CREME CARAMEL AU BEURRE SALE, CHANTILLY A LA FLEUR DE SEL, MUFFINS AUX FRAMBOISES. SI C’ETAIT LE SEL DE LA VIE DIRAIT FRANCOISE HERITIER !

Il y a quelque jours de cela, j’avais lu un livre pas comme les autres, celui de l’anthropologue Françoise Héritier, « le sel de la vie » . Elle confie le point de départ de son ouvrage, une carte postale reçue d’un professeur en médecine très dévoué à ses patients, avec cette annotation :  « une semaine de vacances volées en Écosse ». Ce qui l’a amené à s’interroger sur ce qui constitue et continuera à faire le sel de sa vie…son bouquin est une énumération de sensations, plaisirs, joies tournés vers des moments lumineux. C’est un hymne à la vie.

Je l’ai parcouru d’une traite…A la fin de sa lecture je me suis interrogée sur ce qui faisait le sel de la mienne. Une foultitude de choses, un mot gentil (comme vos commentaires) un regard bienveillant, une discussion à bâtons rompus avec un ami, un frère, regarder un film où joue le beau Denzel WASHINGTON en rêvant qu’il sorte de l’écran pour illuminer la pièce avec son sourire radieux (ça c’est pour mon côté groupie), un café pris en terrasse sous la caresse du soleil, sentir la main frêle comme le bonheur, de mon amie Edith, posée sur mon bras pour une promenade à tous petits pas, embrasser son front qui suinte la bonté (mon père) admirer sa main qui (me) protège (MisterEyre) être attendri par mon clown de chien quand il fait le beau, admirer le jardin  aux couleurs de l’automne et assister à son réveil exubérant au printemps…

Bref, je pourrai noircir des pages, mais comme je n’ai pas son talent, je vais vous éviter ce pensum. Si vous sentez en vous monter une envie irrépressible de douceur, vous savez ce qu’il vous reste à faire.Parmi mes petits plaisirs, vient celui de partager avec vous les recettes de mon quotidien qui n’ont rien de spectaculaire certes mais qui sont faites et partagées avec cœur. J’ai eu envie de confectionner cette crème façon Danette au caramel (Hè oui Madame s’essaye à la contrefaçon) que j’ai déclinée en version mini pour accompagner ce fondant

et en version maxi -gourmande surmontée d’une mousse avec quelques brisures de noisettes torréfiées

et une version « nude » parce que rien ne vaut la simplicité.Bref, ami lecteur tu fais comme tu le sens, tu surmontes ta crème de mousse, tu parsèmes ou pas, tel le petit poucet de noisettes. Pour accompagner mes versions maxi j’ai fait des bouchées à la framboise pour réveiller le palais de mes goûteurs, s’il lui venait à l’idée de roupiller à force de ronronner de plaisir.

Pour 4 à 6 verrines en fonctions de leur contenance : 250 g de lait entier – 250 g de crème liquide entière – 5 jaunes d’œufs- 20 g de maïzena – 20 g de sucre

Dans un saladier fouetter les jaunes d’œufs, le sucre et la maïzena. Verser dessus le lait et la crème qu’on aura au préalable fait chauffer.

Mettre le mélanger dans une casserole et remuer jusqu’à ce qu’il nappe à la cuillère. Retirer du feu, incorporer la feuille de gélatine essorée. Filmer au ras de la crème.

Caramel cuit à sec : 100 g de sucre – 20 g de beurre – 100 g de crème liquide entière et 1 belle pincée de fleur de sel.

Préparer le caramel : Verser dans une casserole le sucre et le laisser fondre puis prendre une couleur caramel, retirer du feu et découdre avec la crème liquide tiède, rajouter le beurre et le sel, mélanger. Incorporer à la crème qui aura tiédi.

Verser dans des contenants et garder au frais.

SI TU OPTES POUR UN MAX DE GOUT VOICI UNE
MOUSSE QUI SE VEUT ALLÉGÉE AU CARAMEL AU BEURRE SALE

15 g de beurre – 50 g de sucre – 15 g de crème liquide entière  -50 g de lait entier – 2 petits suisses (120 g)

Mettre le sucre dans une casserole le laisser fondre et prendre une jolie couleur caramélisée. Retirer verser la crème chaude, remuer, ajouter le beurre. Mixer le lait avec les petits suisses.

Mélanger au caramel au beurre salé.  Filtrer à l’aide d’une passoire et remplir le corps d’un siphon. Fermer puis visser une cartouche, secouer une dizaine de fois et entreposer horizontalement dans le réfrigérateur.

BOUCHEES AU THE ET AUX FRAMBOISES QUE MES COLLEGUES ONT ADORE- ELLES SONT IRRÉSISTIBLES SI…SI ET FACILES

Pour une douzaine de muffins-bouchées : 2 œufs – 1 yaourt au lait entier – 50 g de framboises – 1 càs de liqueur de fraises (facultatif) -1 sachet infusion Fraises-cassis – 80 g de farine – 40 g de poudre d’amandes – 120 g de beurre pommade – 140 g de sucre – ½ sachet de levure chimique- 20 g de pépites de chocolat.

Fouetter les œufs avec le sucre légèrement puis ajouter le contenu du sachet de thé, la liqueur de votre choix, le yaourt, le beurre pommade coupé en dés. Mélanger avec le fouet.

Tamiser farine-poudre d’amande et levure chimique.  Incorporer au mélange, amalgamer. Rajouter les pépites de chocolat et les framboises et garnir les moules de votre choix. Cuisson environ 20 à 25 mn dans un four préchauffé à 170 °.

PS : j’ai fait une version poires de ces bouchées que j’ai amené au bureau, sachant que mes collègues sont plutôt bec chocolatés, elles ONT ADORÉ et m’ont demandé la recette (fait qui mérite d’être souligné).

Onctuosité de la crèmevue plongeante* * *

Si vous êtes en quête du menu idéal pour les fêtes de fin d’année, je vous mets une rétrospective faite l’an passé (clic ICI), si j’ai le temps j’actualiserai par une version 2012.

Sur ces notes toutes caramélisées, la vision de « si tu es sage tu recevras des cadeaux », je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et à très vite pour un nouvel échange gourmand.

17 Réponses à CREME CARAMEL AU BEURRE SALE, CHANTILLY A LA FLEUR DE SEL, MUFFINS AUX FRAMBOISES. SI C’ETAIT LE SEL DE LA VIE DIRAIT FRANCOISE HERITIER !

  1. je ne dirai qu’un mot :

    véro et ses mousses !

    :o)

  2. Patrick dit :

    En m’ interrogeant sur ce qui contribue à faire mon petit bonheur à moi, je me suis rendu compte que ton amitié arrivait en tête de liste Veb ! Et je te la rends bien crois – moi.
    Tes savoureuses recettes, ton dynamisme et ton enthousiasme y participent également … C’est tout aussi certain!

    Bravo pour ta recette et mille mercis, tu es formidable et je ne le dirai jamais assez!
    Bise amicale
    Patrick

  3. jeanne dit :

    Encore une chose en commun ! D’ adorables locataires de notre gîte m’ont offert ce livre cet été et comme toi, je l’ai lu d’une traite en faisant à côté ma propre liste du sel de la vie ! Je ne vais pas noircir cette page mais en effet, les belles rencontres et le partage sont en bonne place !!!!!!!! Je garde précieusement ce livre dans la bibliothèque !!!!!!!!
    Mais dans ma liste rentrerait bien cette délicieuse crème avec toute sa garniture ! elle amène le sourire aux lèvres (barbouillées de chantilly !!!!!) et fait le coeur léger !!!!! Hop, une fois de plus dans mes favoris, miam aussi pour les jolis muffins si gourmands !!!!!! Gros bisous, belle soirée. Jeanne

  4. Heart Of wild dit :

    Très touchant les sensations qui font le sel de ta vie. C’est ces petites choses mises bout à bout qui font le bonheur. Une douceur sucrée comme cette crème font partie des petits moments de plaisirs, de joie, un délice encore une fois.

  5. Calou dit :

    j’aime ce billet salé !!!!!

  6. Lili dit :

    COUCOU et BON DIMANCHE !!!!!
    LILI

  7. boljo dit :

    Le sel ça peut commencer par cette divine mousse au caramel, mais aussi par un sourire, un petit bonheur, un mot gentil, une attention, quelque chose qui illumine la journée, même et surtout un petit rien.
    Ce qui me fait ronchonner par contre, c’est que je ne reçois plus ta news. Mais comme j’aime venir me faire plaisir chez toi, je passe même sans y être invitée parce qu’on sait qu’ici on est toujours bienvenue et bien accueilli. Des biz amicales, Boljo

  8. Maiwenn dit :

    wouah ! sacrément originale cette recette ! Mix Caramel breton/Chantilly.. quelle bonne idée bravo

  9. Les petites attentions font le sel de notre vie quand on sait le goûter à sa juste valeur. Je me suis interrogée également sur la fleur de sel qui est plu raffinée donc plus difficile à comprendre et à analyser, j’y suis parvenue. Le livre doit être superbe et s’y plonger un vrai plaisir je n’en doute pas.
    Ta crème un pur délice et la chantilly au beurre salé j’en fais de temps en temps pour égayer notre café gourmand après une balade iodée.
    Bise fraîche de la Vendée

  10. chacha dit :

    miss syphon est de retour pour faire saliver mes papilles, j’aurais bien vu ta petite mousse caramel sur ma petite gauffre liégeoise que l’on a engloutti tout à l’heure, quand à la danette et bien vu les gourmands à la maison, elle n’aurait même pas eu le temps de recevoir leur belle portion de mousse caramel (mais qu’à cela ne tienne, les filles auraient fait un sort aussi à cette belle mousse). Je ne sais pas si les filles seront sages jusqu’à Noël mais les cadeaux sont enfin achetés et empaquetés (ouf il était temps), il manque plus que le sapin, qui attendra la semaine prochaine. BOn je file, il va bien falloir prévoir de quoi sustenter tout ce petit monde, je propose une souper mais personne n’en veut.

  11. Méli dit :

    Le sel de la vie… C’est finalement le cumul de tas de petites choses, mais qui sont si précieuses! J’aime ton énumération…
    Quant à cette jolie crème, je l’aime aussi! 🙂 Moi, dès qu’on me parle de caramel, et qui plus est au beurre salé, j’arrive, j’accours, je vole! hihi Le petit moelleux à la framboise a l’air pas mal du tout non plus…
    Belle fin de journée à toi Véronique, et merci pour tes petits moments précieux gourmands! 😉

  12. Cita dit :

    et après avoir lu ton « pensum » je me mets moi aussi à réflechir sur ce qu’est le sel de mon existence …comme toi des gestes ,des attentions, des petits rien…….

    J’ai adoré ton billet….

    j’aime aussi beaucoup ton bandeau spécial fin d’année……

    Je fonds devant ta recette ….comment resister au caramel au beurre salé……Biz

    P.S: si un jour tu as le temps:pourrais tu me dire l’avantage qu’il y a à avoir sa propore adresse de site et le process d’obtention….merci…

  13. je sors de table mais cela fait bien envie !
    tout est beau chez toi
    JA DO RE LE « mooses » dans le sapin !

    biz

  14. Lili dit :

    Coucou chère Veb !
    Je n’ai pas encore chercher le livre de Françoise Héritier,mais vais-je continuer
    à le chercher car la description que vous en faites donne une idée du contenu
    C’est très BEAU !!!
    C’est vrai il suffit d’un petit rien pour rendre une journée bien heureuse
    Mais les sourires ( a part ceux de notre famille ) se font de plus en plus rares
    Le premier sourire que l’on « chope « vite on l’emmagasine le plus longtemps
    possible
    Votre dessert joue une rôle dans ce bien être
    Bise très très amicale très chère Veb et à votre entourage qui vous apporte
    du bonheur
    A bientôt
    Lili

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :