MORUE A LA PORTUGAISE OU LE MERVEILLEUX

C’est une recette confiée au détour d’un échange culinaire avec une bonne copine, qui me demandait :  » Non, tu n’as jamais fait la recette du merveilleux ? » Je lui avais répondu : le dessert ? Non, non,  c’est un plat portugais à base de morue moi intriguée : « Ah ok ! » Pour cette recette ami lecteur, tu remises dans un coin de ta tête les mots diète, régime, car ce plat est une vraie bombe calorique au minimum 10 000 calories par bouchée, mais fichtre, qu’est ce que c’est bon ! De la morue dessalée, des pommes de terre rissolées et un appareil bien crémeux pour napper l’ensemble. Tu l’accompagneras ami lecteur d’une petite salade verte histoire de te donner bonne conscience puis on se régalera en se disant carpe diem, savourons l’instant présent.

Ingrédients pour la recette de la morue à la portugaise et de quoi régaler 6 personnes et un grand moule comme sur la photo

  • 1 kg de morue

  • 1 kg de pommes de terre

  • 3 oignons – 6 gousses d’ail – poivre – 5 càsoupe d’huile d’olive

    CONFECTION DE LA MORUE A LA PORTUGAISE 

  1. La veille mettre la morue à  dessaler dans un plat en changeant à 3 ou 4 reprises l’eau.

  2. Crème : 4 œufs – 1 l de lait demi-écrémé – 500 g de crème liquide – 4 càsoupe de  farine ou de maizena (fleur de mais) – poivre – un peu de fleur de sel

  3. Le lendemain, rincer la morue, l’égoutter. La mettre dans une casserole recouvrir d’eau puis faire prendre un bouillon. Couper sur le feu, égoutter puis dépioter en enlevant arrêtes et peau du poisson. Réserver.

  4. Éplucher les pommes de terre puis les couper en petits cubes.

  5. Mettre dans une poêle, l’huile puis faire rissoler les pommes de terre avec les oignons pendant environ 15 minutes en remuant fréquemment.

  6. Réserver.

  7. Mélanger l’appareil : pour cela verser dans une casserole, la crème, les jaunes d’œufs, le lait et la farine ou maïzena. Mélanger.

  8. Mettre sur le feu remuer jusqu’à que le mélange nappe à la cuillère (prenne la consistance d’une crème).

  9. Battre les blancs en neige.

  10. Attendre que notre crème ait bien refroidi avant d’incorporer les blancs en neige.

  11. Dans un plat en terre, disposez les pommes de terre en une rangée, recouvrir de miettes de morue.  Napper avec la crème. Saupoudrez de chapelure.

  12. Enfournez pendant 45 minutes dans un four préchauffé à 180° puis régalez-vous !

Sur ces notes « c’est gras, mais c’est si bon », et la vision d’une lecture pour aider à lâcher prise, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et j’espère vous retrouver dans moins d’un mois, je m’aperçois que j’ai laissé le temps filer…pour un nouvel échange gourmand. D’ici là prenez bien soin de vous, car vous le valez bien  !

5 Réponses à MORUE A LA PORTUGAISE OU LE MERVEILLEUX

  1. Nicool dit :

    AÀAAAAAAAÀAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaahhhhhhh !!!!!,
    Pas trop tôt !!! ……. Fini les vacances, vive la reprise !!! Sus aux casseroles….
    Ça sent bon l’automne
    Bon retour

  2. missfujii dit :

    ça faisait un moment que tu n’étais pas venu traîner tes guêtre par ici ! ça fait drôlement plaisir de te retrouver ! Dans le sud il fait encore chaud pour ce genre de recette, mais je la conserve pour cette automne. J’aime bien ce genre de lecture que tu nous proposes

  3. PREUSS dit :

    Morue à la Portugaise ? Mais , toutes les recettes de Morue sont à la Portugaise ! Toutes plus
    succulentes les unes que les autres . On a coutume de dire qu’il y a 365 recettes de Morue à la Portugaise soit : 1 par jour ! Le Paradis est bien au Portugal . Merci d’avoir refait faire surface à
    cette recette délicieuse pleine de souvenirs d’enfance avec la Maman qui savait qu’elle allait
    faire briller les yeux de sa petite Famille . Bravo !!

  4. chacha70c dit :

    La lecture a du être super instructive, en tout cas ta recette pas diététique me plait bien par contre tu indiques 2* 4 oeufs il en faut 8 ou s’est une erreur de frappe?
    Bonne journée je file à mes stérilisation en pleine canicule.

  5. Patrick dit :

    Coucou Veb;

    C’est vrai que tu nous a fait attendre … Vilaine ! Mais ça en vaut vraiment la peine avec ce plat certes calorique mais combien bon.
    Je profite, comme tu le dis, de l’instant présent en savourant ta recette au fil de ma lecture et je me délecte véritablement.
    Mon petit cordon bleu préféré fait encore, et comme toujours, preuve d’un talent inné … Que du bonheur!

    Un tout grand merci à toi soeurette et mille bravos, tu es formidable!
    On attend déjà le prochain échange gourmand ( mais plus dans un mois )
    Bises bien amicales
    Frérot

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :