BROYE DU POITOU

Jeudi 13 mai 2010

BROYE

C’est une photo que j’avais vu,  il y a de cela au moins un an dans un numéro de  » Cuisine et Vins de France «  . Je ne connaissais pas cette gourmandise avant que mon regard ne se soit posé sur la photo, je l’ai gardée en mémoire pour le jour où… le jour est venu. A servir nappé avec une crème anglaise ou ou découpé en petits carrés pour accompagner un jus de fruit, un café…

J’ai opté pour un moule à tarte de 20 cm de diamètre et j’ai rempli 6 alvéoles d’un moule à tartelettes. Si je la refais, je ne mettrais la pâte que dans des moules indivuels, je trouve que ça présente mieux.

Pour 10 personnes et de quoi remplir un moule de 26 cm :

400 g de farine

2 œufs

250 grs de beurre salé mou

250 grs de sucre en poudre

2 càs d’eau de vie

sel

Dorure : 1 jaune d’œuf + 3 càs de lait

Préchauffez le four à 180°.

Dans un saladier battre les deux œufs avec le sucre, l’eau de vie et le sel. Ajoutez le beurre mou en morceaux mélangez en versant la farine, continuez à remuer avec le bout des doigts. Ne pas trop travailler la pâte.

Beurrez un moule à tarte étalez la pâte à la main puis lissez le dessus avec une spatule.

Dessinez des croisillons avec les dents d’une fourchette.

Fouettez légèrement le jaune d’oeuf au lait et badigeonnez.

Enfournez pendant 40 mn. Le broyé doit avoir une belle couleur doré.

Attendre qu’il soit froid pour le démouler.

 

2 Réponses à BROYE DU POITOU

  1. chacha dit :

    grace à gateau sec d’isabelle je trouve ta recette du broyé, tu sais que quand nous sommes allées à Royan tout les jours j’allais chercher ma petite galette charentaise ou encore mon petit tourteau fromager et pour le goûter nous goutions très souvent des broyés du poitout, alors c’est avec grand plaisir que je te pique la recette parce qu’ici j’en ai une qui a repris de l’appétit et de la bonne humeur et réclame des goûters. Ps miracle elle commence à aimer à nouveau ma cuisine au légume.

  2. […] On obtient une pâte épaisse que j’ai assemblé avec les mains parce qu’avec le fouet ça n’était pas possible car la pâte est compacte comme celle du broyé du poitou. […]

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :