Menus Propos aurait adoré faire partie de la dégustation et moi ? Comment dire c’est pas mon plat préféré mais je mange. Ça me rappelle un poulpe donné par un voilier voisin (il y a plusieurs années) au large de Porquerolles, l’Homme ravi et me demandant (un genou à terre, oui, oui) de le concocter (dans le voilier) à la cocotte-minute (c’était la plus grosse casserole et la cuisson est plus rapide) un peu comme toi. J’avoue ce poulpe était délicieux (surtout devant cette île, le goût en a été sublimé). Bon week-end! Bises culinaires.

  11. Pour un samedi gourmand !!et réconfortant 🙂
    Je te souhaite un beau we
    Valérie.

  12. Brigitte dit :

    Une recette a faire se damner zhom!
    Par contre, moi je zappe, je reviendrai, fidèle au poste pour la prochaine recette.
    Bises et bon samedi

  13. regine dit :

    cette recette me parle beaucoup !!!;je sens que je vais adorer merci

  14. MamyJo dit :

    Coucou,
    Je n »ai jamais préparé de poulpe et j’en ai jamais mangé. D’ailleurs, chez moi en Picardie on ne trouve pas ces petites bêtes.
    Je te souhaite de passer un excellent week-end et te fais mille et un bisous.
    MamyJo

  15. boljo dit :

    Alors là j’accoure, du poulpe, je l’avais directement du lagon dans mon assiette. NOooooon c’est pas moi qui le péchait, quelle horreur, il faudait que je retrouve la photo de ce pêcheur avec de monstre enroulé du poignet à l’épaule. Par contre, le préparer et le déguster, whaouhh, mon plat préféré c’est en salade avec des citrons confits ou comme toi en ragoût… et avec des fèves en plus, j’en rêve. Il faut que je me dégote un poissonnier digne de ce nom à mon retour, tu m’as mis l’eau à la bouche. Biz Boljo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.