DANISH AUX ABRICOTS DE CHRISTOPHE FELDER

Samedi 14 août 2010

DANISH2DANISH

C’est la recette d’une pâte qui se situe entre celle de la brioche et celle d’un croissant. Elle croustille sous la dent, nécessite moins de tourage que pour la pâte à croissant.  Elle m’a permis de placer mes abricots du jardin. Elles étaient censées être servies pour le petit déjeuner mais temps de pause oblige, elles sont arrivées pour le goûter d’affamés de passage, qui  me tinrent à peu près ce langage.

Maître renard par l’odeur alléché :« Et, bonjour (Cuisinière de Leyre) oups Monsieur le Corbeau, Que vous êtes joli (e) ! que vous me semblez beau (belle)!  Sans mentir, si votre ramage se rapporte à votre plumage, Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois». Vous aurez reconnu un poême de Jean de la Fontaine, j’avoue que quand on me parle comme celà…

Me voici de retour après quelques jours consacrés à recevoir du monde chez moi, en toute franchise, je suis vannée, mais ravie de vous retrouver.

PS : Petit mot à l’attention des copinautes, merci pour vos coms pour votre fidélité et sympathie manifestés à mon égard. Tous vos petits mots pris séparemment me réchauffent le coeur et communément me touchent. Je  passerai avec grand plaisir, vous faire un petit coucou, à partir de demain.

Sur ce, je vous souhaite à tous de passer une excellent samedi.

Pour une vingtaine de danish

375 g de farine type 45

25 g de sucre semoule

2 cc de sel fin

15 g de poudre de lait

25 g de levure fraîche (ou 12 g de levure sèche)

1 gros oeuf entier

115 g d’eau

40 g de beurre ramolli

+ 250 g de beurre froide pour tourer

Pour la garniture

75 g de sucre glace

150 g d’amandes en poudre

2 càs de lait

2 jaunes d’œufs

1 gousse de vanille grattée

Finition

2 càs de sucre

20 g de beurre

10 abricots

Dorure

1 œuf + 1 jaune

PREPARATION

Dans un grand récipient, ou le bol du robot, selon ce que vous aurez choisi disposez dans l’ordre : farine, sucre, poudre de lait, levure, l’oeuf et l’eau. Malaxer l’ensemble ou dans le robot à l’aide du crochet ou à la main.

La pâte doit être bien homogène, à ce stade ajoutez le beurre en morceaux tout en continuant de mélanger.

Vous obtiendrez une belle pâte élastique, l’envelopper d’un film étirable et  mettre au frigo pendant 1 H 30 (l’ai faite la veille).

A l’issue de ce temps, sortir la pâte puis l’étaler sur le plan de travail afin d’obtenir un rectangle.

Etalez le beurre bien froid (250 g) sur du papier sulfurisé à l’aide d’un rouleau enduit de farine. Puis le poser sur la moitié inférieure du rectangle.

Appuyer bien le beurre sur la pâte du bout des doigts. Prenez la partie supérieure de la pâte à la main et pliez-la sur le beurre.

Le beurre doit être complètement recouvert de pâte.

Après avoir tourné votre pâte d’un quart de tour, étalez-la dans la longueur afin qu’elle ait 7 mm d’épaisseur. Pliez la partie inférieure aux deux tiers de la pâte (j’ai fait un trait à la règle), puis mettez la partie supérieure au contact de la partie inférieure.

Pliez ce rectangle en deux afin d’obtenir 4 épaisseurs de pâte superposée. Mettre la pâte au frais durant 35 min.

Pendant ce temps, préparez la crème, verser le sucre glace la poudre d’amandes les deux jaunes d’œufs et le lait, et la gousse de vanille grattée, mélanger. On obtient une pâte épaisse, réserver au frais (faîtes la veille).

Sortez la pâte à danish du réfrigérateur, tournez-la d’un quart de tour, et étalez-la de nouveau sur 6 mm d’épaisseur. Refaire le pliage en portefeuille. Placez la pâte au réfrigérateur pendant 1 H, cette fois.

Etalez la pâte à danish sur votre plan de travail fariné afin d’obtenir un rectangle de 16 cm de large sur 4 mm d’épaisseur.

Coupez l’un des rectangles en 2 et coupez les 2 bandes en carrés de 8 cm de côté.

Disposez une noix de garniture au centre de chaque carré. Pliez les angles au centre.

On obtient des petits carrés. On laisse lever 2 H à la température ambiante.

Fans une poêle faire fondre le sucre au caramel et rajouter le beurre et faire confire les oreillons d’abricots pendant 2 à 3 mn.

Lorsque les danish ont levés, les dorer au pinceau délicatement.

Déposer un oreillons sur chaque danish et enfournez dans un four préchauffé à 180 ° pendant 15 mn.

Facultatif : A la sortie du four, badigeonner le danish à la gelée d’abricots pour lui donner du brillant.

Par véb –Voir les 32 commentaires

3 Réponses à DANISH AUX ABRICOTS DE CHRISTOPHE FELDER

  1. Patrick dit :

    Hé! Bonjour gentille soeurette, j’ai réalisé votre recette ce jour et sans mentir, le ramage de mes danish ressemble beaucoup au plumage des vôtres ….

    Merci pour la recette et un tout grand bravo pour ta réalisation, elle est superbe comme à l’accoutumée et toi toujours aussi formidable!
    Je t’envoie un tout gros bisou bien amical
    Patformi

  2. Stéphanie dit :

    Le danish aux abricots est un véritable délice. Merci je teste cette recette ce we.

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :