TOURTE PATE BRISEE E.KAYSER AU POULET AUX CEPES & AU FOIE GRAS

Mercredi 1 décembre 2010

TOURTEQUICHE5

TOURTE3 Quand Misteyre m’avait ramené sa cueillette des cèpes comme conté ici (TARTINE CHAUDE AUX CEPES & AU COMTE ) j’avais congelé 400 g à placer dans une future tourte. Faut dire que les tourtes, à la maison , elles sont grandement appréciées du fait de leur rareté (j’en fait une fois l’an) car je trouve la double épaisseur de pâte un brin calorique et pourrait-être la cause de dégâts collatéraux si vous voyez ce que je veux dire, donc je limite. Elle a bien plu à Misteyre qui avait émis lors de sa dégustation des onomatopées   du genre : « hum ! » surtout pas de compliment direct car me dit-il « je pourrais le croire » . Comme je cultive la positive attitude (comme chanté par Lorie) et bien ça suffit à mon bonheur. J’ai fait la pâte maison mais une du commerce pourrait tout aussi bien faire l’affaire. Le moelleux de cette pâte allié au chutney de pommes, l’onctuosité de l’appareil, mêlée à la saveur du foie gras et des cépes en font un régal. Elle peut sans conteste trôner sur nos futures tables festives.

Sur ces notes rustico-terroirs, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments.

Ingrédients pour 8 à 10 personnes
1 Kg de cuisses de poulet avec le haut de la cuisse
1 échalote
1 oignon
400 g de cèpes + 20 g de beurre
100 g de foie gras de canard mi-cuit
100 g d’emmental
100 g de comté
6 œufs
2 càs de chutney (de pommes dont recette à venir)
2 petits suisses
3 càs de persil plat (frais)
1 càc de curry
1 càs d’huile
1 cube de bouillon de légumes
Sel – poivre-1 jaune d’oeuf pour dorer

Dans une sauteuse mettre le beurre à chauffer dès qu’il fond faire revenir les cèpes coupés en lamelles pendant 3 minutes environ.

Réserver.

Puis dans la même sauteuse mettre la càs d’huile puis l’échalote et l’oignon épluchés, faire revenir pendant 3 à 4 minutes puis rajouter les morceaux de poulet, saupoudrez de curry, quelques tours de moulin à poivre puis arroser du cube de bouillon de légumes dilué dans 40 cl d’eau chaude et faire cuire pendant 30 minutes à feu doux jusqu’à ce que le poulet soit cuit et qu’il n’y ait presque plus de jus (il doit en rester un fond dense sinon poursuivre la cuisson jusqu’à réduction du jus).

Retirer du feu laisser refroidir.

Désosser le poulet pour le couper en petits morceaux, mettre dans un saladier, sa chair le jus prélevé dans la sauteuse, le persil, les deux fromages râpés, les petits suisses, les œufs. Bien mélanger

Rectifier l’assaisonnement en sel et poivre.

Sortir le plat à tarte du réfrigérateur puis badigeonner le fond avec le chutney, ensuite verser l’appareil, émiettez dessus les lamelles de foie gras, disposer harmonieusement les cèpes.

Recouvrir du deuxième disque de pâte.

Faire une cheminée au milieu si vous ne disposez pas d’emporte pièce, utilisez un petit verre à thé par exemple.

Tremper un pinceau dans le jaune d’oeuf légèrement battu et dorer la tourte.

Cuire dans un four préchauffé pendant 15 minutes à 160 ° pendant 40 mn. Elle est meilleur chaude ou tiède.

Pâte brisée d’Eric KAYSER

Pour un moule à tarte rond de 26 cm de diamètre
410 g de farine
1 càc rase de sel
200 g de beurre
1 càc de thym en poudre (rajout donc facultatif) et 150 ml d’eau

Mettre la farine dans un saladier et déposer au centre le beurre coupé en morceaux, le sel, malaxez le tout.

Faîtes à nouveau un puits avec les doigts dans le mélange obtenu, versez-y 150 ml d’eau graduellement. Pétrir rapidement la pâte du bout des doigts pour obtenir une pâte ferme.

Farinez légèrement un plan de travail, écrasez la pâte avec la paume de la main pour l’aplatir.

Remettre en boule.

Répéter l’opération une nouvelle fois.

Peser la pâte, la diviser en deux puis envelopper chaque boule de pâte dans un film alimentaire.

Placer au réfrigérateur 30 minutes environ. Retirez la pâte du frais  puis laissez reposer 15 minutes à température ambiante.

L’étaler avec un rouleau à pâtisserie puis foncer un moule.

Garder au frais en attendant de la garnir.

PS : Préparer la pâte en premier pour lui permettre de se reposer. Je confectionne toujours mes pâtes la veille ça me permet de rationnaliser mon temps de travail.

Par Véb – Voir les 51 commentaires

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :