PATÉ AU JAMBON BLANC – MAGRET – CHORIZO INRATABLE – DELECTABLE

0patechorizoLa maison de Leyre ayant sorti le grand jeu, a invité quelques amis triés sur le volet et leur a déroulé le tapis rouge. Mis les petits plats dans les grands, pour FETER MisterEyre comme il se doit. Après un apéro bien garni (prochainement sur les écrans de Leyre). Nous avons débuté le repas avec un pâté accompagné de cornichons et d’un confit de poivrons, le tout home made bien sûr. Je partage avec toi ami lecteur, une recette simplissime dans son élaboration, tu assembles, tu fais cuire et puis après tu guetteras, le silence. Sache que si le silence s’installe lors d’une dégustation, cela peut avoir deux significations. Soit tu vas te retrouver avec des assiettes pleines et personne à n’oser te dire que c’est infecte, soit tes convives vont se délecter façon moine chartreux, sans piper mot, en écoutant leurs papilles et là tu remballeras des assiettes vides.

PATECHORIZO4Si tu entends tes papilles, jusqu’à la dernière tranche tu piocheras.

OTERRINE  Vision horizo0ntale¨PATECHORIZOVision verticale, et là tu noteras la présence de chorizo (rouge-orange) poires (jaune-vert). 000PATEVision après un petit coup de rouge000patesAvec les deux terrines on peut satisfaire la gourmandise de 30 amateurs. J’ai utilisé une terrine ronde de 18 cm de diamètre et  1 terrine rectangulaire de 8 x 12 – hauteur de 7,5 cmpate20

800 g de chair à saucisse – 1 kg de jambon blanc – 200 g de chorizo (de qualité donc pas trop gras) – 200 g de magret séché ou confit

Epices : 1càcafé de 4 épices – 1càcafé d’épices rabelais – 2 càc de piment d’espelette – 10 g de sel

Exhausteur de goût : zeste d’un citron – 20 g d’armagnac – 1 poire guyot découpée en dés (avec la peau) – 10 feuilles de laurier

Mixer  800 g  de jambon blanc – le chorizo auquel on enlève la peau et le magret, leur rajouter la chair à saucisse. Découper en dés les 200 g de jambon blanc, couper la  poire en deux l’évider puis trancher en dés.

Dans un saladier mélanger les viandes, les épices et les exhausteurs de goût. Remplir les deux terrines. Tapisser le dessus de feuilles de laurier. Couvrir

Dans le plateau (lèche frite de votre four) d’eau chaude. Préchauffer 10 minutes à 180°. Enfourner.

Cuisson 1 H 20 au bain marie à 180 °.

 A mi-cuisson l’eau se sera évaporée, rajouter de l’eau chaude en la versant dans le plateau. Pour les 20 dernières minutes de cuisson enlever le couvercle de la terrine pour lui donner un joli hâle. En principe en plantant un couteau au cœur du pâté, la pointe ressort sèche, donc notre pâté est cuit.

A la sortie du four de la terrine, j’ai jeté le gras qui s’y est déposé. Laissez refroidir à température ambiante couvrir, puis réserver au frais.

Ps :  A la suite de vos commentaires-réflexion, j’ai rajouté cet encart : On peut remplacer les épices rabelais dont la composition est gardée secrète par 1/2 càcafé de cannelle et 3 clous de girofle écrasés, elles renforceront le goût des 4 épices qui sont constituées de cannelle, gingembre, girofle et muscade. Je la trouve à intermarché ou à carrefour.

CONSOMMATION-CONSERVATION  : Ce pâté est meilleur lorsqu’il est confectionné 8 jours avant sa dégustation.

On peut aussi le congeler une fois froid et on aura jusqu’à trois mois pour le consommer. On peut le congeler une fois cuit pour une consommation ultérieure, ou tel quel ou tranché, disposé sur un plateau, une fois congelé on l’enveloppe dans du film alimentaire puis une poche et zou conservation au congélateur. Pour le déguster on le sort la veille et on laisse décongeler dans le frigo. Un pâté se déguste frais.

Au moment de servir, trancher puis accompagner de cornichons, pains frais et comme ici d’un confit de poivrons (ce confit est un délice que je vous conseille vivement d’essayer car je suis sûre que vous succomberez à son goût à nul autre pareil. Il fait toujours son petit effet et se déguste à la petite cuillère).

PSS : Ce pâté au prix de revient défiant toute concurrence, a le mérite du « fait maison » on a surtout la maîtrise des ingrédients choisis, pas de conservateur ou autre. Je le referai pour le stériliser en bocaux pour une plus longue conservation pour pouvoir prolonger de la sorte le plaisir que nous avons eu à le déguster. Ce pâté a été plébiscité   (vous vous dites ses amis sont polis) sûrement mais en toute objectivité, il était bon avec une pointe de chorizo qui lui a donné le peps qu’il faut et la recette réclamée.

PATECHORIZO1Résultat du concours qui n’en était pas un

Ca y est une main innocente a pioché. J’étais partie faire couler le café et j’avais demandé à Soso tu vois, dans la 20aine de petits bouts de papier tu m’en sors 4… le café coulé, ma voix certainement déformée par la distance…je dépose mon café et voit beaucoup plus…mais je t’ai demandé 4… Ah !!!

Je demanderai  par ordre d’apparition dans le casting à MARINEBULLE, NANCY, MARIE, MARLENE, PASCALE et VALERIE de m’envoyer via le mél « contact » en haut de la page d’accueil leur coordonnées postales.

Biz à toutes merci pour votre participation et surtout pour l’échange instauré.

 Sur ces notes rustiquement assumées et la vision « il n’en est pas resté une miette », je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et vous retrouve, très vite, avec un plaisir renouvelé pour un nouvel échange gourmand !

0PATECHORIO1 Pour télécharger l’application gratuite RECETTES DE LEYRE ET D’AILLEURS.FR

26 Réponses à PATÉ AU JAMBON BLANC – MAGRET – CHORIZO INRATABLE – DELECTABLE

  1. Perrine dit :

    Trop trop fort ce pâté, il me plaît beaucoup, merci pour l’idée!

  2. Miechambo dit :

    J’avais raté cette délicieuse recette, heureusement que je suis venue soulever tous les couvercles de tes marmites.
    Je viens aussi de lire la « critique » d’une internaute qui trouve ton blog moins intéressant (moi je n’ai rien remarqué de tel, au contraire) J’ai lu ta réponse et apprécié car ça correspond tout à fait à « la vie d’une blogueuse ». Si j’en juge par le temps que je passe pour préparer un billet sur mon blog j’imagine que tu dois en passer au moins autant sinon plus car tes billets sont détaillés avec humour souvent et beaucoup de détails concernant la recette ce qui demande de la recherche et beaucoup de temps !
    J’ai donc mis la recette de ta terrine de côté pour la faire plus tard, je ne suis pas encore assez « vaillante » pour me mettre à cuisiner. En ce moment je déstocke mes vieilles recettes en attente sur mon blog. J’ai aussi noté la recette du confit de poivrons j’espère arriver à le faire avant la fin de la saison de ce légume.
    En ce moment tu es à l’honneur sur mon blog……..si tu as le temps va jeter un coup d’œil ;o))
    Bises et bonne journée
    Michèle

  3. jeanne dit :

    Magnifique terrine ma chère Véronique et quelle bonne idée d’y ajouter de la poire et du chorizo pour la douceur et le piquant, je garde la recette pour la venue d’amis hi, hi, hi !!!!! J’aurais bien fait partie de tes invités ce jour là et même la grande bavarde que je suis, se serait régalée en silence hi, hi, hi !!!!! Et pour cet excellent confit de poivrons, je plonge mon doigt dans le pot……vide, sniff !!!!! Félicitations et gros bisous. Jeanne

  4. menus propos dit :

    En ce dimanche lumineux, je viens te rendre visite. Grand bien me fait (l’ambroisie me fiche la paix aujourd’hui) et qu’est-ce que je découvre sur ta table nappée une TERRINE. Tu sais (peut-être) que je suis fan de terrines, pâtés aussi tu me fais grandement plaisir. Je te l’emprunte, elle me plaît beaucoup.
    Remarque : je ne comprends pas bien le commentaire de Line, je trouve que tu n’as pas changé, tu es toujours aussi généreuse dans tes textes, tes recettes et ton partage. Nous toutes qui venons te rendre visite régulièrement nous sommes ravies et te restons fidèles (je parle pour les autres, je pense qu’elles sont d’accord avec moi du moins j’espère). Bises, je file au cinéma.

  5. Alors ça c’est grave mortel et si je fais ça au goûteur, il va de nouveau me demander de l’épouser. (je me cacherais bien de dire que j’ai trouvé cette recette chez toi, j’aurais peur qu’il déménage…)

  6. midicuisine dit :

    Magnifique recette qui part tout de suite dans les « à faire ». Merci et très bonne soiré

  7. line dit :

    Bonjour,
    j’ai adoré le site de leyre et d’ailleurs,particulièrement pour des recettes originales des commentaires agréables c’etait mon site sur la cuisine préféré n°1, avec des photos superbes, malheureusement cela fait bien 3 mois que je ne retrouve plus ce coté agreable de ce site,et j’en suis bien triste amicalement votre

    • Véb dit :

      Bonsoir,
      Je n’ai aucun souci pour me remettre en cause, ce que je fais je crois fréquemment, car je pars du principe que rien n’est acquis dans quel que domaine que ce soit. Un blog lorsqu’il est tenu avec régularité requiert du temps, cuisiner tout le monde sait faire car nous sommes bien obligés de nous sustenter pour vivre. Ce qui différencie un blogueur d’un non blogueur est que le premier, note tout ce qu’il entreprend, pèse, prends des photos, ce qui lui bouffe pas mal de temps. Une fois la cuisson effectuée, il choisit en fonction de ses impératifs (familiaux, météorologiques) le meilleur moment de la journée pour prendre des photos,ensuite à un autre moment de la même journée, il va trier ces mêmes photos, les signer, taper l’article, lui trouver une accroche, ouf, c’est presque fini ! Ensuite il s’en va visiter les copains et les copines pour maintenir un lien social, pour ne pas être nombriliste et s’ouvrir aux autres, admirer ce que les copinautes ont créé et ça aussi ça prend pas mal de temps. Pourquoi est ce que je vous explique cela Line ? Tout simplement pour arriver à la conclusion que tenir un blog c’est chronophage. Puis à côté, y a la vie de tous les jours, une vie familiale, amicale, professionnelle…et puis comme vous le savez les journées ne comptent que 24 H. Ce qui explique que toutes les recettes ne peuvent pas être techniques,originales. Pourquoi ? Certaines le sont car j’ai eu temps devant moi pour cogiter feuilleter, noter, élaborer mes recettes et d’autre fois, ma vie privé prend le dessus et donc je deviens une cuisinière lambda pressée et qui malgré tout persévère pour tenir à flot ce blog. Pourquoi ? Pour toutes les raisons invoquées dans un précédent article intitulé « merci à mes lecteurs ». En conclusion, je vous remercie de m’avoir à un moment mis sur la première marche du podium, ça flatte mon ego et j’espère que mon blog retrouvera grâce à vos yeux un jour ou l’autre. Bien cordialement

  8. This paté is so creative! I love the flavors you used.

  9. chacha dit :

    ta terrine me tente vraiment beaucoup en plus j’ai du chorizo à la maison (après des mois à m’en réclamer et me faire la remarque quand il n’y en avait plus, du coup j’ai fait des stocks, les filles ont décidé que le chorizo ce n’était plusbon et je me retrouve avec le chorizo à mangertoute seule, c’est la même chose pour les céréale, je te jure ces ados) Le fait maison, il n’ya a que cela de vrai, d’ailleurs cette année nous allons nous lancé dans les saucisses d’herbes, et j’aimerais bien faire quelques terrines cet hiver.
    J’ai bien reçu ton mail, je t’y répondrais dès demain, car là j’ai encore lesmains qui vibrent sous l’effet ponceuse et décapage. Passe une bonne soirée

  10. Mme Gambey M dit :

    bonjour, je trouve super ce pâté, et justement je devais en refaire mais une question : par quoi peux t-on remplacer le chorizo (je n’en suis pas friand!!) merci beaucoup d’avance

    • Véb dit :

      Bonsoir Mme GAMBEY
      Le chorizo qui au poids des ingrédients intervient vraiment à titre subsidiaire, apporte une saveur à cette terrine. Mais vous pouvez le remplacer je vous donne quelques idées à piocher, merguez (on enlève les boyaux) du saucisson, de la mortadelle auquel cas on coupe en dés, tout comme on peut zapper le chorizo ou son substitut. Bonne réalisation et bienvenue à vous dans cet espace d’échange. Bien cordialement
      Véb

  11. Brigitte dit :

    Me voici encore avec les papilles qui salivent à tire-larigot! J’te dis pas!!!!

    Tout m’emballe! Ce pâté me semble vraiment succulent et tu sais quoi mon amie Vébounette? je vais le faire pour mes prochains invités! Tout comme ton confit de poivrons! j’ai d’ailleurs déjà noté les ingrédients qu’il me fallait pour le préparer la semaine prochaine. Il est trop beau!
    Je suis sûre que j’aimerai! Juste une chose: je n’ai pas d’épices rabelais. En allant sur le net, j’ai vu que ça provient de Marseille. Alors tant pis, je ferai sans mais si je pouvais connaître la composition, et si ce n’est pas trop te demander, je testerais moi-même pour autant que ce ne soit pas des épices inconnues.
    Merci pour ce grand moment ou mon organisme s’est affolé! je vais le mettre un peu au repos avant de m’atteler à la préparation du repas qui sera loin, très loin comparable à ce succulent pâté!
    Bisous ma Véb. et à bientôt.

  12. Lili dit :

    Inratable,délectable,et en fait pas compliqué si ce n’est la dimension
    de la terrine !!!!!Mais elle me plait beaucoup cette recette,et
    je pense pouvoir diviser en deux les ingrédients pour ma p’tite
    terrine
    Et je pense que pour la fête de Mister Eyre le plus gros morceau lui
    a été réservé!!!!avec quelques petits morceaux pour Chianki
    Très bonne fin de semaine et bise très amicale pour vous très chère VEB
    et votre maisonnée
    + un grat! grat!pour Chianki-trufette !!

    • Lili dit :

      Je ne connaissais pas les épices rabelais !!!!
      J’ai cherché,j’ai trouvé et maintenant je sais !!!!!!
      Et je vais acheter !!!une de plus sur mon étagère à épices !!!!

      • chère Lili,

        pour l’assaisonnement du pâté, ce qui est important c’est de goûter
        pour ne pas goûter à cru
        cuire un morceau de farce à la poêle et tester l’assaisonnement puis re corriger éventuellement…

        pour les épices du « 4 épices » ou de rza el hannout » ou 1 pointe de piment de cayenne ou mieux encore : le piement d’Espelette seront parfaits !

        belle journée chère lili

        • Lili dit :

          Chère Vamp,
          J’ai fort apprécié vos conseils j’ai les « 4 épices  »
          le » ras el hannout  » que j’utilise pour le couscous
          et du piment de cayenne
          Je vais tester auparavant la cuisson et ensuite
          entreprendre la terrine qui me tente beaucoup
          Pour les épices rabelais je vais quand même essayer
          de les trouver,quitte a aller jusqu’à Marseille
          Non…..là,je plaisante !!!!
          Douce fin de journée chère Vamp
          Lili

    • Véb dit :

      Coucou JolieLili
      En effet, on peut diviser les quantités par deux,en déguster quelques tranches et congeler le reste. Non non MisterEyre a eu la même part que tout le monde, et Trufette la moitié d’une qui a malencontreusement heurté le sol. Biz fidèleLili à vous et à notre pêcheur émérite. Prends léchouille de Snoop Snoop.

      • Lili dit :

        Bonne nuit ma très chère Veb et merci d’avoir répondu
        pour ma p’tite terrinne
        J’ai voulu regarder le film « les petits mouchoirs « mais j’ai
        abandonné avant la fin trop long et en plus entrecoupé par
        les publicités et comme la finale verse dans la caricature!!!
        Avez-vous remarqué comme nos toutous aiment avoir le sol
        propre quand  » malencontreusement « ,on laisse tomber un
        morceau de choix !!!!
        Je vais faire la terrine car bien que ce soit tard,j’en
        grignoterais bien un morceau hi! hi! hi!

        Faites doux rèves !!!!
        Lili

  13. il a l’air vachement bon ton pâté !
    JA DO RE
    je kiffe, je re kiff, je surkiff !
    là ça me va droit au coeur !
    je suis fan, très très fan !
    bravo pour l’idée de la compotée de poivrons qui va avec !

    bises ma vébounette !

  14. Méli dit :

    Alors moi j’ai un peu honte, car je n’ai jamais fait de terrine ou de pâté!! Il serait temps, non? Lol J’ai le matériel puisque j’ai récupéré les terrines de ma grand-mere mais je ne me suis jamais lancé…
    En tout cas elle fait sacrément envie ta jolie terrine, et très originale. Je comprends le silence de tes invités! Hi hi
    Bonne soirée ma chère Veb!
    PS: est-ce que le chien a eu droit à une miette de terrine?? 😉

    • coucou méli,

      tu devrais essayer, c’est simple à faire et ça fait de l’effet  » ah bon ? c’est toi qui l’a fait ? » et surtout :
      c’est tellement meilleur que l’acheté !!!!!!!!!!!!!!!!!!

      belle journée !

    • Véb dit :

      Déjà Mél, il n’y a pas de honte à avoir, tu fais des recettes techniques (j’ai en mémoire ta tropézienne, j’en salive encore). Je suis sûre que gentil chéri sera un peu plus en admiration devant tes talents culinaires et puis c’est l’occasion d’aérer les terrines de ta mamy.
      PS : pourquoi une miette pour Truffette, il a eu droit à la moitié d’une tranche qui a malencontreusement heurté le sol si tu vois. Biz bien amicale

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :