CONFITURE DE CITRE-COURGE BARBARINE OU PASTEQUE/MELON D’EAU ALLEGEE A LA VANILLE, AUX AGRUMES ET AUX NOIX & UNE LICHETTE DE COGNAC SELON VOTRE BON COEUR

Si les photos n’apparaissent pas, cliquez sur « accueil » en haut à gauche.

En mai 2011 j’écrivais ceci : « à chaque fois que je vois des fruits, j’y succombe comme Ulysse succombe aux chants des sirènes !”. Et je poursuis en citant Wiképédia, qui indique qu’il faut distinguer la pastèque comestible  appelée « melon d’eau » de la pastèque à confiture ou « citre », non directement comestible. Cette dernière est aussi communément appelée « courge gigérine » ou « courge barbarine » dans le sud de la France, bien qu’il ne s’agisse pas d’une courge.

Forte de ce savoir, j’avais concocté à l’époque, une sorte de gelée parfumée à la badiane.

Alors pour cette année aucune intention de confectionner de la confiture de courge. Seulement voilà, mon amie Suzette m’ayant offert un pot de sa confiture de pastèque d’eau, ce dernier n’ayant pas fait long feu et a même été dégusté à la petite cuillère. Je l’avais appelé puis lui dire de vive voix tout le bien que j’en pensais…Un jour plus tard, de passage à la cuisine de Leyre, elle déposa, avec sa recette, ceci :

Une semaine plus tard, j’embauchais un apprenti-cuisinier pour la découpe du fruit.

Vint la partie la plus fastidieuse, enlever les graines rouges (facile) et les transparentes je peux vous l’avouer on est entre nous ce fût (chi..t)

Puis hacher l’ensemble des ingrédients et les mettre à confire dans la vieille bassine en cuivre.

Et là ami lecteur, une seule arme pour tirer un maximum de saveur de ce fruit immangeable cru et plutôt fade en goût, « Patience et longueur de temps ».

Au troisième jour de confisage soit après environ 6 heures de cuisson, l’eau est partiellement absorbée et le niveau a bien baissé.

Cette confiture est allégée puisque pour un kg de pulpe de fruit, je n’ai mis que 200 g de sucre. Le fait de confire un fruit, il s’en dégage tous les sucs et au final la confiture est aussi sucrée que si elle avait été cuite de façon classique càd rapidement avec des proportions de sucre classique (1 kg de fruits pour 500 g de sucre). Les fruits deviennent translucides et les saveurs exhalées.

1 kg de pulpe de pastèque d’eau

200 g de sucre

1 gousse de vanille, 2 oranges et un citron vert

100 g de noix torréfiées (déposer les noix dans un plateau et les passer dans un four préchauffé pendant 10 mn. Ca va croustiller)

1 lichette de cognac selon vot’re bon coeur Messieurs-dames

Mixer grossièrement deux oranges (si vous trouvez des maltaises, elles sont irrésistibles tellement elles sont juteuses) un citron vert.

Couper le fruit en deux, enlever les graines rouges et les graines transparentes (plus nombreuses) puis  découpez en quartier ensuite en morceaux.

Là trois façons d’opérer s’offrent à vous, soit vous taillez le fruit en dés, le trancher en lamelles ou comme ici le passer au robot pour le râper.

Dans une terrine déposer la citre râpée, saupoudrer de sucre. Ajouter les oranges et le citron vert grossièrement hachés et la gousse de vanille fendue sur toute sa longueur.

Mettre sur feu très doux à mijoter pendant 2 heures à compter de l’ébullition.

Stopper la cuisson, la reprendre le lendemain comptez encore 2 heures de cuisson etc…

Jusqu’à ce que l’eau contenue dans le froid soit complétement absorbé soit environ 9 H de cuisson au total.

Vérifier la consistance de la confiture en versant quelques gouttes sur une assiette froide, le jus doit se figer, sinon poursuivre la cuisson  encore pendant quelques minutes.

A ce stade parsemez de noix torréfiées grossièrement concassées, mettre une lichette de cognac, remuez et puis remplir les pots.

* * *

Pendant que la confiture mijote, lavez les pots, laissez sécher sur un torchon repassé.

Répartir la confiture dans les pots, bien les remplir, les visser et les poser côté couvercle en bas le temps que le mélange refroidisse.

PS: Cette méthode permet de conserver la couleur des fruits et de les confire et de garder les confitures pendant des années sans altération ni de couleur, ni de consistance ni de goût.

Sur ces notes de générosité entre amies, et la vision d’un Minoucha amoureux-transi, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et j’arrive avec de quoi tartiner, ainsi

16 Réponses à CONFITURE DE CITRE-COURGE BARBARINE OU PASTEQUE/MELON D’EAU ALLEGEE A LA VANILLE, AUX AGRUMES ET AUX NOIX & UNE LICHETTE DE COGNAC SELON VOTRE BON COEUR

  1. ze vamp' dit :

    qu’est ce qu’il est devenu cet adorable petit chat ?

  2. Calou dit :

    je suis impressionnée par ta patience pour cette recette …. mais le résultat en vaut la peine !!!! et tes photos sont superbes !!!

  3. Continuons à nous faire du mal … ;o)
    J’adore cette confiture mais, même si on trouve en ce moment beaucoup de cette pastèque à confiture au marché, je n’ai jamais eu le courage de m’y coller. Toi, tu n’hésites pas … et c’est bien !
    Allez, je vais travailler pour de bon, là !
    Bisous et bonne journée
    Hélène

  4. the vamp kikiff les konfiturettes soustoutesleursformes ; = )) dit :

    Dieu que c’est BEAU !

  5. Heart Of Wild dit :

    Toujours des parfums que l’on ne retrouve nul part, tes placards doivent débordés de savoureuses et changeantes confitures. D’ailleurs, je te le dis avec tristesse, le gros pot de confiture de coing est déjà presque vide, et plus de stock chez mes parents..
    Il faut dire que M. Végé aime autant que moi cette confiture 😉

  6. Flor dit :

    Tu nous mets tjrs un rayon de soleil dans la cuisine avec tes succulentes recettes de confitures et si bonnnnnnnnnneeeeeeesssssss!!!!!!! Big biz soeurette

  7. gene dit :

    s’il te reste un pot , ça me dirait bien dit goûter . Minoucha est trop beau . bisous

  8. jeanne dit :

    Une fois de plus ma chère Véronique, je suis épatée par ton savoir ! J’ai l’impression que tu nous transformes le plomb en or dans ta cuisine !!!!!!! Quelle merveille que cette confiture !!! Mais je ne sais si j’aurais ta patience ! J’ai reçu ta recette de pain mais ni celle-ci ni la précédente alors me voici avec un peu de retard, je suis désolée de manquer tes petites merveilles ! Félicitations pour cette superbe réalisation et je vais de ce pas voir l’autre gourmandise ! Gros bisous, bonne nuit. Jeanne

  9. Patrick dit :

    Coucou Veb,

    Une cuisinière extraordinaire ne peut concevoir et réaliser que des recettes extraordinaires et tu es extraordinair !
    Quoi de plus appétissant que ces confitures pour lesquelles tu possèdes un sérieux savoir – faire … Tu pourrais, semble – t – il faire confire n’importe quoi.
    Je te l’ai déjà dit mais je me répète volontier, tu a l’art de mettre du bonheur dans les pots, verrines, bols et assiettes … C’est franchement éblouissant!

    Mille fois bravo Veb, tu es épatante comme toujours!
    Bise cordiale
    Patrick

  10. kola dit :

    Hello Véb,
    D’accord avec les autres commentaires pour reconnaître que les confitures sont en quelque sorte un petit péché mignon chez toi, mais d’accord également pour dire que tu es vraiment LA spécialiste !! encore une belle preuve cette fois-ci ! une confiture déjà originale et innovante au départ, mais tellement fabuleuse et gourmande !! un tout grand bravo à toi pour cette superbe réalisation mon amie, merci, merci…
    Une excellente journée et un gros bisou
    Jacqueline

  11. Brigitte dit :

    Ce pain bulgare farci de figues et de pralin me semble divin!
    Je me demande ce qu’il donnerais avec du foie gras car à mon sens, il ne ressemble en aucune façon a du pain mais plutôt a une brioche!

    Ta confiture est vraiment belle mais quel travail dis-moi!
    Je crois que tu es vraiment une fan de confitures! Tu les réussis à merveille!
    Tu es la reine des confiotes;););)

    Bises ma chère Véb. Passe une toute belle journée.
    Brigitte

  12. Elle me plait énormément, vivement le soleil et les fruits de saison !! j’ai aussi des recette de confitures et autres qui datent de l’été dernier que je n’ai pas eu le temps de publier pfheuu;
    J’espère que tu vas bien, bise
    Je te souhaite une bon jeudi

    Valérie.

  13. domi dit :

    J »ai remarquer au fil de tes articles que tu avais un réel  » amour  » pour les confiture et que dans cet exercice tu avais un réel talent un peu comme une alchimiste du goût et des saveurs ( souvent renouvelées ) et celle ci ne déroge pas à la règle…

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :