GELEE DE POMMES REINETTE GRISE DU CANADA AU CIDRE BOUCHE MORBIHANNAIS

Il vous faudra tout d’abord,  un voisin possédant un pommier qui produit… je précise « qui produit » car j’ai deux pommiers dans le jardin qui pour l’instant se la coule douce et pas un fruit à l’horizon… et là vous prenez votre plus jolie panier pour récolter….

Puis sortez une bouteille de cidre offerte par des amis bretons qui chaque année me ramènent du pays bigoudin, du cidre bouché Morbihannais, et là comme dit VETTE DE FONCLARE confectionner une

« Mitonnées des heures durant
Dans un chaudron couleur soleil.
Pommes, figues, des fruits fondant sur la langue en apothéose,
Et du miel, aux tons d’or fondu »

Et chacun demeure incrédule
Quand un gai rayon de lumière
Tout pétillant de corpuscules
Traverse les bocaux de verre.
Car les marmelades de fruits
Deviennent alors des bijoux
Incrustés d’ambre et de rubis »

Si vous la tentez cette gelée, la première saveur qui vient en bouche est le goût du cidre, c’est pour cela qu’il faudra choisir un cidre de qualité c’est lui qui va donner le tempo à cette gelée. Un véritable bijou de saveurs. Et comme après avoir récupéré le jus, me restait de la pulpe de fruits, j’ai rajouté quelques ingrédients et l’ai transformée en confiture.

2 Kg de pommes grises reinette du Canada
75 cl de cidre
Sucre selon le poids obtenu

Brosser les pommes, en gardant la peau qui contient de la pectine, enlever les pépins puis couper le fruits en 8 morceaux. Recouvrir les fruits d’eau à niveau.

Mettre sur le feu pendant environ 20 minutes jusqu’à ce que les fruits se défassent.

Retirer du feu.

Filtrer en passant à travers un tamis ou une passoire  à trous fins le temps que le jus s’écoule.

Recueillir le jus sans presser, ainsi le liquide sera limpide, j’ai obtenu 700 g de jus auquel j’ai rajouté la bouteille de cidre et 500 g de sucre.

Faire prendre pendant 15 minutes environ à feu vif, en écumant et en remuant régulièrement pour atteindre le point de gélification.

Vérifiez la cuisson en déposant un peu de gelée sur une assiette froide attendre quelques secondes si la gelée est prise, retirez la bassine du feu.

Verser dans les bocaux et couvrir  selon la méthode choisie.

La mienne est immuable toujours même je vous fais un copier-coller d’une de mes précédentes recettes.

Pendant ce temps, vous aurez lavé les pots que vous aurez laissé sécher à l’air libre sur un torchon fraîchement repassé.

Répartir la gelée dans les pots, bien les remplir et  : soit les visser à chaud et les poser côté couvercle le temps que le mélange refroidisse ou laisser refroidir au moins une nuit avant de couvrir.

Cette méthode permet de vérifier la prise de la gelée, je vous en parlais ici.

PS : Pour la gelée, la règle est de rajouter à 1 kg de pulpe de fruits son équivalent en sucre. Je l’avais fait au début puis petit à petit j’ai réduit la quantité de sucre en augmentant de 5 mn le temps de cuisson. Je trouve que trop de sucre occulte le goût du fruit.

PSS : Si une fois le temps de cuisson écoulé vous trouvez que cette gelée n’est pas prise rajoutez 5 mn par 5 mn en vérifiant à chaque fois à l’aide d’une cuillère de gelée posée sur assiette si elle s’écoule très lentement, vous pouvez éteindre sur le feu, si elle s’écoule rapidement poursuivre pendant 5 mn encore.

PSSS : VETTE DE FONCLARE est une poétesse qui chante les louanges entre autre de la Provence.

J’arrive avec la deuxième recette à base de pommes.

15 Réponses à GELEE DE POMMES REINETTE GRISE DU CANADA AU CIDRE BOUCHE MORBIHANNAIS

  1. Ne laissons pas perdre les fruits du jardin: compote de pommes, pommes séchées au four .. allez! je vais me lancer dans cette délicieuse gelée (rien que pour faire honneur au cidre fermier local); à faire partager sans modération (vu qu’on aura diminuer la quantité de sucre!

  2. Heart Of Wild dit :

    J’aime beaucoup le cidre, et sous cette forme de gelée, je suis certaine que j’apprécierais. Tu fais plus de gelée/confiture que de mousses ces temps-ci, mais j’aime beaucoup aussi. Tu m’as donné envie de faire des confitures, et de les aimer. Moi qui les appréciait peu avant ! Merci 😉

  3. cathdragon dit :

    hummmmmmmmm comme cela doit être bonnnnnnnnn !!! bisous cath

  4. J’aime aussi la gelée de pommes, c’est de l’or sur les tartines ! Bravo ma chère Véronique, la tienne est joliment réussie comme tout ce que tu fais ! Pas de pommier dans mon jardin en charente mais de superbes Belchard chez plein de producteurs des environs alors on se régale ! Bisous, bonne nuit. Miam, demain matin sur du bon pain !!!!!

  5. Patrick dit :

    Coucou Veb,

    C’est fou comme on peut apprécier les gens sans les avoir jamais vu … Je parle pour toi évidemment.
    Quel talent encore dans cette réalisation qui requiert, disons – le quand – même, tout un savoir -faire que manifestement tu possèdes.
    Une gelée limpide et délicieusement sucrée dont on se délecterait en la faisant couler directement dans le gosier.

    Tu es formidable!
    Bise et à bientôt
    Patrick

  6. Françoise dit :

    Pour citer une poétesse (qui en plus s’intéresse à la Provence…) il faut être poétesse soi-même… tu l’es assurément car avec tes mots, tes recettes et tes photos tu nous conduis dans des lieux de lumières ambrées, couleur gelée de pommes parfumée au très bon cidre ! Bises, Françoise

  7. Brigitte dit :

    Elle est vraiment trop belle cette gelée!
    Trop bonne sur ce whoopie écervelé! Mais qu’avait-il aussi à s’approcher aussi dangereusement de tes mains avides! tant pis pour lui;)
    Bises ma chère Véb., bravo pour cette belle recette et bonne journée.
    Brigitte

  8. Lili dit :

    Une telle recette de bon matin vous mets l’eau à la bouche,mais je ne vais
    pas la faire,car en ce moment j’ai comme compagne  » la flegme « !!
    C’est sûrement l’automne qui me procure cette sensation!!!
    Plein de gros bisous chère Veb et trés bonne journée
    Lili

    • Véb dit :

      Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule, faut dire que lorsque je suis en mode « moins j’en fais mieux je me porte » j’ai du mal après à reprendre une activité normale, ains nous sommes deux du moins deux à le déclarer. 2102 Biz bien amicale et faites de beaux rêves

  9. Oup’s j’ai mis un comm dans la recette dessous …
    Voilà une confiture d’une bien jolie couleur et qu’elle doit-être bonne
    Je te souhaite une belle journée
    Valérie.

  10. THEVAMP dit :

    bon, tu t’es défoulée vébounette !
    tu fais les reserves pour cet hiver !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    tres gros bisous
    @ + off line
    the vamp

  11. domi dit :

    Bonjour Véb, cette gelée de  » grenouille  » canadienne que tu nous ramène avant les premières  » gelées  » hivernales a une très jolie couleur et doit être très bonne. Bisous et passe une belle journée

  12. Mamé dit :

    Bonjour Véb ! oui je suis matinale …
    Tiens cette gelée je l’aurais bien gouter avec mon p’tit déj ! ? J’aime ces pommes du canada.
    Je te souhaite une agréable journée !
    Bises Mamé

  13. Flor dit :

    Magnifique! Je vais essayer avec une variété de pommes-coings « Perello »venant d’un petit village dans l’arrière-pays montagneux, Ebo. Cette variété est uniquement produite et vendue dans cette magnifique vallée. Bonne journée mon amie et big biz

  14. Boljo dit :

    Ayant échappé (de peu) à l’éruption du volcan à défaut d’être tombée dedans, je constate que toi, tu viens acheter tes pommes par chez moi.
    Mon huile aussi, vient (presque) exclusivement d’Espagne, Jalon, précisément où ils font un Moscatel doré, à tomber, que nous ne buvons que là-bas mais on prend la dose. Mon huile parfumée vient d’une épicerie de Toulouse ramenée par Namour lors d’un de ses séjours pro, toujours à l’affût de produits pour sa Boljo. Avec quand même des papilles intéressées mais c’est vrai qu’elle est parfumée, presque trop, à utiliser avec parcimonie, contrairement au Moscatel. Oups, ça m’a échappé ! Biz

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :