CONSERVE DE HARICOTS BLANCS, STÉRILISATION

HARICOTSBLANCS1

Il y a eu un premier, voici le deuxième article que je partage avec vous sur la conservation par la stérilisation des haricots blancs et l’avant dernier. J’ai appris de mes échecs. Je ne prends plus les pots avec joints sauf s’ils sont neufs car quand on les réutilisent l’air circulant dans les bocaux, malgré les soins apportés, le contenu est bon à jeter. Je ne prends maintenant que les pots avec une capsule métallique toujours de la marque LE PARFAIT (je ne suis par choix sponsorisée par personne, je vous fais juste part de mon choix). J’ai également augmenté le temps de stérilisation à deux heures. En fait en discutant avec des copines qui font plus de conserves que moi, que nous somme arrivées  à la conclusion qu’ils valaient mieux stériliser plus longtemps que pas assez. Ma copine Line me racontant qu’au décès de sa mère (fin cordon bleu) l’hiver dernier, en vidant le cellier de celle-ci, elle avait trouvé des bocaux de 10 ans d’âge et qu’on les ouvrant elle avait entendu le petit pchitt qui indique que le produit avait été bien conservé, même si elle n’avait pas poussé l’expérience à en déguster le contenu car dans le doute que la conserve ait tourné ou pas, il valait mieux s’abstenir.

Chaque année en saison, j’achète des haricots paimpol, que je conserve après écossage au congélateur pour accompagner viande ou poisson et j’en stérilise une partie pour une dégustation simplifiée les soirs de débauche.  J’avais voulu associer des légumes du potager ce qui donne une version été-automne que nous avons trouvé sympathique.

10 kg de haricots coco paimpol qui une fois écossé m’ont donné 4,800 kg –

haricots1

légumes joints aux haricots paimpol

LEGUMESHARICOTS1 kg d’oignons émincés – 500 g aubergines – 2 carottes – 3 càsoupe de graisse de canard – 800 g de tomates en grappe – 2 clous de girofle – 4 feuilles de laurier – 1 càcafé de graines de coriandre – 1 càcafé de 5 baies – une dizaine de branches de thym frais- quelques piments landais

Couper tous les légumes en gros dés, réserver le piment. Faire  rissoler le reste dans la graisse de canard pendant 4 minutes. Rajouter les épices (clous de girofle, coriandre, 5 baies, feuilles de laurier) saler puis poivrer.

Laver puis rincer les haricots. Les rajouter aux légumes. Couvrir avec 2 litres d’eau, remuer puis poser sur le dessus le bouquet de thym frais. Laisser cuire pendant 25 minutes. Ajouter les piments dont on aura enlevé queues et graines et couper en gros dés poursuivre la cuisson pendant 5 minutes.

Laver des bocaux avec de l’eau chaude, les sécher soigneusement. Les remplir en laissant 3 cm du bord vide.

HARICOTSBLANCSMettre des joints neufs. Clipser et mettre les bocaux dans un stérilisateur en veillant à ce que les pots soit complètement immergés dans l’eau, l’eau doit dépasser d’au moins 5 cm les pots. L’eau va s’évaporer un peu en cours de stérilisation. Compter à  partir du moment ou l’eau atteint 100 ° (l’eau forme des bulles sur toute la surface) 1 heure 40 de stérilisation. Laissez les bocaux refroidir dans le stérilisateur. Puis les sécher soigneusement et les entreposer dans un endroit tempéré à l’abri de l’humidité. Se converse pendant au moins deux ans après  y a + !

On fait quoi quand on ouvre un bocal ?

PS : A l’ouverture d’un bocal on le verse dans une fait tout, on rajoute 10 cl d’eau et on met à réchauffer pendant 1/4 d’heure sans trop remuer pour éviter d’obtenir une purée. On peut servir avec une grillade, agneau, saucisse…On parsème de persil et oignon frais ciselé. Hum….si ça va pas nous réchauffer…nous pulser énergétiquement… on s’en sert comme base pour une garbure, un ragout etc…

Pourquoi le haricot Tarbais ?

PSS : Parce que le haricot Tarbais a été le premier à bénéficier du label rouge en 1997. Je vous en parle ici. Parce qu’il a une peau  fine, garde une bonne tenue à la cuisson, sa chair non farineuse est fondante. C’est mon haricot blanc préféré, et ce qui ne gâche rien, il provient du sud-ouest. S’il en fallait plus pour vous convaincre, les haricots blancs ont tout bon : 135 kcal pour 100 g riche en protéines, en minéraux, fibres (si si malgré les idées reçues)… glucides et pauvres en lipides.

Allez courage, encore un article sur la conservation des haricots, après on échange sur autre chose. Vous poussez un ouf ? Je comprends.

Pour ne pas rater les publications de Recettes de Leyre,  vous pouvez vous abonner à sa newsletter, pour cela remonter en haut de la page pour renseigne la case afférente.

3 Réponses à CONSERVE DE HARICOTS BLANCS, STÉRILISATION

  1. belle semaine ma vébounette !

    « t’as le look COCO « !
    « COCO t’as le lOOk ! »

    bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

  2. regine dit :

    oblige ….je le fais .j’adore les haricots en plus !!

  3. Brigitte dit :

    Quelle belle leçon de stérilisation!
    Je suis inapte en la matière car je n’en fais jamais. Pour ça, il faut au moins un potager! Et surtout un potager qui donne de beaux légumes ce qui est loin d’être le cas ici:d’une part mon mari n’a pas la main et pourtant il persiste chaque année ( cette fois-ci un record: 3 petites tomates vertes et un potiron de la taille d’une balle de ping-pong! )et d’autre part je n’aime ni le jardinage et encore moins jouer l’agricultrice. Trop peur des araignées et autres petites bestioles:(
    Je me contente donc d’acheter mes haricots blanc en grande surface. C’est incomparable avec tes conserves mais c’est la seule solution;)
    Bravo pour ta patience et le résultat!
    Bises ma Vébounette et bonne fin de week-end

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :