COBBLER ALLEGE ET RUSTIQUE QUI VOUS VEUT DU BIEN AINSI QUE SON MODE OPERATOIRE DE DEGUSTATION

C’est ma recette alibi-bonne mine, je m’explique être au vert faire attention je connais, faire des desserts gourmands j’adore mais ma balance moins. Alors si vous voulez prendre soin de votre corps, être au régime mais sans prononcer le mot qui fâche, cette recette est pour vous.

Point de vue diététique on ne peut rien lui reprocher à cette tarte rustique venue des Amériques composée de  fruits qu’on fait confipoter et qu’on recouvre tel un patchwork de morceaux de pâte. Ce  n’est pas un crumble, ce n’est pas une tarte tatin non plus puisque la texture la pâte contient de la levure et lève à la façon d’un biscuit qui  me rappelle un peu celui des whoopies.

C’est une recette facile à confectionner et savoureuse car les fruits choisis sont juteux à servir tiède surmontée d’une boule de glace

Se décline à l’infini avec les fruits que vous pourriez choper en toutes saisons et en le parfumant aux épices qui vous agréent. J’avais sous le coude deux recettes de cobbler une du cathodique Jamie OLIVER que je ferai probablement dès que ma balance m’aura donné son feu vert. En attendant, j’ai opté pour celle-ci  provenant du LAROUSSE desserts allégés.

Pour 6 personnes faisant semblant d’être au vert

Poêlée aux fruits : 500 g de fruits de votre choix, ici des  Pêches – jus d’1/2 citron – 30 g de sucre roux  -2 càs de fécule de maïs (maïzena) pour parfumer  j’ai remplacé la cannelle par le contenu de 10 gousses de cardamone.

Pour la pâte à cobbler : 120 g de farine blanche – 120 g de farine complète – 20 g de sucre roux -1/2 sachet de levure chimique – 1 pincée de sel – 4 càs d’huile de colza – 8 cl de lait ½ écrémé – 1 càc d’extrait de vanille liquide – 100 g de pâte d’amandes maison (rajout)

Confection de la Poêlée de fruits

Lavez les fruits les sécher soigneusement, si vous avez opté pour des pêches les dénoyauter puis les couper en quartiers. Les mettre dans une poêle avec le sucre, le jus de citron le contenu des gousses de cardamone pilé, remuer délicatement pendant 2 à 3 mn. Retirer du feu et saupoudrer de fécule de mais.

Les verser dans un plat supportant la chaleur du four ou dans des mini moules.

Confection de la Pâte à cobbler

Dans un saladier mélangez les farines avec le sucre, la levure, le sel. Ajoutez l’huile et mélangez à l’aide d’une fourchette jusqu’à l’obtention d’une pâte sableuse. Incorporer le lait et l’extrait de vanille. Bien mélanger l’ensemble je n’ai importuné le robot pour si peu, je l’ai fait à la main ça ne m’a pris que quelques minutes.

Puis farinez légèrement un plan de travail et étaler la pâte sur 5 mm d’épaisseur  à l’aide d’un rouleau et là le plus rigolo arrive.Trouver une paire de petites menottes et mettez là devant vos emporte-pièces et laissez le charme agir entre eux.

Disposez les cœurs, les étoiles découpées sur les fruits de façon à recouvrir la totalité du plat et entre les interstices placez une bille de pâte d’amande.

Enfournez pour cuisson dans un four préchauffé à 170 °pour une durée de 25 à 30 mn de cuisson.

Mode opératoire pour la dégustation

Après au choix ou vous attendez sagement qu’il tiédisse ou vous n’êtes pas un sage et en goûter un ti morceau à la sortie du four histoire de vous brûler mais je vous aurai prévenu. Puis on adopte toujours le même mode opératoire.

1/ faire couler un café, choisir l’endroit le plus chouette (pour vous) à la maison,

2/ demandez l’autorisation à votre balance avant de rajouter une boule de glace si elle n’est pas d’accord qu’importe prenez une boule de sorbet elle ne vas pas nous enquiquiner pour 100 calories de + ou de -, non mais !

3/ Déchaussez-vous, mettez un cd qui apaise tiens au hasard, celui de Mine Kawakami que m’a fait découvrir mon amie Colo et savourez…on est bien là, non ?

Bougez pas j’apporte le sorbet.

 

18 Réponses à COBBLER ALLEGE ET RUSTIQUE QUI VOUS VEUT DU BIEN AINSI QUE SON MODE OPERATOIRE DE DEGUSTATION

  1. domi dit :

    J’ai mener mon enquête et je crois que je comprend son mode opératoire pour nous séduire….

  2. alberie26 dit :

    une merveille j’en prend volontier une part 🙂 bisous !!

  3. gene dit :

    les desserts , je les aime tous , la balance , je fais du footing , ça compense et j’ai découvert une très bonne pianiste . bon jeudi

  4. Heart Of wild dit :

    J’ai découvert ça cet été, et j’aime beaucoup beaucoup. On peut mettre les fruits que l’on veut (comme dans un crumble) et on se régale tout autant. Je suis preneuse de la boule de glace (la balance je m’en fiche, je mange pas des desserts tout les jours !)

  5. Patrick dit :

    Que demander de plus Veb ? Savourer ton cobbler c’est profiter au maximum d’un instant de bonheur … le déguster les pieds en éventail sur la table du salon en écoutant de surcroît de la musique … Hum ! Mais qu’il fait bon vivre et comme on est bien chez soi.
    Ta réalisation est superbe et extra, je lui attribue trois belles étoiles et toi le cordon bleu bien évidemment …

    Un tout grand bravo et merci pour ce délicieux partage, tu es épatante!
    Je t’envoie une bise bien amicale
    Patrick

  6. Calou dit :

    ça me va …. je n’arrive jamais à me mettre au vert !!!!!!!

  7. jeanne dit :

    Je viens chercher maintenant ta recette allégée hi, hi, hi ! Le retour de vacances est mauvais pour les balances !!!!! Merci pour cette délicieuse version de cobbler, je note comme toujours ! Je vais aussi allée découvrir Mine Kawakami, que je ne connais pas ! Belle soirée ma chère Véronique, gros bisous. Jeanne
    PS. Quand tu parles de menottes, j’ai eu quelques secondes d’hésitation quant au genre de menottes hi, hi, hi !

  8. Mamé66 dit :

    Merci pour l’alibi mais je retourne voir tes papetons ils m’inspirent davantage .
    Bises Mamé

  9. Chrystel56 dit :

    Charmant ce billet et j’aime beaucoup les conseils donnés pour le déguster !! hi hi !!
    Merci, ce cobbler m’a l’air encore meilleur avec ces jolies formes sur le dessus.
    Chrys

  10. une recette bien gourmande!bise!

  11. ze vamp dit :

    je surkiff le côté bad boy déjanté en cuisine de jaimie oliver
    ton Cobbler me rappelle mon enfance et ma jeunesse à Londres

    régaladum !
    merci pour ce voyage dans le temps

    bisous
    belle journée

  12. GourmanDenise dit :

    Un dessert aussi beau et aussi gourmand et en plus qui nous veux du bien… je ne peux pas résister !!!
    A très vite
    Bizzz

  13. Lili dit :

    Cette gourmandise,est a déguster,dans un coin favori,de son « chez soi »
    avec un bon café bien chaud,vu la fraicheur ,actuelle qui s’abat sur nos têtes
    Mais,provisoirement a dit notre charmante Evelyne.!!!!!
    Vos photos toujours aussi belles sont un plaisir des yeux
    Une bise très amicale chère Veb et une très bonne journée!
    Lili

  14. Brigitte dit :

    Allez! J’attends un peu qu’il refroidisse et pour ma part je lis un bon bouquin . Vite le sorbet avant qu’il ne soit trop froid!

  15. Messergaster dit :

    il m’a bien fait sourire le mode d’emploi du conclut l’article 😉

  16. boljo dit :

    On est très bien là, j’ai déjà testé le cobbler mais en version salée sans petites mains, sans boule de pâte d’amande ni de glace et sans l’autorisation de la balance non plus. Je vais récidiver avec ta version. Biz

  17. Tu nous explique même de quelle façon le déguster !! ce n’est le tOp ça ;:))
    Cette douceur gourmande est un bon mix pour les papilles, certes moins pour nos popotins mais … renforçons nous pour cet hiver qui, parait-il sera très froid
    Bises, merci pour ta grande fidélité
    Bonne nuit
    Valérie

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :