BRIOCHE A DEUX TETES, VOLAEREN

volaeren-brioche-du-nordAh Facebook…on n’aime ou pas…on s’y connecte ou pas…Moi je pratique, avec modération… parce que c’est un outil formidable qui permet d’être connectée d’un simple clic, avec les copains, les lecteurs et même la famille. On s’écrit, on échange et souvent on se like parce qu’on « aime ». Elle m’avait nargué sur le fil de mon actualité, avec ses brioches venant d’une région chère au cœur de MisterEyre. Je veux parler des Hauts de France (c’est d’un chic ce nom) région truffée de personnes attachantes, de paysages superbes et qui nous avait valu un accueil des plus chaleureux, lors de vacances dont je me souviens encore. J’ai profité du congé de fin de semaine pour faire plaisir à MisterEyre en lui confectionnant les brioches de son enfance. Aussitôt la première fournée sortie du four, je l’ai appelé en lui demandant si mes brioches étaient ressemblantes ? Il m’avait répondu : « oui mais elles étaient plus foncées ». Qu’à cela ne tienne, la fournée suivante eut le teint plus hâlé. Ces brioches toute simples sont délicieuses et ont le goût savoureux, de retour vers le passé, pour mon goûteur attitré.

briochedu-bord2

Karine chez qui j’ai pris cette recette a même créé une page sur Facebook pour parler des origines de la fête de la ST MARTIN et de celle de la brioche à deux têtes. C’est un joli conte qui se lit avant le 9 novembre, après c’est trop tard.

brioche-du-nord

Ingrédients pour 10 volaerens de 100 g chacun : 500 g de farine – 2 œufs – 100 g de beurre mou – 30 cl de lait – 15 g de levure fraîche de boulanger (ou un sachet de levure de boulanger sèche genre briochin) – une bonne pincée de sel – 50 g de sucre

  • 20 g de sucre en grain et un œuf pour enduire les brioches
Faire tiédir le lait et mettre le cube de levure de levure à dissoudre. ATTENTION lait tiède presque froid mais surtout pas chaud ça tuerait l’action de la levure.
Dans le bol d’un robot, verser les 2 œufs battus puis dessus le lait et la levure. Couvrir de farine, sel et sucre.
Bien mélanger puis incorporer le beurre mou en dés.
Pour la première levée, j’opte toujours pour la poussée lente en mettant mon pâton dans un saladier légèrement huilé puis recouvert de film alimentaire une nuit au bas de mon frigo. Je trouve que cela donne des brioches moelleuses.
Sinon mettre le paton dans un saladier couvrir avec une serviette et laissez lever pendant deux heures à température ambiante. A l’issue du temps de levée que ce soit deux heures ou une nuit.
Sortir le pâton du saladier. Fariner légèrement le plan de travail.

Dégazer et séparer la pâte en 10 pâtons de 100 g chacun.

Avec chaque pâton, former une boule allongée avec 2 têtes. On tournicote des deux côtés histoire d’obtenir une grosse boule au milieu et une plus petite à chaque extrémité.

Poser les brioches sur un plateau en les espaçant de 3 cm de chaque. Laisser lever à nouveau 1 H.

A l’issue de ce temps,  fouetter légèrement un œuf, puis badigeonner les brioches à l’aide d’un pinceau. Parsemez de sucre en grains.

Cuire 25 min à 170°C.

Source de cette recette : Carine de l’excellent blog : Cuillère Gourmande que je remercie vivement.

briochevoelarens

Sur ces notes « j’adore les échanges entre personnes qui s’apprécient»  et  la vision du prochain partage qui nous nécessitera de faire quelques kilomètres, et même de traverser la frontière ! Je souhaite à celles et ceux qui me lisent de passer d’excellents moments; Prenez bien soin de vous les amis, car vous le valez bien  ! A très vite pour un nouvel échange gourmand !

pays-de-mes-reves

Cliquez sur le lien pour télécharger l’application gratuite RECETTES DE LEYRE ET D’AILLEURS.FR

Pour ne pas rater les publications de Recettes de Leyre,  il vous suffit de renseigner la case en haut de l’écran à droite

12 Réponses à BRIOCHE A DEUX TETES, VOLAEREN

  1. Je pratique Facebook comme toi, je crois bien … 😉 Je préfère les échanges par blogs, cela dit. J’aime aller sur un blog que j’apprécie lorsque j’ai vraiment le temps, le lire tranquillement (c’est pour ça que je dois lire chez toi douze articles à la suite … 😉 ), suivre les liens lorsqu’il y en a et me mettre à mon clavier pour laisser un signe à la fois de mon passage … et surtout du plaisir que j’ai eu à passer. Ces échanges-là se perdent un peu au profit de l' »échange » vite fait type FB. On ne sait plus se poser et apprécier. J’ai l’impression que l’on bâcle un peu tout. Moi compris, souvent, d’ailleurs ! Un peu dommage à mon avis mais bon, ainsi va la vie, hein ? 😉
    Sur ces bonnes paroles, je repasserai voir la suite ce soir. Dommage que je ne puisse pas te piquer une de ces brioches en partant travailler …
    Des bises

    • Véb dit :

      Bonsoir ma chère Hélène
      C’est vrai que Facebook peu rester dans le superficiel du like mais utilisé à bon escient j’apprécie. J’ai fait le choix de ne pas avoir de centaines « d’amis » juste des personnes choisies par affinités. Je suis arrivée à créer de vraies relation avec quelque personnes. Mais je suis d’accord avec toi la majorité des échanges restent en surface.
      Mais c’est vrai que l’échange inter blog c’est autre chose, on approfondie, on étoffe la relation. Tu vois ton blog fait partie des quelques blogs qui m’ont donné envie. Chaque fois que je viens chez toi, on y constate un bonheur partagé avec tes lecteurs. J’aime ton blog car riche, dense, de conseils, d’idées de voyage. Comme toi je passe quand je peux mais ton blog fait partie de mon parcours car toujours source d’échanges, d’enrichissement. Je n’oublierai jamais nos échanges l’an passé sur le Christmas cake…
      Je suis ravie de chez ravie Hélène de t’avoir lue.
      A très vite chez toi.
      Bise bien amicale

  2. missfujii dit :

    La brioche est ma viennoiserie préférée, alors si en plus elle a deux têtes alors…!!

  3. bonjour
    un beau soleil veut se lever, il est gêné pour l’instant par un voile de brume, mais il le vaincra !
    j’ai fait un tour sur la page de votre amie Karine, suis gourmande (aussi) de contes et légendes d’ici et d’ailleurs et me suis régalée de celle de Saint Martin. Elle enrichit mon carnet dédié à ces merveilles du temps passé.
    il se peut que je fasse ces brioches pour le goûter de mes petits-enfants et vous aurez mes commentaires ensuite. Bonne semaine à toutes

    • merci Simone d’être venue me rendre visite 😉 oui je suis très attachée aux traditions de ma région. J’espère que vos petits-enfants apprécieront les « crottes de l’âne »
      Bonne semaine à vous aussi

    • Véb dit :

      Bonjour Simone,
      Je suis sûre que le voile de brume s’est levé, que le soleil a irradié de ses rayons votre jolie tribu. J’attends comme d’hab votre ressenti, votre retour, votre grain de sel. J’ai aussi apprécé l’histoire, féérique comme j’aime.Je vous souhaite une belle semaine à vous et aux vôtre et à très vite ma chère Simone.
      Bise bien cordiale
      Véb

    • Véb dit :

      Coucou ma chère Simone,
      Mais mon dieu le ton menaçant que vous prenez ; »Il se peut que vous fassiez ces brioches »
      Je vois vos garnements de petits enfants debouts dans votre cuisine piaffant d’impatience dans l’espoir que vous mettiez votre menace à exécution.
      J’y compte bien dessus vos grains de sel, il donne une touche de plus presqu’un supplément d’âme à mes recettes.. J’attends donc de pied ferme (vous constaterez que je prends le ton menaçant moi aussi) le retour que me fera le cordon bleu que vous êtes.
      Je vous souhaite une belle semaine ma chère Simone et vous ne dérogerai point aux deux bises que j’ai envie de vous faire.

  4. oh merci !!! j’aime beaucoup ta façon d’écrire 😉 et j’ai rarement vu quelqu’un qui savait reprendre une recette en te donnant l’impression que tu ne l’as jamais vu tellement tu te l’es approprié à ta façon
    je suis ravie que MisterEyre ait apprécié, il m’a fallu cette recette pour savoir que tu étais de chez nous par attachement familial 😉
    Cette année je vais faire plusieurs fournées pour distribuer aux parents des petits que je garde car j’apprécie beaucoup mes employeurs.
    Je te souhaite une belle journée, bises de Dunkerque

    • Véb dit :

      Coucou Carine,
      Merci pour ton adorable mot, je suis entourée de gens provenant du ch’nord, et vraiment votre caractéristique et toi tu la portes haut et fort est la générosité.
      J’en ferais pour les fêtes à offrir. Je vois chaque année défiler tes merveilleuses brioches et j’ai bien fait de craquer.
      Bonne soirée Carine et bise bien amicale de Gironde

  5. coucou vébounette !

    keukeur est parti acheter le pain pour le p’tit déj et j’aurai bien aimé avoir tes superbes brioches si appétissantes avec du chuc dessus !

    belle journée à toi
    biz

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :