RAVIOLIS MAISON A LA TOMATE, A L’ENCRE DE SEICHE OU NATURE, UN PAS A PAS IMAGE POUR DES RAVIOLIS MAISON SANS MACHINE A PATES

Dans une de ses correspondances, VOLTAIRE écrivait au destinataire de sa missive après avoir rendu visite à une connaissance :raviolis3Je ne sais pas chez vous mais à la maison de Leyre, si je m’aventure à poser LA question : « qu’est ce que je cuisine ? » espérant pour une fois être surprise par une réponse innovante,  immuablement j’obtiens : « des pâtes ».

J’ai beau dirait Mme de SÉVIGNÉ me « creuser l’esprit d’une si étrange manière » pour ne pas cuisiner les mêmes plats. Un seul emporte la faveur des miens. Il est dégusté dans un silence quasi-religieux, et amènerait presque des compliments du genre « hum !  » . Je vous entends d’ici me me dire mais c’est juste une onomatopée, certes mais en décodé elle veut dire « c’est bon ». Comme je vous le contais ici ou .

RAVIOLI4On m’avait offert une machine à pâte qui avait pris bien de la poussière avant que je n’ai eu envie de l’étrenner par un jour de pluie au mois de juillet dernier. Je l’avais sorti de son emballage, et j’ai essayé de la dompter tout en sentant ma matinée filer à toute allure.

J’ai tenté un essai, un second, puis un troisième tout en conjuguant le verbe ramer  au mode SOUCHON :ravioli

puis je l’ai mise de côté, en me promettant de tout lire attentivement un jour, puis j’ai sorti mon arme fatale, mon rouleau à pâtisserie.

raviolis11

D’habitude, je vous vends ma recette comme étant fastoche, rapide. Pour celle-là j’y ai consacré 3 bonnes heures, entre la confection de la pâte, le temps de domptage de la machine, la mise en forme, la fabrication. Si un jour vous avez du temps devant vous, n’hésitez pas à la tenter. Il est vrai que cette pâte aurait été plus fine passée en machine avec certainement un gain de temps. Mais l’essentiel, le goût, était bien présent. J’ai divisé la pâte obtenue en trois parts que j’ai successivement parfumés à l’encre de seiche (1 sachet de 4 g)

raviolie2

Au concentré de tomate, une cuillère à souperaviolis9

et j’ai laissé le dernier quart nature.

Pour la pâte : 400 g de farine -4 oeufs – huile d’olive – 1 pincée de sel -eau froide

Pour la farce : 200 g de ricotta (fromage italien) + 2 càs de parmesan râpé – 1 oeuf – 150 g de crevettes décortiquées et coupées en dés – 50 g de filets de saumon découpé menu-menu – 4 càs de persil ciselé -1/2 càc d’aneth, sel, poivre

Bien égoutter la ricotta et lui ajouter l’ensemble des ingrédients. Le mélange doit avoir la consistance d’une farce, il doit donc se tenir, si besoin rajouter un peu de chapelure pour absorber l’humidité des ingrédients. Je n’en ai pas eu besoin.

Facultatif : 1 sachet d’encre de seiche, 1 càs de concentré de tomates

ravioli1

1/ Déposez la farine sur un plan de travail saupoudrez de sel puis creusez au milieu un puits et cassez y les œufs. Pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et élastique, lorsque la pâte a tout absorbé elle doit être compacte, si elle est collante rajoutez un peu de farine. (la travailler de manière régulière et tranquille). Formez une boule, filmez  là et puis laissez reposer, une heure à température ambiante.

2/ L’heure écoulé, abaisser la pâte au rouleau à pâtisserie en deux fines plaques. Les déposer sur un plan de travail légèrement fariné et les couvrir d’un torchon.

raviolis7

3/ Disposez à l’aide d’une càc des petits tas du hachis à intervalles réguliers.

raviolis13

4/ Couvrir de la deuxième partie de pâte.

raviolis8

Découpez soit avec une roulette  à pâtisserie

raviolis2ou tout simplement avec un verre, et auquel cas vous formerez des ronds en tournant et en pressant le verre, ou encore avec un couteau bien aiguisé des petits carrés. Serrez les bords des raviolis avec les doigts.

raviolis105/ Plongez les raviolis dans l’eau bouillante 3 à 4 min, surtout n’ajoutez pas d’huile dans l’eau de cuisson ! Sortir les raviolis de l’eau délicatement à l’aide d’une grande écumoire, puis les mettre à égoutter. En suivant les disposer dans un plat allant au four pour éviter qu’ils ne collent entre eux.

raviolis6

Disposez les dans un plat pouvant aller au four, arrosez de sauce tomates made in home, et

RAVIOLI4

Sauce : mixer 500 g de  tomates (ici des noires de crimée) une vingtaine de feuille de basilic, 4 gousses d’ail, 1 échalote, 1 càs huile et du sel et du poivre Mixer. Mettre à mijoter pendant 20 minutes à feu doux

raviolis5

Arroser vos raviolis avec la sauce et enfourner pendant 15 mn dans un four préchauffé à 160 °.

Au bout de 15 mn sortir le plat, saupoudrer de parmesan fraîchement râpé. Enfourner encore 10 minutes. OUF ! C’est prêt !

Installez vous confortablement, après tout ce boulot vous l’aurez mérité et dégustez chaud.

Ps : Vous pouvez congeler les raviolis crus disposés à plat sur un plateau entreposé une nuit dans le congélo et le lendemain les vider dans des sachets de congélation. Pour les utiliser, les décongeler dans le bas du réfrigérateur 2 H avant leur utilisation, ou en mode cuisson directe au four et là il faudra les arroser avec beaucoup de sauce . On peut opter pour la simplicité soit cuisson à l’eau, servis avec un filet d’huile d’olive, des feuilles de basilic ciselées et du parmesan râpé. Ces pâtes accommodées de la sorte se suffisent à elles-même.

raviolis12

Sur ces notes de labeur acharné, et de dégustation raisonnée,  je vous souhaite à tous un excellent début de semaine.

32 Réponses à RAVIOLIS MAISON A LA TOMATE, A L’ENCRE DE SEICHE OU NATURE, UN PAS A PAS IMAGE POUR DES RAVIOLIS MAISON SANS MACHINE A PATES

  1. […] Les raviolis  Pour la pâte : 400 g de farine blanche – 4 œufs – 2 càsoupe d’huile d’olive Dans un robot, réunir la farine, le sel, les œufs et l’huile d’olive. Mélanger jusqu’à ce que la pâte se détache des parois et qu’elle soit lisse et élastique. La laisser reposer enveloppée dans du film alimentaire, pendant 30 minutes au frais Puis, la diviser en 4 parts égale et l’abaisser au laminoir si comme moi vous n’êtes toujours pas réconcilié avec la machine, l’étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie aussi finement que possible. A choisir au laminoir c’est plus facile, mais je ne l’ai toujours pas dompté depuis mon échec ici. […]

  2. […] je vous avouerai que c’est la première fois que j’en achète, je connaissais les raviolis maison mais les ravioles… jamais vu, donc jamais […]

  3. Sécotine dit :

    Du boulot, oui, mais quelle satisfaction de pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait! »
    J’espère que tu as dompté ta machine à pâte depuis, car il serait bien dommage d’en rester là !

  4. Calou dit :

    oui mais là c’est du grand art !!!!

  5. Je suis vraiment admirative ma chère Véronique ! Quel fabuleux travail, je ne sais pas si j’aurais le courage et pourtant il me semble que je père noël va me laisser ce genre de machine barbare dans mes souliers aie, aie, aie ! Je serais bien obligée de m’y mettre et j’espère obtenir un aussi beau résultat ! Bisous, et merci beaucoup ! Jeanne

  6. moi mon coeur ne balance pas du tout !

    je prendrai une assiette avec trois de chaque ……

    j’aime trop les pasta pour laisser passer mon tour comme ça !

  7. gene dit :

    3h! je jette tout par la fenêtre . ceci dit , ça a quand même l’air très bon . bisous

  8. Heart Of Wild dit :

    Sincèrement, bravo ! Je sais ce que sait, j’ai testé deux fois, mais cela prend vraiment beaucoup de temps, donc je n’en ai pas encore refais, de toutes façons je boude les raviolis depuis que je suis toute petite. Alors je n’en mange pas, mais un jour je testerais bien à d’autres parfums. En tout cas, comme quoi les machines à pâtes c’est pas facile à dompter !

  9. cathy dit :

    Hummmmm et en plus même les enfants sont conquis!!!!

  10. Patricia dit :

    Coucou Veb,
    Alors là chapeau bas !!! Des ravioles, je rêve d’en faire depuis un bon moment …..
    Mais j’ai râté mon coup sur « un rameur » quand je me suis décidée… Y’en n’avais plus…
    Faudrait que j’essaie comme toi … sans machine …
    Mais la « tâche » me paraît énorme !!! Faut prévoir ça pendant mes vacances …
    Les tiens sont superbes et devaient être ô combien délicieux… 🙂
    Tu me mets l’eau à la bouche …
    Il est vrai que si l’on entreprend ce gros travail, vaut mieux en faire beaucoup et en congeler une partie … Pour 20 ravioles, ça ne vaut pas le coup !!!
    Bises,
    Patricia

  11. Patrick dit :

    bonsoir Veb,

    C’est un travail fastidieux et de longue haleine que tu as réalisé mais dont le résultat est absolument mirifique et c’est évidemment tout à ton honneur. Une fois de plus, je reste bouche bée devant ta réalisation; quel talent et quelle minutie aussi dans toute cette confection ! On sent la passion, le feu sacré des choses bien faites, parfaitement faites …
    Tu ne t’es pas beaucoup reposée pendant ce week – end prolongé et moi non plus, j’étais en service à la télé; la recette que j’ai postée ce soir a été réalisée en trois étapes dont la première hier matin, la seconde l’après -midi pendant une pause et la troisième ce soir … Mais je suis content et content aussi de te lire.
    Je t’adresse bien volontier un torrent d’éloges, une cascade de félicitations pour ta recette et je t’offre encore ce soir petit un petit bouquet de cordons bleus.

    Bise cordiale
    Patrick

  12. joelle dit :

    Coucou,
    3 heures de préparation, quel labeur. Je pense que tout ce travail fut récompensé par un mets qui semble extra. C’est rigolo, je viens tout juste de rendre visite à mon aminaute Isa, et elle aussi nous présente des raviolis et nous dit également 3 heures de préparation. Quel courage, vous avez pour faire de si longues préparations. J’espère que vous êtes récompensées par des « huuummmm, c’est bon ça ….. ».
    Je te souhaite une excellente et douce soirée.
    Bis bisous.
    MamyJo

  13. GourmanDenise dit :

    Le jeu en valait bien la chandelle… bravo !
    En tout cas ils ont l’air très appétissants…
    Bises

  14. Françoise dit :

    Je salue ta persévérance et ton courage. Je ne me suis jamais lancée dans une opération de fabrication de pâtes fraîches car je suis peu sûre du résultat gustatif mais en revanche certaine du chantier mis dans la cuisine.. Je devrai assurément participer à un atelier de cuisine italienne pour me décider à mettre la main à la pâte ou… venir suivre un stage dans le sud de la France… celui labellisé « règle didl » : un must ! Bisou, Françoise

  15. cathdragon dit :

    quel travail mais comme elles doivent être boooooooooonnes !!!! bisous cath

  16. marlyse47 dit :

    woua que de travail tu as dû avoir félicitations belle semaine bises marlyse

  17. Messergaster dit :

    Merci pour cet article si riche en citations!! 🙂 (et merci de cette recette si appétissante aussi!)

  18. Rosia* dit :

    Tu m’as fait un peu rire avec l’appareil à pates——–
    Mais j’avoue que tu me donnes faim——-pfiou——
    J’espère que tu as passé un très bon week-end———-
    Je viens te souhaite une bonne semaine——-
    Mes amitiés———
    Bisous——–

  19. chacha dit :

    je crois bien que la machine t’as punie de l’avoir laisser trainer sur le placard, ici je ne met pas trois heures sinon j’en ferais jamais. EN tout cas tes raviolis ont vraiment l’air extra, et je peux te dire que je les dégusterais volontier, bon je file chercher ma fille à l’école. BOnne journée

  20. Mamé dit :

    Bonjour Veb comme tu le sais on ai Lundi j’ai passé un bon week end j’espère que toi également ? Mais quand même une recette pareil un Lundi a jeun ! Non décidement tu n’es pas raisonnable et l’encre de seiche en plus quelle merveille .Bon ca vas pour cette fois çi mais je t’ai a l’oeil ! Gaffe
    Bisous Mamé

  21. Brigitte dit :

    Quel boulot ! Mais pour un résultat à la hauteur de tes capacités culinaires!
    C’est un festin de pâtes! J’ADORE!!!
    J’imprime ta recette Véb.
    C’est trop bon des pâtes maison;)
    Bravo et belle journée froide mais ensoleillée.
    gros bisous,
    Brigitte

  22. Ils sont bien réussis tes raviolis maison et avec ta petite sauce tomate maison ça donne très envie d’y goûter maintenant. Dommage les noires de crimée ont disparu au jardin avec la fin de la saison mais j’avais préparé des sauces maison qui patientent au congélateur.
    Bises et bonne journée

  23. tu nous régales avec tes raviolis !
    bisous

  24. Une bonne fabrication artisanale
    Je te souhaite un beau lundi
    Valérie.

  25. Lili dit :

    Au fur et à mesure de la lecture de votre recette,je me dis,Mon Dieu que cela
    doit être bon,mais Mon Dieu…..quel travail!!!!
    Je ne peux que vous admirer pour l’avoir fait
    Un exemple d’une véritable passion pour la cuisine
    De l’amour et de la patience
    Bravisssssssimo!!!
    2229 bises trés chère Veb
    Lili

    • Véb dit :

      Franchement c’était bien bon, et la partie congelée je l’ai cuisiné pour des amis de passage qui m’ont dit : jamais + de raviolis du supermarché, on attend que tu nous invites, mais c’est mes amis donc pas très impartial à la base. Il va falloir que je me penche sur le cas de la machine pour piger son fonctionnement. 2231 biz bien amicale je vous souhaite un excellent aprem avec notre pêcheur émérite

  26. CLquipopotte dit :

    Trop fort , la règle Didl … Que de boulot !!! T’avais scotché un égaré pour te donner un coup de pouce ??? Pousses toi , j’arrive , je veux viendre et ouvrir le bec !!! Les raviolis Didl , ça m’plait !!!
    Bonne semaine …
    ♥♥♥

  27. Flor dit :

    Mon coeur balance entre les noirs… les roses… les blancs… Les trois me tentent énormément mais… quel boulot! La patience que tu as eu en vaut bien la chandelle et Mr. Buitoni n’a qu’à se tenir tranquille. Bravissimo mia caro et bonne semaine. Big biz

  28. domi dit :

    De bien délicieux raviolis fort originaux et qui nous éviterons de voir la vie en  » noire « . Et après les avoir déguster c’est sûr que l’on sera  » ravis au lit « . Bisous et passe une bonne semaine

  29. Boljo dit :

    Bon, ben tout ça me donne envie de faire des raviolis maison et pas de tenter l’utilisation de la machine à pâte qui n’a jamais servir, hormis pour rouler de la pâte fimo.
    J’aime bien l’imagination des tiens qui ressemblent à celle des miens, bien la peine de se décarcasser autant, on devrait leur offrir 15 jours de pâtes non stop… pour voir.
    Moi je dis, tout est dans la règle Diddle, grâce à elle ces raviolis sont par-faits. Le savoir faire de la DameDeLeyre n’est plus à démontrer, bon tu m’en mets un sachet au congélo. Biz et bon début de semaine.

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :