QUEUES DE COCHON FARCIES DE JEAN, PUREE A LA PATATE DOUCE ET POMME DE TERRE

QUEUE3Il y a des recettes que je vous « vends » comme faciles, rapides etc…. Pas celle-ci ! J’ai deux recettes en stock qui ont nécessité, patience et longueur de temps. Mais comme je planifie mes tâches… en étalant la préparation du plat sur plusieurs jours, ce qui me donne l’impression de ne pas trop bosser. QUEUEUn jour j’ai contacté le boucher qui ne s’étonne plus de mes commandes allant jusqu’à extraire à ce taiseux, jumeau de stroumph grincheux  : « donnez-moi quelques jours pour assembler votre commande et je vous appelle «  pour terminer par un : « vous allez en faire quoi ? »  rempli de curiosité. A ma réponse, j’ai senti à travers les ondes ses papilles toutes émoustillées et le voici qui ose un :  « vous me raconterez ? « .

Maintenant, faisons l’appel, histoire de m’assurer d’avoir 6 amoureux du terroir autour de ma table. Les appelés ayant répondu « présent » ! Passons la seconde vitesse…

Un soir, j’ai cuit mes queues de cochon. Le lendemain, je le ai dépotées et mis au frigo. 24 h plus tard, après façonnage de mes petites paquets et je les ai congelés. La veille du jour J, je les ai transférées du congélateur au frigo. Le lendemain, je les ai frites et maintenues au chaud en attendant de servir.QUEUE4On mange quoi avec nos queues de cochon ?

Des queues de cochon toutes seules ça s’ennuieraient à mourir, alors je les ai accompagnées d’une purée bicolore parce que le terroir peut avoir aussi un petit côté funky.  Un confit d’oignons parce que je trouve que je n’ai pas assez bossé…une jolie nappe, une belle assiette, un bonne bouteille…et surtout de la bonne compagnie.

Tissttt….avant de profiter de la belle compagnie faudra bosser. Allez on s’y colle, enfin si ça vous dis….

Ingrédients (pour 6 queues de porc de 200 g chacune environ) 500 g de jarret de porc, bon la vision n’est pas gracieuse, je vous l’accorde.QUEUE123 litres d’eau – 2 oignons plantés de 2 clous de girofle – 2 carottes – 2 verts de poireau
– 2 gousses d’ail – 2 navets – sel – poivre – 1/2 de litre de vin blancQUEUE111/ Cuisson des queues de cochon et du jarret : Faites cuire les queues de cochon et l’échine de porc pendant 1 H 30 dans un bouillon préparé avec 3 litres d’eau, l’oignon (épluché-émincé) la carotte (épluchée coupée en rondelles), le vert de poireau (émincé) la gousse d’ail, le navet (épluché-coupé en dés) et le vin.

2 / Pour la Farce : 500 g de jarret de porc (poids sans os) – 1 œuf – 1 bonne pincée de gingembre – 1 bonne pincée de cannelle – Sel/poivre

Préparez la farce : Dépoter le jarret l’assaisonnez avec la noix de muscade, la cannelle, sel et poivre. Rajouter l’oeuf, mélanger.

3 /Pour la Duxelles : 300 g de champignons ici des cèpes – 2 échalotes – 1 gousse d’ail – 1 càsoupe d’huile d’olive – 100 g de crépine – 150 g de semoule de blé fine

Friture : 5 cl (50 g) d’huile de tournesol

Préparez la duxelles de champignons : Hachez les échalotes et l’ail. Faites-les rissoler dans l’huile. Ajouter les champignons et laisser toute l’eau s’évaporer.

Puis, Mélanger les viandes hachées, l’ œuf, la duxelles, salez, poivrez, puis ajouter la cannelle et le gingembre.

Montage-Ficelage : Une fois que les queues cuites. On les pose à plat sur la crépine, sur un plan de travail. Enlever le cartilage (à droite sur la photo) puis les farcir. QUEUE10Enroulez l’ensemble comme un boudin, dans la crépine.  QUEUE9Verser la semoule dans une assiette et enrober chaque queue dans de la semoule de blé fine.QUEUE7Mettre une poêle remplie d’huile de friture à chauffer. Une fois l’huile à bonne température (pas bouillonnante-fumante, juste chaude). Déposer les queues et faire cuire une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées de tous les côtés.

Égouttez et réserver au chaud dans le four réglé à 100° jusqu’à l’heure de passer à table.

Source de la recette des queues de cochon farcies : Les carnets de Julie

PS : On peut congeler comme ici les queues farcies et les frire au dernier moment

Purée bicolore aux deux patates
queue00De quoi garnir 7 contenants de 250 g

Purée du dessus : 500 g de patates douces  – 50 g de purée d’amandes – 30 cl (300 g) de lait – 20 cl d’eau – 10 feuilles d’estragon – sel et poivre

Eplucher les patates douces les couper en morceaux pas trop gros pour que ça cuise vite, couvrir des liquides (eau et lait). Cuire  pendant 20 minutes. A l’issue de ce temps, les écraser avec un presse purée ou les mouliner avec un moulin à légumes ajouter la purée d’amandes et assaisonner en sel et poivre ciseler les feuilles d’estragon, parsemer, mélanger. Puis conserver au chaud.queue0Purée du dessous : 700 g de pommes de terre – 2 coeurs d’artichauts – 50 cl de lait – 2 càsoupe d’huile d’olive – piment d’espelette – 1 càc de câpres – sel et poivre

Dans une casserole mettre à cuire les pommes de terre et les artichauts pendant 25 minutes environ. Vous piquez avec un couteau, s’il pénètre facilement la chair du légume, c’est signe qu’il est cuit, sinon prolongez de 5 à 10 minutes.

Eplucher les pommes de terre et effeuiller les cœurs d’artichauts. Écraser en purée à l’aide d’un écrase purée. Dans une sauteuse mettre l’huile, les légumes, arroser de lait, et remuer jusqu’à la consistance d’une purée. Retirer du feu saler puis poivrer rajouter les câpres.
Dans des bocaux disposer une couche de purée de patates-artichauts et une autre de patates douces. C’est prêt !

Parce que vous n’avez pas assez bossé on rajoute un ti confit d’oignons pour accompagner l’ensemble :

QUEUE4OUF ! La recette est faite, reste plus qu’à la déguster en compagnie d’amateurs éclairés.

On boit quoi avec de ce plat ? Le sommelier que je ne suis pas a proposé un côtes de Bourg.

vinqueuedecochonSi vous êtes terroir mais pas à ce point, repassez voir le dessert….qui était bien bon.

Sur ces notes qui fleurent bon la France profonde comme je l’aime et la vision « reviens soulever le couvercle et voir ce qu’il y a dessous »,  je vous souhaite à tous un excellent début de semaine.boitechoci3

10 Réponses à QUEUES DE COCHON FARCIES DE JEAN, PUREE A LA PATATE DOUCE ET POMME DE TERRE

  1. […] ultrabrite accompagnée je n’ai pas résisté, un coup de fil chez le boucher, vous savez mon schtroumph grincheux qui vend de bons produits mais pour le sourire, faudra repasser pour savoir s’il avait […]

  2. Patrick dit :

    Une recette singulière qui surprend véritablement et tout à fait digne de « Top Chef  »
    Six ont répondu présent à l’appel de la cuisinière de Leyre … Je suis le petit retardaire qui ferait volontier le septième.
    Ton talent me sidère Veb et je parle très sérieusement …

    Un tout grand bravo et mille mercis talentueuse soeurette, tu es formidable!
    Bisou sur tes deux joues
    Patformi

  3. Je n’ai jamais mangé de queue de cochon et je dois avouer que jusqu’à aujourd’hui, ça ne me faisait vraiment pas envie. Mais là… je me laisserais volontiers tenter!

  4. Mamé09 dit :

    Bonsoir Véb !
    Perso je ferais et je mangerais bien …Mais je serais la seule !
    Bisous bonne soirée Mamé

  5. Vraiment, tu nous proposes toujours une cuisine conviviale et tellement appétissante qu’il serait impossible de ne pas y succomber …
    Bisous
    Hélène

  6. jeanne dit :

    Bonjour Véronique, voici déjà ta recette imprimée enfin les jolies purées dans le bocal hi, hi, hi ! J’adore ton association avec les câpres, il faut que je tente rapidement, merci ! En ce qui concerne les queues de cochon, comme toujours, je suis admirative de tes plats si chaleureux et serais ravie d’y goûter mais je me sens incapable de me lancer même sur plusieurs jours !!!! Félicitations, tu aurais beaucoup de succès dans un restaurant !!!!!
    Je vais découvrir tes autres recettes, gros bisous et bravo encore !!!!
    Belle soirée à vous deux.
    Jeanne

  7. Oh-là-là… quelle aventure ce doit être de cuisiner ça !
    j’ aurai vraiment besoin de goûter et faire tester à ma famille, avant d’ oser me lancer dans une telle préparation, en tout cas, bravo ! Il fallait le faire, Veb l’ a fait !
    bises
    Isabelle

  8. tu viens encore de me faire faire un petit voyage dépaysant !
    France profonde oui, DOUCE FRANCE sûrement !
    quel bonheur
    ce me fait penser au « pied paquet » c’est un peu la même méthode, laborieuse certes mais récompensée par un résultat régaladant !

    très gros bisous
    belle semaine
    et merci pour tes billets dépaysants

  9. Lili dit :

    Quand, on dit que dans le porc,tout est bon !!!!!!!
    Cela doit être très très bon,mais………très très long à cuisiner !!!!
    Donc,je passe, hi! hi! hi!
    Je vous souhaite très chère Veb,un très bon début de semaine et une
    bise super amicale pour vous et votre maisonnée
    Il fait froid et avec le vent assez fort,bonjour les dégats !!!!!!!
    Lili

  10. la nonna dit :

    le genre de recette de terroir ,bien de chez nous que j adore, ça m a rappelé le patouillage de ma terrine de tete de porc de cette semaine, trop etrange comme on aime ce genre de chose, qui peuvent degouter certains…. ils ne savent pas ce qu’ils perdent assurement ,merci pour cette petite merveille, bisous

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :