GELEE DE COING AUX ECORCES DE PAMPLEMOUSSE CONFITES EXPRESS + LIEN DE LA VRAIE GELEE DE COINGS

L’an dernier à pareille époque et pour vous présenter ma gelée de coings aux cédrats confits j’écrivais :

« Ma gelée est dense et n’est pas d’une transparence limpide, par choix, car vu le prix du coing 3.80 € le kg à Bordeaux, j’ai gardé la peau et en principe on laisse après cuisson le fruit s’écouler lentement (généralement une nuit) comme cela on obtient l’essence du fruit et une transparence absolue. Ce n’était pas mon but, je voulais du goût et pas de déperdition, donc je n’ai pas fait passer le jus obtenu à travers une mousseline.

Cette gelée est vraiment goûteuse parole de gourmande. Je l’ai parfumée aux zestes de cédrats confits . »

Et bien cette année, on prend le même fruit et on recommence et pour parfumer cette gelée, j’ai choisi d’y introduire, une révélation pour moi, des dés d’écorces de pamplemousses confits.

Le week-end dernier en rangeant la cuisine après le petit-déjeuner et me suis retrouvée face à ces coques de pamplemousses vidées,  je me suis dis qu’au lieu de les jeter, j’allais les confire et pour ce faire  je n’ai pas fait comme ici, je me suis épargnée la corvée de les blanchir en les plongeant directement dans le sirop.

Et d’un, j’ai trouvé que l’écorce avait une meilleure tenue et le léger goût  d’amertume est contrebalancé par le goût sucré du sirop. J’ai beaucoup aimé, et je les ai servi à grignoter avec le café, et mes goûteurs attitrés tout en appréciant m’ont fait remarquer que j’aurai pu les enrober de chocolat…Ces douceurs absolument délicieuses ont un goût de revenez-y.gelée

Recette de la pseudo gelée de coings :

On choisit ce qu’on veut comme quantité sachant qu’il faut au moins deux coings. Déjà qu’il n’en restera pas des masses après l’opération nettoyage.

Couper les coings en tranches sans les peler, jeter le cœur (ce qui est central et dur). Les épépiner et les jeter au fur et à mesure dans une bassine remplie d’eau fraîche.

Mettre ensuite les quartiers de fruits avec environ de 1 litre d’eau à raison de 500 g de fruits épluchés.

Les cuire pendant environ 20 minutes.

Les retirer et laisser égoutter sur un tamis.

Ma gelée est un peu opaque car j’ai gardé la peau et de deux j’ai appuyé avec une cuillère sur le fruit pour laisser le jus s’écouler.

Remettre le jus dans une bassine avec 800 g de sucre par litre de jus.

Cuire à feu vif jusqu’à ce que la gelée nappe à la cuillère, en écumant si nécessaire.

Ajouter les zestes de pamplemousses confits coupés en dés, faire prendre un bouillon.

Sitôt la gelée cuite la passer à travers une mousseline tendue pour obtenir une limpidité absolue (je ne l’ai pas fait).

Pour mettre en pots et couvrir, toujours la même méthode : je vous fais un copier-coller d’une de mes précédentes recettes.

Pendant ce temps, vous aurez lavé les pots que vous aurez laissé sécher à l’air libre sur un torchon fraîchement repassé.

Répartir la confiture dans les pots, bien les remplir, les visser et les poser côté couvercle le temps que le mélange refroidisse. Et comme toujours à consommer sans modération.

ECORCES DE PAMPLEMOUSSE CONFITES ecorcesconfite

 3 Pamplemousses roses ici de la variété Ruby (la chair est rosée et il n’est pas aussi amer que le pamplemousse blanc).

– Poids des écorces en sucre cristal

– Poids des écorces en eau

Brosser les pamplemousses sous l’eau du robinet, les sécher et couper les extrémités avec un couteau puis entailler la peau en 4 parties en partant du haut vers le bas.

Éplucher et retirer la peau blanche qui donne trop d’amertume.

Découper chaque quartier d’écorces sur la longueur pour former des lamelles de 1 cm de large environ.

Dans une casserole, et afin d’obtenir un sirop mettre à chauffer le même poids de : sucre et d’eau que celui des écorces. Dès que le sirop bout, y verser les écorces et laissez frémir 5 mn.

Éteindre et laissez refroidir, une heure plus tard, j’ai remis sur  feu. J’ai répété l’opération toutes les heures…jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sirop dans la casserole, à ce stade les zestes deviennent translucides.

J’ai réitéré l’opération 4 fois.

A l’issue de cette opération de confisage, les déposer sur une grille et les laisser sécher à l’air libre une nuit.

Et là elles sont prêtes. Je les conserve dans une boîte et entre chaque rangée d’écorces intercaler du papier sulfurisé et m’en servir pour garnir brioche, mousse….

PS : Si vous voulez la vraie recette de gelée, cliquer ici. écorcesNe zappez pas j’arrive avec une deuxième recette.geléecoing

9 Réponses à GELEE DE COING AUX ECORCES DE PAMPLEMOUSSE CONFITES EXPRESS + LIEN DE LA VRAIE GELEE DE COINGS

  1. […] de préférence) – 150 g de sucre glace –  15 cl de crème liquide entière – 50 g d’oranges confites en bâtonnets – 1 gousse de vanille – 30 g de pistaches nature torréfiées et […]

  2. domi dit :

    On nous annonce l’arrivée des premiers grands froids et des premières gelées, mais gageons quelle ne seront pas toutes aussi douces et parfumées….

  3. Me voici plus riche de cette fabuleuse recette ! Tes écorces confites sont si jolies, on a envie immédiatement d’en préparer ! Enfin peut-être pas à 23h43 !!!!!!! Mais même à cette heure j’en gouterais bien, je t’assure ! Pour ta gelée elle est certainement bien parfumée, ton idée est excellente, bravo ! Tes gourmands sont bien gâtés même sans chocolat autour des écorces confites hi, hi, hi ! Bises, bonne nuit. Jeanne

  4. Brigitte dit :

    Et bien je sais maintenant comment faire des écorces de mandarines confites.
    Merci pour cette belle recette ma chère Veb.
    Je m’y mets dès demain;)
    Bonne fin de soirée. Bisous
    Brigitte

  5. gene dit :

    Ma voisine m’a donné un pot de confiture de coing , j’adore ça. les pamplemousses confits ont une superbe couleur , évidemment j’en mangerai bien , aussi la gelée de coing , que de bonnes choses . bisous

  6. Calou dit :

    tu sais que la pâte de coing on la mange avec le fromage du pays (brebis) ici ??!! bref , ces lanières confites doivent se grignoter sans faim même si elles ne sont pas faites pour ……

  7. Heart Of Wild dit :

    Tiens, tu me fais penser qu’il faut que je fasse des écorces d’orange confites pour noël – à offrir. En tout cas voila une jolie gelée, de quoi se régaler 😉

  8. kola dit :

    Encore loupé cette fabuleuse recette… mais comme je te l’ai dis, les coings ici se ramassent à la pelle… (pas seulement les feuilles mortes tu vois…) et je serais vraiment impardonnable de ne pas en profiter… surtout guidée par une telle cuisinière et professeur de ton acabit…. bravo encore une fois pour tout ce que tu nous proposes et merci pour tes très judicieux conseils mon amie, un tout gros bisou, belle fin de journée,
    Jacqueline

  9. Patrick dit :

    j’aurais certainement apprécié de faire partie des goûteurs comme tu les appelles et y serais sûrement revenu comme tu dis!
    Que de douceur encore dans cette préparation très élaborée qui requiert du temps et du talent. Tu possèdes l’art de nous interpeller avec tes succulentes recettes … sucrées, salées … parceque tu parviens toujours à mettre du bonheur dans les assiettes, les tasses, les pots ou les bocaux … Faut le faire quand -même! Tu y parviens si facilement !!

    Merci mille fois Veb et un tout grand bravo, tu es formidable!
    Bise très amicale
    Patrick

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :