CUBERDONS A LA VIOLETTE PARFUMANT DES MACARONS FACILES, CHASSE NUAGES

L’histoire commence par un cadeau parmi d’autres, des cuberdons …

qui avaient fait des kilomètres du plat pays pour arriver jusque dans ma cuisineIl m’en avait offert une première fois, face à mon enthousiasme et avec la générosité qui le caractérise, il m’en a réexpédié.

Alors après avoir croqué les premiers, j’ai voulu en transformer quelques uns.

Mélangés à du sirop de violette, de la poudre d’amandes, ça donne des macarons à la saveur florale toute printanière.

Si la pluie vous enquiquine, le mauvais temps vous sape le moral, adoptez la positive attitude et chassez les nuages avec cette recette.

Le seul hic, c’est où trouver les cuberdons car si vous n’avez pas un chouette ami habitant  le pays « avec infiniment de brumes à venir » pour vous en offrir…si acheter sur internet vous file des frissons, peut-être alors les remplacer par du massepain.

Pour environ une vingtaine en fonction de la grosseur désirée et pour être tout à fait honnête avec vous, j’en ai goûté un ou deux à la sortie du four, et un passant ayant voulu se faire une idée précise sur la saveur violette ayant goûté aussi (et je n’ai pas compté) ça fausse le calcul :

3 cuberdons (55 g)  15 g de sirop de violette – 200 g de poudre d’amande – 100 g de sucre glace – 1 blanc d’oeuf (le mien pesait 38 g) 2 ou 3 gouttes de colorant violet

Mixer les cuberdons et mélanger à l’ensemble des autres ingrédients.

Former des boules les aplatir avec la main les enrouler dans du sucre glace, une à deux fois histoire de bien les enrober. Piquer une fleur de violette cristallisée au centre provenant de la ville rose, O TOULOUSE.

Enfournez dans un four préchauffé à 170° pendant 12 mn. En refroidissant, les macarons vont durcir légèrement.

Se conservent sans limitation de durée dans une boîte fermant hermétiquement tout comme ils se congèlent sans difficulté. Les décongeler à température ambiante.

PS : Je ne vous ai pas raconté d’histoire, elle est facile de facile cette recette. Si vous n’aimez pas la violette remplacez  la par un sirop de votre choix.

Puis tu goûtes pour te faire une idée…

Ça croustille légèrement, avant de fondre tout en délicatesse sur le palais avec une note florale en apothéose.

Verdict : Ces douceurs fondantes sont justes irrésistibles et me rappelle une citation de  Léonard NIMOY (acteur américain) qui avait déclaré un jour : « Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle ».

Merci donc du partage PatFormi.

J’arrive avec une recette 100 % terroir made in sud ouest.

11 Réponses à CUBERDONS A LA VIOLETTE PARFUMANT DES MACARONS FACILES, CHASSE NUAGES

  1. […] aimons les macarons à l’ancienne ceux qu’aucune ganache ne viendrait garnir et dont le goût se suffit à lui même.  Dans sa recette, le chef met des griottes séchées que vous pouvez éventuellement remplacer […]

  2. Méline dit :

    Coucou Véb,
    Ah les cuberdons ! oui, ils ne sont pas exportables… cela étant le fait qu’ils ne se gardent pas assez pour voyager… mais la « maison-mère » essaye une nouvelle conversion de ces « bonbons » belges pour les introduire au-delà du pays, ce sera en premier bien sûr, le Nord de la France, puis ensuite plus avant dans l’exportation… d’un goût particulièrement sucré, il en existe maintenant à presque tous les parfums de fruits… j’aime les vrais… mais cela reste une affaire de goût… cela dit, ta recette est excellente puisque l’on peut les détourner de maintes et maintes manières, j’ai cuisiné ces cuberdons en sauce avec une volaille façon « sucré-salé » c’est superbe… en compotée sur une viande blanche, idem, et même sur un poisson tel le thon ou l’espadon… surprenant mais vraiment goûteux… bravo à toi qui as su les réaliser de magistralement… superbe !!!
    Une toute belle fin de dimanche, bisous
    Jacqueline

  3. cathdragon dit :

    ohhh je suis vraiment admirative ! tes recettes sont des oeuvres d’art ! bisous cath

  4. Heart Of wild dit :

    Et dire que je suis allée en Belgique et que je n’en ai point mangé ! J’en goûterais volontiers quelques-uns natures, et puis après sous la forme de tes macarons.
    Histoire de se régaler, et d’oublier le froid grandissant !

  5. jeanne dit :

    Et voilà comment tu as sublimé ces petites gourmandises que je ne connaissais pas ! J’ai cliqué sur le lien et les photos mettent vraiment l’eau à la bouche, alors croquer dans tes jolis macarons doit être un instant de bonheur, à partager !!! Tu as bien raison ma chère Véronique, c’est la seule chose qui compte !!!!! Bravo et merci pour ton imagination fertile et gourmande hi, hi, hi et nous avons bien de la chance d’en profiter !!!! Je file découvrir les autres recettes ! Bises, bon we malgré toute cette pluie. Jeanne

  6. …et bien d’autres encore : Anne, Marème, Lucile…..& more & more & more
    ;=)

  7. c’est vrai, il n’y avait que toi pour envisager de telles « mutations gourmandes » !
    de toute évidence une amitié et une générosité sont à l’origine de cette imspiration, c’est de l’Humanité telle que je l’apprécie et tout ça paske tu le vaux bien chère vébountette !

    bon repos en ce jour férié qui symbolise nos fêtes à tous Saints réunis :
    Véronique, Patrick, Jaqueline, lili, lou, Denise, Julien, Joseph, Rosalie, Aline, Yannick, Hortense, Christian, Estelle, Martine, Corinne, Kévin, Steven, Brigitte :
    Bonne Fête à nous TOUS en ce jour de Toussaint !
    ; = ))

  8. Lili dit :

    La violette…quel parfum délicat et dans ces macarons à croquer que du plaisir
    Et facile à faire!!!
    Très bonne journée et rebise amicale chère Veb
    Lili

    • Véb dit :

      Plus facile ya pas, et vous récolterez après et l’admiration de notre pêcheur émérite et celle de vos proches. Bon n’en faites pas trop non plus (en nombre) car la pâtisserie du coin en prendrait ombrage et je sais que vous veillez aux bonnes relations du voisinage. Merci de votre fidélité et gentillesse

  9. GourmanDenise dit :

    J’adore cette petite friandise… mon préféré est celui à la framboise ! mais je n’ai jamais goûté celui à la violette et tu m’en donne furieusement envie, tant j’adore tout ce qui est à la violette.
    Dommage que ce ne soit que virtuel car je t’en piquerai bien quelques uns au passage.
    Bises et à très bientôt pour d’autres gourmandises.

  10. Patrick dit :

    Coucou Veb,

    Une ébouissante métamorphose! Où comment mettre en valeur de façon originale, singulière et surprenante cette petite friandise qu’est le cuberdon … Il n’y avait que que toi pour penser à cette géniale mutation.
    Tu as fait de cette confiserie le coeur d’un petit gâteau moelleux et tout en douceur … Et cela ne pouvait venir que de toi Veb …

    Merci mille fois et bravo infiniment, tu es formidable !
    Je t’envoie une bise en toute amitié
    Patrick

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :