CONSERVATION, STERILISATION D’ASPERGES BLANCHES DES LANDES AU NATUREL

ASPEGESBOCAUX2

ASPERGESCRUESASPERGES6ASPERGESDANS LEAUASPEGESBOCAUXASPERGESBOCAUXSTERILIS
Je ne sais pas vous mais moi, les asperges j’aime et d’un parce que c’est un légume cultivé depuis plus de 2000 ans, de la famille des liliacées, qui est aussi celle des oignons, poireaux et ail, donc tous des partenaires minceur. Mais aussi, parce qu’il est pauvre en calorie, on décompte 24  kcal pour 100 g (et ça après ma patato-thérapie, en ce moment j’adore) qu’il est truffé de vitamines (A, B, C) et de minéraux et cerise sur le gâteau : l’asperge est dépurative et diurétique.

A l’achat, il faut choisir des asperges à la tige ferme et d’une couleur blanc nacré.
Vérifiez la coupe de l’asperge : un talon blanc et translucide est gage de fraîcheur !

Mes préférées sont les vertes, mais lorsque des amis landais, m’ont proposé des  asperges blanches des Landes et pour ne pas encombrer le congélateur, je les ai mis en bocaux.

Le plus long est l’épluchage après ça roule tout seul.

1 Kg d’asperges blanches
20 g de sel par litre d’eau

jus d’un citron (pour qu’ils restent blancs)

Éplucher puis laver les asperges

Avec un économe, pelez les asperges en partant de 3 à 4 cm de la pointe vers le talon. Ecartez un peu les lames de l’économe pour que les épluchures s’évacuent mieux.

Blanchissez-les dans une casserole d’eau salée pendant 5 minutes.

Les sortir et les mettre de suite dans une bassine remplie d’eau fraîche pour arrêter la cuisson.

Égouttez-les.

Faire bouillir un litre d’eau avec 20 g de gros sel.

Coupez les asperges à hauteur du bocal pour que la pointe ne touche pas la capsule du bocal.

Remplissez d’eau salée avec une cuillère à café de jus de citron.

Disposez les asperges dans un bocal à la verticale, pointe dirigée vers le haut.

Recouvrir d’eau salée.

Fermez les bocaux hermétiquement et faire stériliser tout en douceur, pendant 1 H 30 à 100 °, je n’ai pas de stérilisateur, j’utilise des fait-tout profonds ou bassine à confiture.

Laisser les bocaux refroidir dans leur eau.

Les sortir de l’eau puis les entreposer après les avoir soigneusement séchés dans un endroit tempéré à l’abri de la lumière.

Ma source d’information pour cette recette provient du site officiel de l’Asperge des Sables des Landes.

PS  : Maintenant on trouve les asperges toutes l’année, mais la saison s’étale de mars à juin. J’aime les acheter en mai ou juin car je trouve qu’ils sont à maturité.

PSS : Admirez le côté glamour de mes torchons, quand je vous dis qu’ils ont du vécu !

26 Réponses à CONSERVATION, STERILISATION D’ASPERGES BLANCHES DES LANDES AU NATUREL

  1. Dany dit :

    Bjr à ttes et à ts. Moi,je mets les fonds des asperges pelés et en petits tronçons au congé etje les fais revenir encore gélés comme des champignons de paris pour faire une succulente omelette légèrement aillée et persillée. C’est fameux….

  2. Papi dit :

    Bonjour,
    Je rejoins TontonYves sur les quantités de sel. Pour avoir essayé avec 20 g je les ai trouvé vraiment trop salée et un temps de dessalage très long. Votre avis ?
    Comme elles étaient trop salée j’ai fait purée de pdt avec asperges & citron et montée à l’huile d’olive. Excellent avec une grillade.

  3. jojo dit :

    MOI JE FAIT DES CONSERVES D’ASPERGES ET SES DELICIEUX je les prends a un paysan que je connais super et par 10KILOS elles sont moin cheres

  4. bernard dit :

    Est on oblige de blanchir les asperges avant de les stériliser?
    merci pour la reponse

  5. Je vais essayer comme cela. Je n’ai jamais fait.

  6. VIEVILLE dit :

    Bonjour
    en ce qui me concerne je mets les asperges les pointes en bas,
    sachant que celles-ci remontent en fin de cuisson,
    cela évite que les pointes touchent le couvercle

    bien cordialement

    • Véb dit :

      Bonsoir Vieville
      A tester votre méthode, de toute façon la cuisine c’est l’échange, chacun amenant à l’autre un éclairage différent comme vous le faites. Bonne ballade gourmande en terres de Leyre et qui sait à bientôt ? Bon we

  7. Tonton YVES dit :

    Bonjour les Gourmands ! Je viens de lire sur plusieurs sites la Quantité de Sel à mettre pour un Litre d’eau de rajout dans le bocal une fois les asperges blanchies et rafraîchies : 10 Gr/L , 20 Gr/L , 30 Gr /L . Cela n’est pas sérieux de donner ce genre de renseignement à des gens qui ne sont pas des « experts » en stérilisation dont je suis ! 10 , 20 , 30 Gr ??? Jus de citron ( acide citrique ) ? Cela peut faire la différence entre une conserve maison réussie ou loupée ou dangereuse . Parce que l’asperge se déguste froide ou légèrement tiédie donc si « clostridium botulinum » est présent dans le bocal on ne s’en apercevra que trop tard ! …au cimetière par exemple ! Qu’en pensez-vous ? Cordialement , Tonton Yves .

    • Véb dit :

      Bonsoir Tonton Yves
      Quoi vous répondre sur les 10 g ou 30 g, rien mais sur les 20 g je peux vous en parler puisque c’est la quantité de sel que je mets par litre. Je peux aussi vous parler de citron car c’est ce que je mets dans cette conserve. Je pense que l’acide citrique joue un rôle de conservateur et sera parfait, mais je préfère le citron pour ma part. Pour qu’il n’y ait ni danger ni loupé, les bocaux doivent être d’une propreté irréprochable, les joints ou couvercles neufs (on ne les utilise qu’une fois) respecter le temps de stérilisation. Si on ouvre un bocal et qu’il se dégage une odeur de rance ou moisi, on n’hésite pas zou la poubelle. J’ai des conserves d’asperges qui ont 4 ans d’âge, la conservation est irréprochable, leur manquera le léger croquant des fraîches mais en gratin ou en soupe elles seront parfaites. Je suis d’accord avec vous il ne faut pas faire n’importe quoi car il y va de notre sécurité sanitaire. Je ne publie que des recettes testées chez moi, et dont la réussite dépend du respect scrupuleux des indications. Je ne suis pas cuisinière de formation, je pratique la cuisine en dilettante et partage autant mes loupés qui m’aident à m’améliorer que mes réussites avec ceux qui me lisent. Ma cuisine ou mes conserves sont à ma image, sans prétention aucune hormis celle de les partager avec ceux qui me font le plaisir de me lire. Merci pour votre intérêt et bien cordialement.

  8. Avignon robert dit :

    Bonjour à tous.
    De lire tous vos commentaires me met l’eau à la bouche. Je suis Landais d’origine et suis actuellement en centre Pyrénées.
    Perdus dans mon fourbi de déménagement, je viens de retrouver 2 bocaux familia Wis d’asperges qui ont étét stérilisés en 1994.
    Ce n’est peut – être pas votre rôle de connaître le temps de conservation, mais si vous le savez, informez moi sur le danger qu’il
    peut y avoir à consommer ces produits le cas échéant. Mes remerciements sont joints à l’amitié que je porte aux amoureux de la cuisine

    • Véb dit :

      Bonsoir Robert,
      Ah deux bocaux de 1994 !!!! Je pense que quelque soit la qualité de leur stérilisation… dommage ils ne doivent pas être bons à consommer, ils ont tout de même 18 ans d’âge !!! Merci pour votre salut amical Robert il m’a fait bien plaisir, repassez quand vous voulez, vous êtes le bienvenu. Bien cordialement

  9. lypha dit :

    Je viens découvrir ton nouveau blog, enfin plutôt son nouveau « hébergement »…
    Les asperges, c’est vraiment très bon, et tu as raison d’en faire des bocaux pour pouvoir avoir de la fraicheur en hiver, toujours très plaisant !
    Contente de savoir que tu as pris quelques jours de repos, cela ressource de s’éloigner de toutes les contraintes terrestres journalières.
    Et tu n’as pas à t’excuser pour tes passages ou non sur mon blog, ou pour tes absences. Les blogs ne sont pas une contrainte, ni le bagne :))
    Que veux-tu, je crois que nous sommes beaucoup à voler-courir et pas forcément le temps de tout faire…C’est ainsi !
    Je n’ai pas non plus été très présente ces dernières semaines et ce n’est pas fini encore :))
    J’aime beaucoup ton idée de croquettes d’asperges, c’est assez sympa
    Passe une excellente journée et reprends le rythme du travail tranquillement
    Bisous
    Lypha

  10. Heart Of Wild dit :

    J’ai une préférence pour les asperges vertes, mais je me laisse facilement tenter par les blanches. voila un bon moyen de les conserver, il ne reste plus par contre à trouver de la place (entre les livres de cuisine et les accessoires, je pousse les murs personnellement :)).

  11. Calou dit :

    celles des Landes ce sont vraiment les meilleures !!!

    • Lafitte dit :

      Je voudrais savoir pour les blanchir c est dans l eau bouillante ou les mettre dans l eau froide puis attendre l edullition cinq minutes merci

      • Véb dit :

        Bonsoir Madame,
        On dépose les asperges dans l’eau bouillante, le fait de déposer fait refroidir l’eau, attendre que l’ébullition reparte et là on compte 5 minutes. On égoutte. Cordialement et bons préparatifs.
        Bienvenue à vous dans cet espace d’échanges, je suis ravie de vous accueillir.
        Bien cordialement
        Véb

  12. Flor dit :

    Un vrai délice… tièdes avec une béchamelle citronnée… comme faisait ma grand-mère avec celles de son jardin! Big biz

    • Véb dit :

      J’aime beaucoup ta version béchamélée citronnées, mais ces temps-çi c’est méga salade et grillades maigres, après ma papato thérapie, j’ai du poids à perdre. Big biz

  13. jeanne dit :

    Merci, je garde cette recette sous le coude en cas de besoin ! Bisous

  14. MamyJo dit :

    Coucou,
    Je vois que tu as encore fait la petite fourmi. Tu fais les provisions pour l’hiver.
    J’adorerai voir tes placarts remplis de conserves « faites main ….. » Tu es bien courageuse …..
    Pour les photos que je t’ai envoyées tu peux publier celles des fleurs.
    Bisous, bisous à toi
    MamyJo

  15. Mamé dit :

    Je passe par hasard et je vois que tu es rentrée ??? Comment je ne suis pas au courant ?
    J’adore les asperges j’aime le jambon ça vas le faire !!! C’est sur !
    Bisous Mamé

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :