LA VRAIE PAELLA DE VALENCIANA D’APRES UNE RECETTE DE FLOR

Flor, c’est la gentillesse personnifiée, c’est aussi la générosité, elle illumine tout ceux qui l’entourent avec amour et bonté et ses ondes positivent arrivent à traverser la frontière pour réchauffer une certaine cuisinière de Leyre qui habite  à 800 bornes de chez elle.   Elle me couvre de cadeaux tous choisis ou confectionnés avec soin et amour comme je vous le contais ici ou là.

Mais attention quand on parle paella, je vous préviens tout de suite, il ne faut pas l’énerver ma Flor, sinon elle va démarrer au quart de tour et répliquer :

« Voilà la vrai de vrai, The recette, pas du n’importe quoi, comme j’ai vu récemment avec chorizo et petits pois ».

Non mais…

Avec mon amie Colo elles sont mes références culinaires espagnoles je n’achèterai aucun livre sur ce beau pays, car elles m’adressent régulièrement des recettes avec « une âme » comme j’aime. Flor « a la cuisine dans la peau » et une tribu exigeante, et donc quand il s’agit d’une spécialité de VALENCIA, elle sait de quoi elle parle.

Quand j’avais reçu son mél, elle m’écrivait :

 » Réunir un jour de fête ou un dimanche de préférence au soleil car à l’extérieur c’est plus sympa quand même. Laisser les hommes mettre branches et sarments de bois d’oranger, puis « allumer le feu » tandis que les copines préparent l’apéro (heu les tapas aussi)  faut pas se laisser abattre ! C’est long à cuire une paella ».

En la dégustant taje me suis imaginée dans ton jardin…

Voilà pour l’histoire, place à la recette absolument succulente et qui change de la paella que j’ai l’habitude de faire avec petits pois et chorizo.

Ingrédients pour 6 à 8 personnes environ :

1 poulet d’environ 1 kg découpé en morceaux

1 petit lapin découpé en morceaux

200 g de haricots cocos plats

125 g de haricots (tavella) petit gabarit & 125 g de haricots blancs (garrof) grand gabarit (remplacés ici par des haricots Tarbais frais)

200 g de tomates concassées

4 gousses d’ail écrasées

3 càs d’huile d’olive

1 càc de pimenton rouge doux (paprika)

2 doses de safran

Poivre noir – sel

400 g de riz bomba (riz rond) et son volume x 2 d’eau

Pour les boulettes : 200 g de porc maigre (j’ai opté pour des escalopes de porc) – 50 g de foie de poulet -1 œuf – 2 càs de persil ciselé -1 càs de pignons de pins  légèrement torréfiées (facultatif  la torréfaction) – Ce qu’il faut de chapelure pour avoir une bonne consistance (il m’a fallu l’équivalent de 2 càs).

Le zeste râpé d’un citron et  une pincée de cannelle (facultatif) ce serait dommage de s’en privé, car c’est franchement bien goûteux.

Mettre l’ensemble de ces éléments dans un hachoir. Pulser et former ces boulettes de viande assez grosse (la grosseur d’un abricot environ).

Mettre la poêle sur le feu, verser l’huile et lorsqu’elle chauffe y jeter une bonne pincée de sel puis les morceaux de poulet et de lapin, faire dorer sur toutes les faces.

Ajouter les haricots plats et les haricots blancs, le coulis de tomates, remuer jusqu’à obtenir une bonne sauce.

Parsemer d’épices, paprika, safran sel et couvrir d’un litre d’eau qu’on aura pris le soin de chauffer.

Laisser mijoter à feu doux pendant environ 40 minutes en déposant quelques branches de romarin frais.

A ce stade il n’y aura quasiment plus d’eau.

Et là Flor dit : «  on fait goûter aux copines (voir s’il manque de sel) ». Donc on rectifie l’assaisonnement sel-poivre.

Ajouter ½ litre d’eau chaude saupoudrer de riz et bien mélanger l’ensemble des ingrédients et laisser cuire pendant environ 20 minutes.

Toujours selon Flor : « quant le riz est sec, laisser la poêle sur le feu éteint (afin de caraméliser le riz au fond du contenant).

Retirer la poêle du feu et déguster,.

Et elle indique :

« Poser la poêle au centre de la table et chacun s’arme d’une cuillère en bois et mange directement dans la poêle. Ca évite aux hommes de faire (aussi) la vaisselle. La coutume veut que ce soit ainsi, mais pour plus d’hygiène, on peut servir les parts dans une assiette.

Accompagner de morceaux de citrons ».

PS : Si vous optez pour des haricots secs, il faudra la veille les mettre à tremper dans un bol rempli d’eau fraîche. Comme c’est la pleine saison des haricots tarbais j’ai donc mis des haricots frais et auquel cas pas de session de trempage, on les cuisine directement.

PSS : Dans la recette originale on rajoute quelques morceaux d’anguilles ou escargots dans leurs coquilles et les boulettes de viande ne figurent pas c’est un rajout.

Sur ces notes remplies de chaleur amicale que je partage avec vous,  et je vous souhaite à tous un excellent début de semaine.

30 Réponses à LA VRAIE PAELLA DE VALENCIANA D’APRES UNE RECETTE DE FLOR

  1. jeanne dit :

    En effet, c’est une vraie découverte et assurément appétissante, on se régale toujours autant chez toi ma chère, tu as bien fait de te laisser tenter, bravo ! BISOUS

  2. Guillooooome dit :

    Bravo !
    Je confirme que Flor est une experte de grande qualité !!!
    Vous avez du vous régaler !
    Bien sur tout le monde est libre de mettre ce qu’il veut dans une paella, et si c’est bien fait ce sera Surement tres bon.
    Mais la recette de Flor est la véritable et authentique Paella originale…
    Bon appétit !
    http://www.la-bible-de-la-paella.com

  3. C’est juste succulent .. et la garniture est originale ! J’aime beaucoup !
    Hélène

  4. Calou dit :

    nous partons pas loin de Valencia en vacances et nous mangeons une paëlla (dans la campagne , celles du bord de mer sont infectes!!) cuite au feu de bois , il y a des boulettes , des escargots , du lapin et des haricots plats ….. olé !!!

  5. cathdragon dit :

    Olé !!!!!!!! J’adOOOOOOOOOre la paella !!!! hummmm j’en ai l’eau à la bouche !!! bisous c ath

  6. Méli dit :

    Elle a l’air fabuleux cette paëlla! Wow, je suis sous le charme.

  7. CLquipopotte dit :

    Le rouge et moi , c’est une grande histoire … T’as qu’a viendre , tu verras !!! Au fait comment qu’elle s’appelle la m’dame qui popotte ????
    Y’a pas de poussière sur mes Dames de Russie , je les caresses régulièrement et la poussière ne pointe pas son nez … Mais il n’y a pas que des dames dans ce beau monde … Le dernier est un pirate ….
    Belle journée …

    ♥♥♥

  8. krio dit :

    une recette qui ne ressemble pas à celles qu’on connait mais qui mérite d’être connue !
    ici l’automne s’installe doucement damned !!
    l’anniversaire de marcelinette arrive à grand pas…. on réfléchit, on calcule…. le cadeau (bon ça c’est fait… reste plus que les bricoles)…. la fête avec les copains et les copines, le repas avec la famille à rallonge…..
    faut pas rater !
    bises et bonne journée

  9. the vamp dit :

    elle est superbe ta paella véb !
    en effet elle change
    elle a l’air bien garnie gouteuse, gourmande !
    plein de bonnes choses là dedans
    une paella généreuse comme ton amie Flor !
    bises
    ; = ))

  10. Boljo dit :

    Nous avons de la famille en Espagne (région de Valences) et nous mangeons bien sûre de la paella en sirotant de la sangria et en picorant des tapas. Cette année, c’est moi qui me suis collée à la préparation pour 15 personnes à l’occasion de l’anniversaire de mes fils. Je m’étais renseignée avant et pas de petits pois ni de chorizo, bien que j’adore ça, pas les pois, le chorizo. Par contre, j’avais mis beaucoup de fruits de mer, poulet et porc, et j’ai eu droit à : mais c’est la paella de l’Arche de Noé ! Un peu vexée, même si c’était dit en rigolant et en Espagnol, on m’a expliquée que la paella était avant tout un « plat du pauvre » et que point trop n’en fallait.
    Je note précieusement ta recette pour me rattraper l’année prochaine, pour prouver que j’ai bien entendu la remarque.

  11. colo dit :

    Bonsoir Veb, comme c’est intéressant! Moi non plus je n’ai jamais vu ni mangé de boulettes dans la paella, le reste oui, bien sûr. C’est à essayer…sûr que s’il y a des enfants, ils aimeront riz+boulettes plus que lapin et haricots blancs, hihihi!
    Les photos sont superbes aussi.
    A bientôt, je t’embrasse.

  12. Voilà un plat bien réconfortant en ces 13°c de ce jour chez moi
    Je te souhaite une belle nuit
    Valérie.

  13. Patrick dit :

    Bonsoir Véronique,

    Une recette brillamment détaillée, commentée et … Quelle ferveur, quelle passion pour sa réalisation!
    Beaucoup d’ingrédients savamment dosés et de savoir – faire pour une recette  » trois étoiles  » … Il faut quand -même le dire, c’est plus que mérité.

    Mille et une fois bravo Véronique, tu es … mais oui, formidable!
    Bise cordiale
    Patrick

  14. joelle dit :

    Coucou,
    Une recette exceptionnelle. J’adore la paëlla mais toujours préparée avec ce fameux chorizo et petits pois. Celle que tu viens de nous faire partager doit être délicieuse. Merci ma Véb et un merci également à Flor.
    Gros bisous.
    MamyJo

    • Véb dit :

      Passé le premier moment (tient pas de chorizo-petitspois) elle a été savourée et appréciée, Flor est un cordon bleu émérite.J’aime ces recettes qui voyagent et qui ont une âme. Biz MamyJo et belle semaine.

  15. Poucinette dit :

    Divine recette …. Mille bisous

  16. jeanne dit :

    En voilà une succulente version que je ne connais pas ! Bravo ma chère Véronique et merci de nous faire découvrir ce bon plat aux saveurs des vacances, j’adore ! Bonne soirée, bises Jeanne

  17. LaFrancesa dit :

    Tout à fait d’accord avec les petits pois et le chorizo (pas très valencian comme ingrédient d’ailleurs) dans la paëlla, c’est pas obligatoire! La paella étant à l’origine un plat communautaire de fond de placard, on y met un peu ce que l’on veut, il en va de la paella en Espagne comme de la daube à Marseille : chaque famille à son truc.
    L’association légumineuse+céréales (oui, on a tendance à oublier que le riz est une céréale, et la plus consommée à travers le monde) est classique car quand les Espagnols souffraient de faim (jusqu’à la fin du franquisme) c’était un substitut aux protéines animales, un truc bien connu de nos amis les végétaliens. Ensuite si on enrichit avec des protéines animales, c’est plus riche mais… moins diététique!
    Le plus traditionnel à Valence et dans la Grande Catalogne, c’est la fideua : avec des fideos… des vermicelles.
    Si le riz n’est pas cuisiné dans une paella, s’il est crémeux ou s’il baigne dans le bouillon c’est un… arrós a la cassola. Le contenant donnant le nom au contenu : comme un tajine, quoi 😉

  18. Heart Of Wild dit :

    Une espagnole m’avait fais la dite vrai paella, mais cela n’avait rien à voir. Je pense que tout dépend des régions, des familles, etc.. Mais bon à l’époque, les « enfants » (de 10 à 16 ans – j’étais dans le lot) avaient pratiquement rien mangé.. J’ai toujours été peu friande de poulpes et autres fruits de (la) mer.. Mais en y repensant je suis désolée et confuse pour elle qui avait mit tant de tant à tout préparer !
    Bonne fin de journée 😉

  19. Lili dit :

    Alors là,je reste sans voix…..et je ne sais que dire…..
    Cette recette me chatouille me gratouille le palais,le plaisir de la dégustation
    arrive mais vlan!je retombe sur terre,car la cuisiner c’est autre chose
    Ha! si je pouvais la savourer,toute préparée m’enfin je vais quand même
    l’imprimer et la ferais peut-être avec des amies(is) qui auront le « plaisir »
    de mettre la main à la pâte!!! par l’odeur alléchés……!!!
    2083 bises chère Veb et bonne semaine

    • Véb dit :

      Par l’odeur alléché jolieLili de passage en Gironde avec son preux chevalier, pourra mettre à excécution sa menace de 2084 biz bien amicale (non en aurons pour une bonne heure) avant toute chose.Belle soirée

  20. Mamé dit :

    Bonjour Véb ! cela ne m’a pas emballé! rare hein??? je dois couvrir quelque chose c’est sur .
    Je reste chorizo et petit pois pour l’instant !
    Bisous Mamé

  21. Françoise dit :

    J’me fais toute petite car j’aurais cité les petits pois et le chorizo comme ingrédients incontournables…. Je note et je conserve précieusement ce trésor car des recettes comme celles-là, qui sentent le vécu, l’expérience et qui sont aussi de bons prétextes à se retrouver dans la joie et de la bonne humeur, eh bien elles valent de (F)l’or ! Merci à Flor aussi ! Bises, Françoise

  22. Brigitte dit :

    Quelle belle paëlla tu nous as concocté!
    Mais c’est une recette pour un régiment ça! Je devrai attendre l’année prochaine pour installer tout mon monde dans le jardin avant de cuisiner cette merveille!
    Elle est surprenante par ses ingrédients! Je savais qu’on pouvait aussi y inclure du lapin mais des boulettes…Mais si tu nous dis qu’elle est excellente, alors je me fie à tes goûts et je l’imprime sans attendre.
    Merci pour ce magnifique partage gourmand!
    Entre nous: tu as eu du boulot pour préparer ce repas gargantuesque!

    Gros bisous Véb et à bientôt.

    Brigitte

  23. Flor dit :

    Bravo et ¡Olé! ma Véb, tu es la reine de la paella. J’en salive rien qu’à voir les photos. La poelle un peu petite mais très belle présentation. Je sais quoi t’offrir, la prochaine fois! Bonne après-midi. Big biz

  24. domi dit :

    La paella !! Je vois bien ce que c’est, mais la…vaisselle ?

  25. CLquipopotte dit :

    ça , c’est d’la paélla de compet !!!
    On rigole pas …
    Bonne journée …
    ♥♥♥

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :