RECETTE DES ROUSQUILLES TRADITIONNELLES

rrousquille1Je voulais pour rendre hommage à la belle région catalane refaire une spécialité que j’avais déjà testée.  J’ai récidivé car ces petits biscuits à la saveur anisée recouverts d’un glaçage légèrement croquant, citronné sont vraiment, nous susurrerait notre Sardou national, à mourir de plaisir. J’ai commencé le façonnage par un gabarit de 7 cm, j’ai tout de suite réduit, car tout ce qui est petit est mimi. C’est une recette qui m’avait été soufflée par un habitant de la région voisine, qui m’avait rappelé par la même occasion la forme en anneau. Ces rousquilles vont voyager, et j’espère qu’elles séduiront le palais de ceux à qui je les destine. En tout cas, je les aurais confectionnées avec beaucoup de plaisir et j’emprunte sans prétention aucune et en toute modestie une citation d’un de nos monuments de la gastronomie française, Mr BOCUSE : Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée.

 N’ayant pas eu l’occasion de goûter les vrais, mes pas ne m’ayant jamais encore portés dans cette belle région j’espère qu’à défaut d’être conformes aux originaux en tous points, plairont. rousquilles0

 Pour 23 rousquilles de5,5 cm de diamètre et 2 de  7 cm : 2 jaunes d’œufs – 90 g de beurre -4 càsoupe de lait – 300g de farine  1càcafé de levure chimique – 90 g de sucre glace – 30 g de miel (de fleur d’oranger) – 2 càsoupe d’eau de fleur d’oranger – 2 càsoupe de lait -1càcafé de grains d’anis  ou de la liqueur d’anis (j’ai mis les graines)

Dans un saladier tamisez la farine avec la levure chimique et le sucre glace.

Incorporez le beurre en petits morceaux et pétrissez du bout des doigts pour obtenir un mélange sableux.

Creuser un puits, incorporer les jaunes d’œufs, le miel, le lait et l’eau de fleur d’oranger. Pétrissez la pâte rapidement, sans lui donner trop d’élasticité, jusqu’à ce qu’elle soit homogène.

Formez une boule, l’emballer dans du film alimentaire. Laisser reposer deux heures au frigo. Vous pouvez la préparer la veille (je l’ai faite la veille).

Préchauffer votre four à 160°C.

Abaissez votre pâte sur 1 cm d’épaisseur (j’ai étalé un peu plus fin : environ 7 mm) et découpez des disques avec un emporte-pièce de 7  de diamètre ou ce que j’ai préféré 5,5 cm. Retirez le centre de chaque disque avec un emporte-pièce (ou un verre ) de 3 cm de diamètre j’utile l’évide pomme.

Déposez les gâteaux sur la plaque de cuisson garnie de papier sulfurisé. Faites cuire  pendant 15 minutes.

En les sortant du four ils sont un peu  mous au toucher, mais durcissent en refroidissant.

Glaçage

rousquilles2

Glaçage : 2 blancs doeufs – 140 g de sucre glace – 4 càsoupe de jus de citron – 7 cl d’eau

Mettre le sucre glace + 7 cl d’eau dans une casserole et portez à ébullition. Faites cuire ce sirop au boulé : en le prenant avec une petite cuillère et en le plongeant aussitôt dans un verre d’eau froide, vous devez pouvoir former une boule molle, si vous avez un thermosonde le laisser atteindre 120° c’est tout de même plus pratique que se brûler les doigts.

Oter la casserole du feu. Monter les blancs en neige et lorsqu’il commence à former des pics (neige pas trop ferme) incorporez le sirop en fouettant, rajouter  le jus de citron.Continuer à fouetter quelques instants. Notre glaçage est prêt.

A l’aide d’un pinceau, recouvrez les rousquilles de glaçage puis déposez les sur une grille de cuisson. Le surplus va couler puis laisser sécher à l’air libre environ deux heures.

rousquille

J’ai laissé sécher à l’air libre pendant deux heures. Si vous êtes pressés, vous pouvez les enfourner dans un four à 100° pendant dix minutes.

Laissez bien refroidir, entreposer dans une boite qui ferme hermétiquement et placer entre chaque rangée une feuille de papier sulfurisé.

Source de cette recette, prise ICI.

Merci à Héllyane d‘avoir tenté cette recette.

Message personnel : Oui vous êtes habitué à la cuisinière de leyre tout sourire et c’est vrai que lorsque je suis en mode rase moquette, je ne publie pas, je me retire dans ma coquille. Mais voilà j’ai suivi l’impulsion du moment, vraiment j’ai la chance d’avoir des lecteurs comme vous, entre sms, méls inquiets. Tout va mieux et vous faites partie du remède. Merci d’avoir été là pour moi. Toquer quand vous voulez, vous pouvez compter sur mon écoute. Je vous fais vraiment une bise du fond de cœur.

Sur ces notes voyage en pays catalan et la vision d’un gouteur qui a apprécié, preuve à l’appui, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments, et vous retrouve avec un plaisir renouvelé très vite, pour un nouvel échange gourmand. D’ici là, prenez soin de vous, vous le valez bien !
chianki

Si tu ne veux pas rater les publications de Recettes de Leyre,  il te suffit ami lecteur de renseigner la case en haut de l’écran à droite.

16 Réponses à RECETTE DES ROUSQUILLES TRADITIONNELLES

  1. Léa dit :

    Rousquilles très moelleuses et goûteuses ! Merci !En revanche, je ferai un glaçage sans cuire le sucre la prochaine fois car il ne sèche pas et colle aux doigts…

    • Véb dit :

      Bonsoir Léa,
      Je le laisse sécher à l’air libre, une nuit le lendemain je range dans des boîtes. C’est toujours un succès.
      ravie d’avoir échangé avec vous.
      Véb

  2. mr bricolage dit :

    Les rousquilles un souvenir qui me restera gravé sur le bord d ‘un quai de gare a 6.00 du matin pris chez un boulanger d’un très beau village , un de mes biscuits préféré qui me resteras gravé.Merci pour cette recette qui dans ma nouvelle vie me ferais un plaisir de la faire et la dégusté a deux

    • Véb dit :

      Bonsoir Mr Bricolage
      Je vous souhaite plein de bonheur pour votre nouvelle vie, plein de tis plaisirs comme celui-ci à partager avec l’élue de votre coeur. Ravie que cette recette évoque un souvenir heureux pour vous.
      Bien cordialement
      Véb

  3. hellyane dit :

    merci pour le lien sympa à très bientôt héllyane

  4. hellyane dit :

    coucou je viens de réaliser tes rousquilles on s’est régalés si tu veux des photos je peux te les envoyer a+

  5. complètement ratés mes rousquilles ! ils sont plats, le glaçage c’est pas ça non plus,il refuse de sécher et ne le fera plus, la pâte n’a pas monté, j’ai tout mis comme il faut, tous les ingrédients étaient là, au gramme près, c’est le mystère catalan ! j’ai arrêté le massacre après la deuxième fournée, et j’ai fait simplement des biscuits plats, délicieux et sans trous. L’avantage avec la pâtisserie c’est que même ratée c’est bon ! Les petits seront là dans quelques heures et ils seront contents de « manger les gâteaux de mamie » Aller ! je ne vais pas en faire une maladie, je vais juste recommencer !! (pas ce soir !)
    Bonne fin de semaine à vous et à chacun chacune.
    Simone

    • Véb dit :

      Oh Simone
      Comme je suis désolée…
      J’ai tout noté scrupuleusement, j’ai relu mon article rien ne manque.
      Vraiment je ne comprends pas.
      Par contre on sent le cordon bleu que vous êtes a trouvé un plan b en les servant en biscuits pour les gourmands en culottes courtes. Avec ou sans trou, ces biscuits devaient être un délice.
      Je vous adore Simone et je sais pourquoi. Vous êtes foncièrement positive et rien que pour ça je vous trouve topissime.
      Grosse bise à vous l’amie.

      • topissime topissime comme vous y allez !!! suis écroulée sur mon clavier ! je ne suis même pas pragmatique ! opportuniste ? bof, intuitive plutôt ! je confirme que ces petits biscuits plats ont gagné en parfum le fait de les avoir enfermés dans une jolie boite et qui n’ont pas fait un pli, dimanche quand je les ai mis sur la table du café ! Je vais les recommencer, il n’y a pas de raison de les rater deux fois ! vous n’y êtes pour rien, je n’étais peut être pas en pleine forme ! c’est comme pour la mayo elle prend ou pas !
        Bonnes semaines de l’avent, nous les gourmandes devons être inventives pour offrir des repas de fête. Depuis 54 ans sans doublon ! je peux vous dire que ce n’est pas chose aisée !
        Gros bisous à vous et les amies du blog

        Simone.

  6. menus propos dit :

    Bien d’accord avec Bocuse et toi. Ces rousquilles j’en ai goûtées une fois. Justement j’ai bien aimé le goût anisé. Les tiennes sont très réussies. Bravo!
    La cuisine, le partage font oublier « un peu » la mélancolie, le blues et le spleen. Te connaissant « virtuellement » tu vas te requinquer.
    Bises nuageuses (mais le soleil se dessine au loin). Mimi

  7. ça fait plaisir de lire à nouveau que tu reprends du poil de la bête !…
    du poil de ton chien chien …la bête …LOL !
    bisous et belle journée avec ces jolis petits gâteaux au goût anisé qui m’intrigue !

    bisous
    gros bisous
    très gros bisous

  8. mamie caillou dit :

    c’est vrai que nous ne mangeons ces friandises qu’en Catalogne, mais tester cette recette ? pourquoi pas !

  9. chacha70c dit :

    Les rousquilles une année j’en avais acheté en grande surface et très franchement nous n’avions pas vraiment adhérer mais entre le produit industriel et le fait maison il n’y a rien avois alors je vais peut-être tenter une petite fournée au regard des ingrédiants.
    Te voir d’humeur un peu plus positive me rassure mais tu es une battante et tu ne te laisseras pas abattre même dans les épreuves dures. Bises

  10. missfujii dit :

    Je contente de lire que tu vas mieux, c’est vrai que de c’est moment là, il vaut mieux si on le peut plutôt se centrer sur soi, plutôt que de se replier, mais bon chacun fait de son mieux…
    Tes rousquilles sont superbes dommage que je ne puisse pas passer ma main à travers l’écran !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.