- Recettes de Leyre et d'ailleurs - http://www.recettes-de-leyre-et-d-ailleurs.fr -

TARTINE CHAUDE AUX CEPES ET AU COMTÉ

Pour l’instant on ne peut pas dire que je croule sous les cèpes, pourtant ce n’est pas faute de les chercher. Chaque week-end, nous parcourons consciencieusement la forêt avoisinante. Certes on n’y passe pas non plus nos journées, juste une heure ou deux histoire de s’oxygéner, tout en gardant un œil rivé au sol…et à ce qui pourrait se nicher sous l’humus.Ce dimanche là, plus on s’enfonçait en forêt et plus la tartine aux cèpes devenait concrète. On s’était mis en appétit, entre un : « hum tu te rappelles l’odeur » ou un « chaud, c’est coulant, dégoulinant !!! « .

Nous étions revenus, comme les week-ends précédents, les mains vides. Pour tenir la promesse faite à MisterEyre j’ai adopté le plan B comme bredouille, en plaçant l’avant dernier bocal de cèpes étiqueté, « vite trouves en d’autres ! ».

La tartine était conforme à notre souvenir, croquante, fondante, filante, savoureuse.Si vous aussi, voulez jouer avec votre amoureux la scène culte de « la belle et le clochard ». Vous savez, celle où le clochard partage ses spaghettis avec sa belle. Comme je suis une fille chou, je vous confie mon scénario et vous laisse le loisir de choisir votre héros ou héroïne (remarquez encore heureux…)  de mettre en scène et surtout d’imaginer la fin (genre happy-end c’est ce que je préfère…).

Ps : Je sais ami lecteur que là je viens de t’épater avec mes références cinématographiques  de haute volée, tu te dis : mais quel niveau ! Quelle intello celle-là ! Je sais, je sais.

Pour 4 amateurs de fromage : 8 tranches de pain de campagne – 150 g de cèpes -200 g de comté – 5 cl (50 g) de vin blanc moelleux – 15 cl (150 g) de crème épaisse – 1 échalote – 1 gousse d’ail -1 càsoupe d’huile d’olive Sel, poivrePréchauffer le four à 160 °.

Découper en lamelles les cèpes puis les faire revenir dans 1 càs d’huile d’olive avec l’échalote émincée et la gousse d’ail écrasée (avec le plat d’un couteau) pendant environ 4 minutes.

Verser la crème et laisser réduire encore deux minutes environ, arroser de vin puis incorporer le comté râpé.

Retirer du feu, bien mélanger.Griller les tranches de pain au grille-pain, puis les enduire généreusement du mélange.

Passer sous le grill environ 5 minutes (mais tout dépendra de la puissance de votre four) il faut que ça dore et que les tartines prennent une belle couleur et que le fromage fasse des bulles (à en rosir de plaisir).

Ps : Recette publiée en novembre 2010

A défaut de cèpes, on peut aussi la confectionner avec des champignons de paris, des girolles, ou mieux encore les lactaires de Jeanne.

On mange quoi avec ces tartines dégoulinantes ?

Une salade bonne mine pardi,  car si on se lâche d’un côté on continue à prendre soin de nos artères de l’autre avec une salade verte aux endives et aux pom de reinettes pom d’api…Tu concoctes ta vinaigrette habituelle. Je te mets la mienne à toutes fins, à titre indicatif (fromage blanc, vinaigre de framboises, 1 càs de gelée (de pom) sel – moutarde).

Message personnel : Mamé c’est ta faute

Alexis….donne moi l’adresse de ta réserve

Sur ces notes filantes et la vision du géranium en floraison (photo prise dimanche dernier) je vous souhaite à tous de passer une excellente soirée. Je caresse l’espoir de partager le dessert du jour avec vous si mes paupières résistent à l’attraction…