MARMELADE DE FIGUES A LA CLEMENTINE CONFITE, NOIX & NOISETTES AU GOUT DE L’AMITIE ET DES RELATIONS DE BON VOISINAGE

Au mois de septembre dernier, j’avais passé quelques jours du  côté de Collioure. Je n’ai même pas pu partager avec vous quelques clichés pris et pour cause, en « blonde dans les vap » j’avais ce jour là, effacé le contenu de mon album photo numérique, tout en continuant à papoter… ça c’est pour l’aparté.  Je pensais donc ramener des figues pour les confipoter. Seulement voilà, je les avais trouvé aussi chères que par chez moi (3.60 € le kg a minima) et je me suis dis, qu’à ce tarif là, il valait mieux récupérer un pot à la supérette du coin.

J’allais faire l’impasse sur la confiture de figues, lorsqu’un soir mon téléphone avait sonné et qu’au bout de la ligne Suzette me tint à peu près ce langage :  » hier soir j’ai récolté pas mal de figues. En veux-tu ? J’en ai trop pour moi toute seule ». Réponse (habituelle, dirait mon amie Suzy) de la cuisinière de Leyre : « non non, ça me gênes, tu les gardes » et puis on a papoté de choses et d’autres, après un au revoir accompagné d’une bise….s’écoulèrent une vingtaine de minutes, et lorsque la sonnette du portail retentit. J’avais ouvert, et me suis trouvée face à  une bassine remplie de figues…

portée par une adorable Suzette tout sourire, de ceux des personnes qui s’enrichissent quand ils offrent…

En goûtant a ses figues, je les avais trouvées divinement sucrées alors j’ai voulu contrebalancer avec l’acidité (toute relative) d’une clémentine confite au rhum maison, et comme je suis une gourmande invétérée, j’ai rajouté une touche de croquant avec des noisettes et des noix torréfiées.

Résumé : Je récapitule côté sensation :  tu poses un bout de marmelade sur ce que tu veux, primo, tu as le côté graines qui éclatent de bonheur en bouche, deuxio un morceau de clémentine viendra se glisser entre un quartier de noix ou de noisette, et pour le tertio,  tu sais quoi ? Et bien après une tartine badigeonnée de marmelade, tu seras prêt à attaquer ta journée du bon pied. Le premier grincheux que tu croiseras au bureau ou ailleurs, n’aura qu’à bien se tenir, parce que toi tu vas balader ton sourire des gens z’heureux et tu sais quoi la bonne humeur c’est parfois contagieux, si tu doutes applique la citation de SAINT-EXUPERY :

« un sourire est souvent l’essentiel. On est payé par un sourire.

On est récompensé par un sourire ».

Heu…si mon bosse me paye en monnaie-sourire, je ne sais pas si je vais garder le mien longtemps. Bref, essaye la marmelade si tu n’as pas de figues, essaye le sourire…

Pour conclure, cette marmelade au goût des fruits du verger et de l’amitié, symbolise aussi les relations de bon voisinage. Deux de mes voisins m’ayant offert chacun un beau panier de noisettes et de noix tout juste récolté. Le charme d’habiter à la campagne….

Je vous donne les quantités pour : 1  kg de figues – 500 g de sucre en poudre- 1 clémentine confite – 100 g de noix et noisettes torréfiées (passé 10 mn au four préchauffé à 170 °).

La veille ou au moins 3 H avant la cuisson mettre les figues entières avec le sucre.

Les fruits vont dégorger et ainsi on va avoir du jus.

Mettre sur le feu et faire cuire pendant 45 mn a feu doux sans remuer.

Laisser reposer jusqu’à ce que la marmelade ait bien refroidi, puis remettre sur le feu et faire cuire à nouveau  45 mn. Laisser refroidir. Ajouter la clémentine confite coupée en dés remettre à confire pendant dizaine de minutes.

Une fois que la marmelade est bien prise, le jus s’est transformé en sirop, les fruits sont translucides.

Verser une cuillère dans une assiette si elle fige.  Ajouter les noix-noisettes grossièrement concassées. Faire prendre un bouillon.

Verser dans des bocaux d’une propreté rigoureuse, je vous fais un copier coller  des précédentes recettes.

Pendant que la confiture mijote, lavez les pots, laissez sécher sur un torchon repassé.

Répartir la confiture dans les pots, bien les remplir, les visser et les poser côté couvercle en bas le temps que le mélange refroidisse.

Si vous optez pour le sucre “confisuc” comptez 5 minutes de cuisson après l’ébullition.

PS : Une marmelade se déguste 6 mois après sa confection, car ce temps de repos permet aux arômes de se mélanger harmonieusement. Elle se bonifie.

Si vous voulez d’autres recettes  de confipote à base de figuesconfiture de figues aux écorces d’oranges confites

ou une gelée de figues blanches à la rose

Si la marmelade ne vous parle pas je vous propose, si vous me suivez, un confit toujours sur  » le même thème, tandem c’est idem »

11 Réponses à MARMELADE DE FIGUES A LA CLEMENTINE CONFITE, NOIX & NOISETTES AU GOUT DE L’AMITIE ET DES RELATIONS DE BON VOISINAGE

  1. Heart Of wild dit :

    Vraiment tout en gourmandise cette marmelade ! J’en aurais bien fais maison aussi, mais effectivement, quand on a pas de figuier, cela revient cher d’en faire maison !
    Mais si c’est offert (et avec le sourire) on ne peut pas résister, et l’on se fait de délicieux bocaux pour le reste de l’année !

  2. jeanne dit :

    Une marmelade pleine d’amitié et de sourires, c’est encore meilleur, tu as raison ma chère Véronique et la tienne contient tout cela en plus des gourmandises que tu y glisses ! Merci pour le partage de tes bonnes recettes mais aussi pour les belles « choses » que tu sèmes dans ton article ! C’est toujours un plaisir de se promener chez toi ! Je te souhaite une excellente semaine, bises. Jeanne

  3. Méline dit :

    Tu es vraiment très gentille Véb… j’ai alors ce qu’il faut pour apprivoiser le « retour-de-sourire »… je sais sourire… lol… cela dit, encore une excellente composition qui peut très facilement devenir un merveilleux cadeau de fin d’année… mais voisin sont toujours attirés par l’odeur alléchée… et moi, heureuse de leur offrir… tout est bien donc dans le meilleur des mondes… (là… plein de lol…), excellent et superbe ! merci encore à toi !
    très beau week-end, bisous
    Jacqueline

  4. the vamp' dit :

    indisepensables relations de bon voisinage !

    j’aime ton arbre figuier avec ces jeunes fruits défendus et paradisiaques tout droit venu d’Eden

  5. Cita dit :

    Et bien avec une pareille description j en ai l eau à la bouche !!!! Biz

  6. Patrick dit :

    Coucou Veb,

    C’est vraiment tout un art de réaliser une marmelade ! Ne s’improvise pas  » confipoteuse  » n’importe qui … Non non non, il faut des compétences, du savoir – faire, des connaissances et du talent et tu es passée  » Maître  » ( et j’ai mis un M majuscule) dans ce domaine, j’ai encore le souvenir d’un confit de rose dont je rêve encore …
    Cette marmelade  » bonne humeur  » que tu nous proposes ce jour est fabuleuse! Que d’ingrédients … Il faut savoir gérer !!!
    De la bonne humeur sur une tartine ou même à la cuillère … Il faut encore s’appeler Veb pour réussir ça! On ne s’étonne vraiment plus de rien avec toi … puisque tu es formidable.

    Mille et une fois bravo et merci Veb, tu nous épates une fois de plus!
    Je te fais une bise toute amicale
    Patrick

  7. Lili dit :

    Je la ferais aujourd’hui peut-être ou alors demain…….
    Bise très chère Veb
    Mais…..je garde le sourire ,vous le méritez bien !!!!!!
    Lili

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :