CONFITURE DE PASTEQUE D’EAU, CITRE, GIGERINE BARBARINE

pastequed'eau0Cette année mes voisines m’avait demandé si je voulais des pastèques d’eau, parce qu’elles ne se sentaient pas l’enthousiasme à confipoter. J’ai répondu oui car c’est une de mes confitures préférée que je confectionne chaque année. La première fois que j’avais croisé la courge barbarine, j’avais opté pour une gelée à la badiane, bonne mais sans plus et puis je suis passée au cap supérieur en la faisant confire et puis chaque année, je rajoute un truc et j’expérimente de nouvelles cuissons, d’autres saveurs.

pastequed'eau00L’an passé je l’avais cuite pendant neuf heures, vous avez bien lu 9 heures, cuisson que j’avais échelonnée sur plusieurs soirs, 5 au total. Cette année j’ai opté pour un modus opérandi différent. Je l’ai mise à cuire deux soirs d’affilés, le premier j’ai laissé confire 3 H à compter de l’ébullition, le lendemain 4 heures. Après quoi, ma confiture était prête.

Alors me diriez vous laquelle des deux cuissons à mes faveurs ?

Confiture 9 H de cuisson : La cuisson sur 9 heures j’ai mis 200 g de sucre pour 1 kg de fruits, les fruits ayant confit sur plusieurs jours, sont un vrai régal. Cette confiture se  déguste  à la petite cuillère, c’est au-delà d’une confiture je dirais une gourmandise à l’état pur.

Pour la cuisson sur 7 H je l’ai cuisiné sur deux soirées, j’ai mis 400 g de sucre par kg de fruits. Les fruits sont translucides car ils ont cuit longuement, ils sont presque caramélisés, la couleur est presque la même que celle ayant confit pendant 9 H, la saveur est bien présente.

A choisir les deux cuissons se valent sachant que si l’on a du temps, celle de 9 H étalée sur 5 séances de cuisson est le top.

Ingrédients : 5 kg de pulpe de pastèque d’eau – 500 g d’oranges maltaises (car la peau est fine) j’ai mélangé avec des clémentines – 1 citron vert (mis un combawa) – 500 g de poires variété rochas – 2 kg de sucre blanc en poudrepastequed'eau1 gousse de vanille, 200 g de noix torréfiées (déposer les noix dans un plateau et les passer dans un four préchauffé pendant 10 mn. Ca va croustiller)

1 lichette de cognac selon vot’re bon coeur Messieurs-dames (le mien a concédé 3 càsoupe).

Procédé : Enlever le chapeau des oranges des deux côtés du fruit, selon photo.

pastequed'eau1Mixer grossièrement deux oranges (si vous trouvez des maltaises, elles sont irrésistibles tellement elles sont juteuses et ont une peau fine) un citron vert ou combawa.pastequed'eau3Couper la pastèque d’eau en deux, enlever les graines rouges et les graines transparentes (plus nombreuses) puis  découper en quartiers ensuite en morceaux.pastequed'eau0Soit vous taillez le fruit en dés, soit le trancher en lamelles soit vous optez pour la facilité, et  le râper à l’aide d’un robot.pastequed'eau2Dans une bassine déposer la citre râpée saupoudrer de sucre. Ajouter les oranges et le citron vert grossièrement hachés et la gousse de vanille fendue sur toute sa longueur.

pastequed'eau5Mettre sur feu très doux à mijoter pendant 4 heures à compter de l’ébullition.

Stopper la cuisson, la reprendre le lendemain comptez encore 3 heures de cuisson. Elle va réduire de moitié.pastequed'eau8Jusqu’à ce que l’eau contenue dans le fruit soit complétement absorbée soit environ 7 H de cuisson au total.

Vérifier la consistance de la confiture en versant quelques gouttes sur une assiette froide, le jus doit se figer, sinon poursuivre la cuisson pendant quelques minutes encore.

A ce stade parsemez de noix torréfiées grossièrement concassées, mettre une lichette de cognac, remuez et puis remplir les pots.

Pendant que la confiture mijote, lavez les pots, laissez sécher sur un torchon repassé.

Répartir la confiture dans les pots, bien les remplir, les visser et les poser côté couvercle en bas le temps que le mélange refroidisse.

PS : On trouve les pastèque d’eau, gigérine, barbarine, méréville ou encore la citre qui font partie de la famille des curcubitaceae fin de l’été en début d’automne . Elle n’est pas comestible crue. Nature la chair de ce fruit est fade, insipide mais transformée, c’est vraiment autre chose.

J’ai étoffé la recette de 2012, avec plus de photos pour répondre à un lecteur, JacquesF qui m’avait écrit en off en m’envoyant des photos de sa cuisine après le passage du typhon « pastèque d’eau » .

Jacques s’était présenté comme un des rares hommes, parmi toutes les dames qui cuisinent, et surtout « gourmand de confitures » qu’il concocte l’été. Qu’en faisant son marché il avait croisé des personnes achetant des « courges Barbarine » pour faire de la confiture !! Il m’écrivait : « ça m’a étonné, de la confiture en Décembre ! ». Il poursuit,   mais curieux aussi,  je me suis  lancé le défi de réaliser cette confiture….

Je dédicace cet article à JacquesF et à son pote Agar ainsi qu’à tous les amateurs de confiture.

Quelques photos

Au départ de la cuisson de la confiture

pastèqued'eau3Après 2 H de cuissonpastequedeau5Après 3 heures de cuissonpastequed'eau4Après 5 heures de cuisson

pastequed'eau6Après 7 H de mijotage

OOPASTEQUEA vos tartines prêt ? Partez !

OPASTEQUESur ces notes d’un lecteur causant (qui me remplit d’aise)  et la vision du pays de Jacques en habit d’hiver, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et vous retrouve avec un plaisir renouvelé dans les tous prochains jours.maisonjacques

Crédit photo : JacquesF

Pour ceux que ça intéresseraient, vous pouvez télécharger gratuitement l’appli RECETTES DE LEYRE sur un simple clic

22 Réponses à CONFITURE DE PASTEQUE D’EAU, CITRE, GIGERINE BARBARINE

  1. Dorothée dit :

    C’est la première fois que je faisais une confiture moi même… Et oui ! Je l’ai faite chez mes grands-parents en Espagne, on s’est régalé ! C’est vrai et délicieux !
    Merci pour cette recette et pour toutes les autres qui donnent l’eau à la bouche !
    A bientôt

  2. therese dit :

    je viens de faire 9 kg de confiture de citre .c’est vrais que c’est un vrais délice ! mais j’aimerais s’avoir si cela se cuisine autrement? part exemple farci ou en ragout ! merci bonne journée .

    • Véb dit :

      Bonsoir Thérèse,
      Je partage votre ressenti, c’est ma confiture préférée. Il y a sur le blog une gelée de pastèque d’eau parfumée à la badiane, que j’utilise après avoir posé sur une tranche de pain d’épices du foie gras surmontée d’un brin de gelée. Je l’utilise également pour parfumer des verrines sucrées ou salé…je ne l’ai pas tenté farci ou en ragoût car c’est plutôt un fruit au goût fade et surtout contenant énormément d’eau. Ravie d’avoir échangé avec vous. Bien cordialement

  3. nanette dit :

    Mon fils Bertrand et sa douce Caroline vivent en Provence (quel bonheur!) et pour noël j’ai reçu un gentil petit colis de gourmandises les fameux gâteaux secs faits maison ( des 13 desserts) et 1 pot de confiture de pastèque d’eau…un véritable enchantement ;je recommande ces délices des papilles , une révélation gustative !!j’adore mes chers petits et je les remercie …joyeuses fêtes à tous !

    • Véb dit :

      Merci Nanette, pour le retour que vous me faiteS sur l’enchantement gustatif. C’est une de mes confitures préférées, j’évite d’ouvrir un pot seule car je la déguste à la petite cuillère.Bravo à votre fils et votre belle fille pour les 13 desserts, c’est ce qu’on appelle des enfants attentionnés. Je vous souhaite une merveilleuse année à vous et aux vôtres. Bien cordialement

  4. JP dit :

    Bonjour,
    A 43ans je perpétue la culture de cette pastèque comme je l’ai toujours vu faire par mon père ici dans les LANDES. Dans ma jeunesse , lors des vacances de noël, 2 jours étaient consacrée à faire cette confiture dans une grande bassine familiale sur un trépied dans une dépendance froide.Que de souvenirs ! ! ! . un bon livre n’y suffisait pas. Il est vrai c’était 10kg de pastèque préparé et peu de sucre.
    Et aujourd’hui je fais comme vous en cuisinant cette pastèque sur plusieurs jours, et je ne sais pas combien de temps car je l’a fais comme j’ai appris : à vue .
    Les bonnes choses doivent être perpetuer

    • michele dit :

      bonjour; comme vous je suis une inconditionnelle de cette confiture ..j’habite en Provence et ici on l’appelle citre, gingerine, pastèque à confiture… peu de personne la connaisse, mais ça redevient ‘à la mode »..Cette année, je me suis mise à la cultiver avec des graines gardées de cet automne..j’ai testé et déjà, tous les pieds que j’ai mis donnent des fruits, déjà gros comme des ballons de rugby! Je suis enchantée, mais j’aimerais avoir quelques conseils de culture.. Doit-on tailler les lignes ou laisser courir ? Faut-il tout laisser les fruits ou soulager les plants en en enlevant ? merci de vos réponses… Pour ma confiture, je prends la patience de tout couper en petits dés, c’est assez rapide en fait… et j’aromatise, soit à l’orange, soit au citron ( environ 4 fruits par pastéque de 7-8 kilos .. cette confiture est une merveille, la meilleure que je connaisse et je fais des heureux!! alors courage à vous et à vos bassines

      • Véb dit :

        Bonsoir Michèle
        J’ai pas de choses dans mon potager mais pas de citre. Je l’achète ou bien on m’en offre. Donc je ne pourrais pas vous renseigner quant à sa culture. Mais ça doit répondre peut-être au même principe que le potiron. On n’en garde qu’un par plant. Quant à la confiture c’est devenue ma préférée ainsi que celle de mes goûteurs. Je vous admire tout de même à découper en petits dés…moi je laisse le robot faire. Merci pour votre coucou et peut être à bientôt.
        Véb

  5. […] calissons : 130 g de figues sèches – 50 g d’écorces d’orange confites – 200g de confiture de pastèque d’eau  – 250 g de poudre d’amande – 1 càc de vin d’oranges – 30 g […]

  6. Lili dit :

    Je découvre votre recette qui ma foi me laisse sans voix
    J’adore cette confiture que j’achète chez une jeune et gentille productrice
    sur le marché du mercredi
    Il faut y aller de bon matin car toutes ses confitures n’ont pas le temps
    de se reposer sur son étal
    Vous allez me dire,mais Lili,vous n’aimez pas la confiture, mais, celle
    que vous décrivez celle là…..je l’aime par sa saveur un peu acidulée!
    Mais la faire aïe !!! ( sans commentaire )
    Bravo,pour tout le travail que vous avez accompli et le résultat d’une
    réussite parfaite
    Vos photos la mette en valeur MAGNIFIQUE !!!!!
    Vous êtes une star !!!!!!!!
    Humblement je vous fais très chère Veb une bise très amicale pour vous
    et votre maisonnée
    Lili

  7. Isabelle dit :

    Bonjour Veb,

    Ici, en Charente Maritime, on appelle ça du melondeau … cette confiture est très appréciée de mes touristes. Comme toi, je la passe au hachoir, mais je ne la fait pas cuire aussi longtemps, je n’ aurai pas la patience ! mais je ne doute pas que ce soit un petit régal …..
    Bises
    Isabelle

  8. Calou dit :

    je sors de table et tu me fais saliver !!

  9. Méli dit :

    Alors là, je ne connaissais pas! C’est dingue cette confiture qui cuit 7 ou 9 heures! Le résultat doit être vraiment top, c’est sûr.

  10. vampoune dit :

    TRES intriguée je suis
    moi l’inconditionnelle de la marmelade au gout unique orange ou parfois cassis
    félicitations pour cette belle préparation qui pour le coup change vraiment !

    je te souhaite un agréable congé de fin de semaine ma vébounette
    je te bise
    ta vamp’

  11. cathdragon dit :

    miam miam ! elle est belle ! et pourtant ce n’est pas la confiture que j’affectionne particulièrement ! bisous cath

  12. sicacoco dit :

    J’ai bien noté ta recette qui est fabuleuse..nous adorons la pastèque d’eau (j’en ai fait aux agrumes cette année) mais tu me donne l’idée de la faire (pour cette longue cuisson) avec ma mijoteuse!Je vais voir ça à mon retour en métropole!merci pour ce partage gourmand.
    bises
    sicacoco

  13. Je crois bien ne jamais avoir rencontré de pastèque d’eau… En tout cas, je serais curieuse de goûter ta confiture! Bon weekend à toi!

  14. Patrick dit :

    Coucou Veb,

    C’est carrément de l’alchimie, on a l’impression que cette confiture a comme quelque chose de magique, tout est savament dosé, pesé,brassé, mijoté … un peu de ceci, un peu moins de cela et beaucoup de talent au final une confiture totalement exceptionnelle comme toi seule sait les réaliser!

    Un tout grand bravo et mille mercis, tu es formidable!
    Bise bien amicale sur chacune de tes joues
    Patformi

  15. jeanne dit :

    Ma chère Véronique te voici encore penchée sur ton chaudron magique à nous concocter une merveille ! Si j’en juge par l’association d’ingrédients, on peut se lécher les babines de confiance hi, hi, hi !!!!! Toutes mes félicitations, on sent l’amour que tu ajoutes à ta recette, c’est un plaisir de te lire comme toujours !!!! Gros bisous, bon we !!!!!!!! Jeanne

  16. Brigitte dit :

    Tu as le don de me faire saliver Véb;;)
    Qu’est-ce qu’elle est belle ta confiture! Et quel travail de préparation!!!
    C’est vraiment tout à ton honneur! J’ose espérer que les tiens te vouent aux nues à chaque petit déj.! Qui autre que toi confiote aussi bien avec et un tel amour? Très peu à mon humble avis!!!
    Je ne peux que te féliciter pour cette magnifique et délicieuse recette! Tu as encore bien assuré;)
    Bravo et gros bisous . Passe un bon week-end

  17. chacha dit :

    Je n’ai jamais goûter la pastèque d’eau, mais je sais que cela existe, et bien perso je pense que j’opterais pour le mijotage en 9 heures, en plus il doit y avoir des odeurs superbes dans la maison pendant et après le confisage. Ici il pleut, il fait très gris il faut même allumer à l’intérieur, je sens que je vais me préparer un petit plat réconfortant. BOnne journée

  18. Cuisinemaison dit :

    Voilà bien longtemps que je ne suis pas venu voir ton travail, pardon mais le temps me manque. J’arrive avec cette belle confiture, transformée au fil du temps, j’adore. La chandeleur arrive elle sera la garniture de rêve pour les crêpes. Bisous et bon week-end Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *