MUFFINS A LA COMPOTE DE POMMES

muffinssanssucreVoici une recette savoureuse qui nous veut du bien. Je l’ai confectionnée pour le café du lundi pris avec des collègues addicts au détox, férus d’allégé. Je me suis dis qu’un peu de douceur dans ce monde de brutes ne pourrait que nous faire du bien. Si ami lecteur, tu as besoin de réconfort, pioche le auprès de ceux qui t’apprécient et accessoirement en confectionnant ces muffins sans beurre, ni sucre. J’ai fait une version mini nature et pour les plus gros muffins je les ai décorés avec des lamelles de pommes. Verdict, la note sucrée était apportée par l’ajout de dattes et d’une compote de pommes. Mes collègues ont plébiscité la recette, qui a dit qu’elles n’aimaient que le chocolat ?

MUFFINSANSSUCRE

Pour huit grands muffins et une vingtaine de petites bouchées  comme sur les photos :  190 g de farine complète T150  et 10 g de son de blé (ou 200 g de farine)– ½ Sachet de levure chimique – 1 quart de cuillière à café de cannelle – 2 œufs – 160 g de compote de pommes ici maison – 100 g de fromage blanc 0% – 10 cl de lait ½ écrémé – 17 g d’huile de tournesol – 12 dattes – 2 pommes

MUFFINSANSSUCRE1

Mélanger farine, levure chimique, et cannelle.

Fouetter les œufs avec la compote, fromage blanc, lait et huile une fois le mélange bien lisse, verser la farine-levure et cannelle.

Incorporer les morceaux de dattes coupées en dés.

Remplir des caissettes à muffins ou un moule à empreinte. Couper en lamelles les pommes et  les enfoncer dans les grands muffins.

Enfournez dans un four préchauffé à 180 ° pendant 20 minutes.

Un petit mot :Ce blog récapitule mes petits essais culinaires partagés sans prétention aucune avec vous qui me suivez. Je n’y affiche ni mes convictions politiques ou éventuellement religieuses, car ce n’est ni le lieu, ni l’endroit. Mais le fil conducteur de ce blog étant mon humeur du moment,  que quelque fois, je vous confie, entre deux ingrédients culinaires. J’ai hésité avant de rajouter ce petit mot, mais après réflexion, je ne pouvais passer sous silence, ce que nous avons vécu vendredi dernier. Tout comme, je n’ai pas voulu balancer ma recette comme si de rien n’était, ça n’était pas envisageable pour moi, certainement, que j’incommoderai ou pas d’ailleurs, certains, mais c’est ainsi. Je suis comme vous, groggy habitée par une immense tristesse…Comme vous, je n’ai jamais autant suivi l’actualité, j’ai lu tout ce qui m’est tombé sous la main, j’ai  regardé les images défiler en boucle et puis dans le fil d’actualité de ma page facebook, un partage rempli de dignité m’a bouleversé, celui d’un veuf qui explique à ceux qui lui ont arraché son épouse, entre autre : qu’ils n’auront pas sa haine, ni celle de son fil âgé de 17 mois. Vous les avez lu ces centaines de messages, émouvants profonds, celui de ce gamin qui dit qu’on pourra opposer aux armes des fleurs, pour se défendre. Je suis hantée par les visages de cette jeunesse fauchée à la fleur de l’âge, par leur sourire, elle qui partait faire la fête, et qu’on  a arraché à la vie et à ceux qui les aiment, avec une rare violence.  La France est une vieille nation, blessée dans sa chair qui se relèvera. La France est belle, riche de sa diversité. La France a des amis, il n’y a qu’à voir le nombre de fois où notre hymne national a résonné ces derniers jours, de par le monde. Je crois en la capacité à faire face de mon pays, à la solidarité de ses citoyens. Nous ne céderons pas à la panique, et continuerons à nous réunir, à sortir, à fêter la vie. Nous essayerons d’honorer la mémoire de ceux  qui par leur sang ont  payé un si lourd tribu pour que nous soyons, tous libres aujourd’hui et demain, d’aller écouter un concert de rock ou de nous détendre à la terrasse d’un café en ayant la chance,  de regagner sereinement notre domicile après, chance qui ne leur a pas été donnée.

muffinsansscure14Sur ces notes « aimons nous vivants », et une vision toute douce qui tente de rasséréner,  permettez moi une accolade fraternelle comme celle qui a eu lieu hier à midi, après la minute de silence ou après avoir entendu sonner le glas et entonné la marseillaise entouré de personnes réunies spontanément, réchauffe, redonne de l’optimisme. Nous sommes solidaires, unis devant l’innommable.  Plus que jamais, prenez soin de vous, vous le valez bien !

petitoiseauPour télécharger l’application gratuite RECETTES DE LEYRE ET D’AILLEURS.FR

Si tu ne veux pas rater les publications de Recettes de Leyre,  il vous suffit de renseigner la case en haut de l’écran à droite.

15 Réponses à MUFFINS A LA COMPOTE DE POMMES

  1. Brigitte dit :

    Merci ma Véb pour ce bel hommage rendu aux victimes de la radicalisation. j’ai suivi d’heure en heure l’actualité et j’ai été bouleversée par toutes ces vies fauchées par un fanatisme des plus abjects!
    Tes muffins apportent un peu de douceur sur cet étalage haîneux. merci
    gros bisous

  2. chacha dit :

    C’est un superbe homage que tu as rédigé, et oui la vie continue et le plus bel hommage que l’on puisse rendre aux victimes c’est continuer à vivre et sortir. Je ne sais pas sous quel atmosphère vont se préparer les fêtes de fin d’année, une chose est sûre c’est qu’il n’y aura pas de fête de lumière à lyon cette année (moi qui voulait y faire un tour avec les filles, c’est à 45 minutes de la maison).
    Ceci dit je salive devant ton muffins aux pommes mais il me manque encore une fois un ingrédiant, il va vraiment falloir que je le note dans ma liste la semaine prochaine.
    BOn passe une bonne soirée

  3. missfujii dit :

    j’adore tout ce qui est à base de pomme, c’est muffin doivent être un délice

  4. J’ai lu tout ton texte Veb et il est magnifique :) Tout comme tes muffins ! Merci pour m’avoir fait sourire ce soir avec ton commentaire et ta visite, ça fait du bien ! 😉 Bonne soirée

  5. joelle dit :

    Coucou,
    Comme toi, je suis très triste de ce qui s’est passé à Paris. J’ai très peur pour ma fille et ses Puces qui habitent Paris mais je pense beaucoup à toute cette jeunesse qui nous a quittée tragiquement.
    Pourquoi une telle barbarie ?
    Enfin tes petits muffins me font de l’œil. à essayer rapidement ….
    Bonne soirée
    Bises amicales.
    MamyJo

    • Véb dit :

      Coucou MamyJo
      La barbarie est inexplicable, mais l’espoir doit demeurer, celui d’un monde meilleur, si nous n’avons aucune lumière au fond du tunnel, rien ne vaudra la peine. Je comprends ton inquiétude pour tes puces. Bise bien amicale ma Jo et bon we.

  6. comme toutes les françaises tous les français je suis groggy depuis vendredi soir, la tristesse ne me quitte pas j’ai du mal à faire les choses de la vie quotidienne, et pourtant je me lève tous les matins pour avancer.
    j’ai lu la lettre de ce papa, elle est poignante, j’ai vu les parents des victimes, leurs larmes silencieuses m’ont bouleversées, et je ne trouve pas incongru d’en parler ici, au milieu de ta cuisine, c’est là qu’il fait chaud, que ça sent bon les muffins et la compote de pommes. Je me sens quelque fois un peu seule alors que je ne le suis pas du tout, c’est pour ceux que j’aime que je cuisine et pâtisse !
    En venant sur ce blog, je viens chez une amie, je viens partager un moment de bonheur tout simple avec toutes les gourmandes et les gourmands. Ce lien m’est précieux
    Nous resterons debout !
    Simone

    • Véb dit :

      Chère Simone,
      Votre mot de par sa sincérité m’a touché. Cela fait des années qu’on échange autour des recettes, qui sont juste un prétexte pour se retrouver et se réchauffer l’une, l’autre. Cela fait des années qu’on s’écrit et comme vous Simone quand je lis un de vos coms, ce que j’y lis c’est de l’amitié en partage. Alors ici, vous êtes chez vous et je suis heureuse de vous connaître. Merci Simone pour vos mots qui pansent nos maux. Solidaires et unis, nous sommes forts. Je vous fais une bise bien amicale et merci pour cette fidélité sans faille depuis si longtemps. C’est une qualité rare que j’apprécie à sa juste valeur.

  7. Isabelle dit :

    je ne sais pas écrire aussi bien que toi ce que je ressens, je ne veux plus voir d’images chocs, je ne veux plus entendre les témoignages de ceux qui y étaient, je ne veux plus voir les visages de nos enfants à qui on a oté la vie, moi, quand on touche à nos enfants, ça me rend vraiment malade…
    Depuis Janvier, je pense q’il faut que les nations du monde entier s’unissent pour déclarer la guerre à cette pieuvre, on n’a pas le droit de toucher nos enfants qui sont l’ avenir de la France.
    Bises

  8. 1) keukeur a travaillé au Grand Café à Paris ! : TRES CLASSE
    2) on a le même bocal ( le tien + grand moi rien d’écrit): TRES JOLI
    3) superbes tes muffins : TRES BON
    4) j’ai fait le tiramisu pour les collègues aussi : TRES SOEUR com toi
    5) j’adore le piou-piou rouge gorge :TRES MIGNON
    6) j’aime tes photos : TRES GENEREUX
    7) j’aime la Vie, les gens, les cafés, les restos, les concerts de hard rock, la France, les Français, paix aux âmes des disparus : PEACE & LOVE <3

  9. lili dit :

    Meurtrie au plus profond de mon cœur

  10. regine dit :

    ils me tendent les bras !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *