POULPE FRAIS EN BROCHETTES, PAS DE CAOUTCHOUC EN VUE JUSTE DE LA TENDRETÉ

Je poursuis ma saga poulpe après l’avoir dégusté en poêlée, il le restait encore du poulpe frais. MisterEyre qui a toujours de bonnes idées, ma suggéré de le cuire en brochettes.

J’ai appliqué le principe qu’une marinade attendri les plus réfractaires alors  j’ai laissé le poulpe mariné une nuit, le temps qu’il se demande à quelle sauce il allait être mangé.

Le lendemain et quelques brochettes plus tard, nous nous sommes régalés.

Ingrédients pour 8 brochettes, La veille : La veille faire mariner 400 g de poulpe frais dans un mélange composé du :
Jus de 2 citrons – 2 càs d’huile d’olive – 3 gousses d’ail écrasées – 1 càc de graines de fenouil. Les entreposer dans un bol fermant hermétiquement au frais.

Et chaque fois que vous ouvrez le frigo pour un motif quelconque, secouez la boîte sur un air de « moi je suis tango tango j’ai la musique dans la peau » ou sur le fond muscial qui vous sied.

Le lendemain : mettre les brochettes en bois pendant 20 mn dans un bol rempli d’eau fraîche, elles ne déformeront pas.

Puis créer vos brochettes avec ce que vous aimez ou ce que vous avez sous la main ce jour là. Pour moi ce fut poivron-tomates cerises et torchi-pickles de fenouil faillait bien que je place mon ti pot.

Faire un généreux pchitt d’huile d’huile ou bien badigeonner à l’aide d’un pinceau les brochettes.

Mettre sur une grille bien chaude et laissez cuire environ 15 mn de chaque côté.

Le mieux c’est de goûter pour voir si c’est cuit.

Là vos brochettes auront du goût ne seront en aucun cas caoutchouteuses car bien cuites. Elles convertiront les plus réticents aux bienfaits de ce produit que vous pourrez bercer le temps qu’il cuise au son de « mal-aimé…le poulpe est mal aimé… »

Ces temps-çi, je suis dans ma phase je mange sain, rassurez vous ça ne dure qu’un temps et j’ai donc accompagné mes brochettes d’un méli-mélo de tomates du jardin tout bête mais tout bon. Je suis conscience que tout le monde connaît mais je mets la recette pour fille N°1 dans mon coeur.

Mixer des feuilles de basilic (un vingtaine) avec de l’huile d’olive (2 càs) + 1 càs  de la moutarde ail fines herbes et une échalote finement émincée + 1càs de vinaigre de framboises, mettre ce mix au fond de l’assiette de présentation déposer les tomates dessus, parsemez de fleur de sel, remuez au moment de servir.

Si vous êtes comme les habitants de la cuisine de Leyre amateur de soupions-seiche-poulpe et tutti quanti , peut -être que partisan du moindre effort, vous l’apprécierez en En carpaccio à moins que vous ne soyez tenté par  la soupe qui tient au corps de Jamie OLIVER ou aux saveurs  de la méditéranée à moins que ne succombiez à un  poulpe qui se la pète en verrine ou  un classique couscous à moins que vous ne soyez risotto à l’encre de seiche. Ah vous préféreriez les encornets farcis à l’Agatoise absolument délectables, et la fidéua de mon amie Flor (d’ailleurs où es tu ? où est tu ?)

Si vous voulez + de recettes prenez l’ascenseur nommé catégorie et laissez vous happer  à l’étage « seiche-soupion… ».

Sur ces notes tentaculaires et la vision d’un chianki pas tenté mais pas tenté du tout par le poulpe, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments.

9 Réponses à POULPE FRAIS EN BROCHETTES, PAS DE CAOUTCHOUC EN VUE JUSTE DE LA TENDRETÉ

  1. […] à la cuisson. Pour le poulpe soit on privilégie une marinade et une cuisson rapide donc en brochettes  soit on le laisse mijoter pendant 40 à 45 minutes et là vous obtenez un poulpe extra tendre […]

  2. Nelly dit :

    Le poulpe, ce n’est clairement pas pour moi, mais par contre, la couleur de tes photos est sublime. C’est coloré, joyeux, ça sent le Sud et les vacances, l’été qui persiste encore un peu malgré la rentrée !

  3. domi dit :

    Avec cette préparation me voilà pris dans les bras ( tentacules ) de la gourmandise….

  4. Patrick dit :

    Bonsoir Veb,

    En ce qui me concerne, pas besoin d’être converti pour adorer ton plat, quand c’est toi qui cuisine, on sait déjà qu’on va se régaler et pour la recette d’un poulpe  » trois étoiles  » on sait maintenant où il faut aller…
    Quant à la salade que tu estimes toute simple, j’aimerais quand – même y goûter …

    Je prends prends maintenant l’ascenseur  » catégorie  » que je rebaptise  » ascenseur  » plaisir  » et m’en vais illico me délecter en lisant quelques – une de tes recettes …

    Bravo infiniment Veb et mille mercis, tu es formidable!
    Bisou
    Patrick

  5. jeanne dit :

    Quelle surprise le poulpe sur le barbecue !!! J’en apprends des choses avec toi, merci ma chère Véronique et bravo pour cette nouvelle recette ! J’aime les manger mais j’ai bien du mal à cuisiner ces ‘bêtes » là hi, hi, hi ! Je les déguste au restaurant ! Bon, pour la jolie salade de tomates, c’est à ma portée hi, hi, hi ! Je te souhaite une belle semaine gourmande, bises. Jeanne

  6. Mamé66 dit :

    Bonjour Veb !
    J’ai prit bonne note je ramène a ton chien l’os de l’autre jour enfin la moitié et je prends ces brochettes ! J’aime le poulpe ….
    Bisous Mamé

  7. Lili dit :

    Le poulpe est de retour et en brochettes cette fois-ci !!!!
    J’aime bien l’attitude de CHIANKI et je pense que SNOOPY ferait de même !!!!!
    Bon comme vous le savez ce mollusque mal aimé il est vrai ne sera pas dans
    mes recettes
    C’est certainement bon,mais il faudrait que je le goûte une fois cuisiné
    C’est vrai dommage que vous habitiez si loin !!!! hi! hi! hi!
    Bisou
    Lili

  8. colo dit :

    Bonjour Veb, je l’ai copiée illico, nous adorons « el pulpo » mais je n’avais jamais eu l¡’idée d’en faire des brochettes….très original et simplissime. Merci, belle journée.

  9. ze vamp' dit :

    JA DO RE ton chien chien !
    oui le poulpe est mal aimé
    quand je le vois tel quel
    chez le poissonnier quand je le vois, je pense à toi à présent
    je me dis que tu as eu bien du courage
    moi
    je ne pourrais pas !
    par contre j’en ai mangé du préparé et j’ai adoré

    ah tu vous bien qu’on vit dans un monde d’apparences !
    bisous
    belle semaine à toi ma vébounette

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :