PAIN DE GENES DE PATRICK FOURRE A LA CLEMENTINE CONFITE PARSEME AUX GRAINES DE PAVOT

pain de genes Pour présenter sa recette du jour, il écrit que : « douceur et moelleux sont l’apanage de ce gâteau bien connu, mais qu’il faudra se conformer à certaines règles pour parvenir à ce résultat ». Il continu par « généralement, le pain de Gênes se déguste tel quel  car il serait dommage, de gâcher son délicieux goût d’amande avec un quelconque accompagnement ».  Tisst me voilà avec sa recette sur mon plan de travail bien embêtée. Moi son gâteau je voulais le partager lors d’ un repas organisé entre copains où j’avais été désignée pour préparer une entrée  (à la photo moche mais au goût topissime).

paindegenes000 et un dessert, mais m’a t’on précisé tu fais « simple ». Ça tombe bien parce que le temps je n’en avais pas des masses à passer en cuisine, alors je me suis dis que la belle texture du pain de gênes irait à ravir à mes clémentines confites  que je parsèmerai mon gâteau de pépites de diamant noir nommées pavot, et comme je voulais qu’il soit encore plus à la fête, et emportée par mon élan je l’ai punché pour un résultat à tomber…

paindegenes2Je l’avais réalisé samedi et comme plus une miette n’avait survécu à la gourmandise de mes potes, dimanche j’ai refais le même qui lui non plus n’a pas fait long feu. Ce gâteau est un appel à la gourmandise.paingenes0Si tu veux flatter le palais de tes gourmands avec un max de goût pour un effort minimal, je partage avec toi la recette.

Pour un moule de 20 cm  de diamètre à bord haut

TANT POUR TANT : 115 g  de poudre d’amande et 115 g de sucre glace

POUR LE RESTE : 20 g de farine – 20 g de maïzena – 3 œufs -70 g de beurre doux fondu et refroidi

Rajout  de ma part : 180 g de clémentines confites – 15 g de graines de pavot

Pour puncher : 160 g sucre glace et  80 g de liqueur de clémentines qu’on peut remplacer par un sirop ou une autre liqueur de votre choix.

Graisser le moule avec du beurre, le chemiser avec du papier sulfurisé.

Tamiser ensemble le tant pour tant.

Tamiser ensemble la farine et la maïzena

Préchauffer le four à 170°C ( th 5/6 ).

Dans le bol d’un robot équipé de la feuille, verser le tant pour tant et ajouter un œuf.

Battre à vitesse très moyenne jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et crémeuse puis ajouter un second œuf, battre encore avant d’incorporer le troisième œuf.

Actionner le robot à vitesse maximale pendant 10 minutes, la masse doit considérablement augmenter de volume.

Ôter le bol du robot, y ajouter en une fois le mélange  » farine/maïzena  » et l’incorporer délicatement à l’aide d’un fouet manuel en retournant la masse tout en faisant tourner le bol.

Procéder de la même manière avec le beurre fondu que l’on incorporera en trois fois. Parsemer de graines de pavot, rajouter les clémentines confites qu’on aura taillées en dés. Amalgamer.

Verser doucement la pâte à pain de Gênes dans le moule et enfourner à mi- hauteur pendant 30 minutes dans un four préchauffé.

Faire le test en plongeant le couteau s’il ressort sec, le gâteau est cuit.

Le sortir du four, l’arroser avec le punchage laisser refroidir, au frais. Déguster le gâteau froid.

PS : La texture et le goût m’ont fait penser aux biscuits chamonix qui ont bercé mon enfance avec cet arrière  goût de clémentine. A la table de mes amis trônait deux tartes aux pommes et mon pain de gênes. Il n’est pas resté une miette dudit pain et la recette réclamée haut et fort. Il ne paye pas de mine mais c’est un vrai délice ce gâteau.

Source de cette excellente recette empruntée à mon  ami PATFORMI si vous êtes bec sucré, ne loupez pas ce blog aux mille et une merveilles sucrées. C’est un artisan avec une parfaite maitrise des techniques, il sait de quoi il parle, pour moi c’est mon meilleur pâtissier.

PSS : Je voulais m’excuser auprès de mes lecteurs pour les désagréments causés par une publicité intempestive qui dure depuis quelque jours sur mon blog et que je n’ai absolument pas choisi. Une fée s’est penchée sur le problème qu’elle a résolu. Merci ma Nel.

Sur ces notes crousti-fondantes, et la vision de deux livres différents que j’ai parcouru d’une traite, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et vous retrouve très vite, avec un plaisir renouvelé pour un nouvel échange gourmand.

Un cri d’amour bouleversant d’un père à ses deux enfants handicapés, une leçon de vie ou l’humour adoucit l’irréversible. livrealainfournier   Songlian, étudiante de dix-neuf ans dont la famille est ruinée, accepte de devenir la quatrième épouse du riche Chen Zuoqian et vivre dans un huit clos avec ses trois précédents épouses… livres  Pour télécharger l’application gratuite RECETTES DE LEYRE ET D’AILLEURS.FR

15 Réponses à PAIN DE GENES DE PATRICK FOURRE A LA CLEMENTINE CONFITE PARSEME AUX GRAINES DE PAVOT

  1. Brigitte dit :

    Ah oui! Oublié de te dire que je ne sais pas ouvrir ta recette sur le gratin d’endives au roquefort( page non disponible)

  2. Brigitte dit :

    Nom d’un petit bonhomme!Pas vue non plus cette recette!!!
    Avec des clémentines confites c’est le top du top comme dessert ma Vébounette;surtout si ça vient de chez Patrick qui comme on le sait a un don en pâtisserie!
    Ce pain de Gènes est parfait, tout moelleux et parfumé à souhait.
    Bises et bonne journée

  3. Marie dit :

    Ma chère Véronique, c’est toujours un plaisir de venir pousser la porte de ce blog enchanteur, aux recettes qui sentent bon (je sais, je me répète mais que voulez-vous…La faute à vos associations tellement subtiles… Et nous, pauvres gourmands! Nous sommes faibles!). Avant tout, je tiens à vous dire que vous aviez réveillé en moi les souvenirs d’enfance avec le coing, un produit particulièrement difficile à façonner, (j’ai toujours un train de retard!) Si! Si! Ma mère, elle, cuisinait, cousait mais ne peignait pas! Comme vous, le coing me parle aussi de temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre… Normal, nous sommes de la même génération!
    Cela dit, quel visuel magnifique ce gâteau, je vais le faire avec des oranges confites à défaut de clémentines (en attendant de réaliser la recette des clémentines confites puisque je vous l’ai encore piquée…) je vois que pleins de gourmets et gourmettes se sont pressés en masse à la publication de ce billet, tous tombés en pamoison!! Une fois de plus BRAVO et merci. Bise amicale
    Marie

    • Véb dit :

      Ma chère Marieexotique,
      Je me dis que je vais imprimer vos coms et dès qu’un habitant de Leyre m’incommodera d’une façon ou d’une autre, je lui rappellerai à quel point ils vivent avec une cuisinière formidable et là MisterEyre me demandera mine de rien : ça va les chevilles ? J’en rigole par avance…vous êtes adorable et attention à ce que vous m’écrivez, je risque l’accoutumance et me vois mal assister à une réunion façon AA et me présenter : Bonjour, je m’appelle Véb et suis addict aux coms qui font plus belle et plus spirituelle que je suis. Hi, hi !
      Voici un autre point commun qui nous unit, le coing, c’est si bon. Surveiller un prochain gâteau bête comme chou mais si bon à paraitre prochainement sur les écrans de Leyre et pas d’ailleurs. Bon début de semaine et biz bien cordiale

  4. solange dit :

    Ce gâteau doit être un vrai plaisir pour nos papilles. Une part serait la bienvenue accompagné de thé. Merci et bonne journée

  5. Frei Nadia dit :

    Bonjour,Merci pour toutes vos recettes. Pourriez vous me donnez la recette des clementines confites?
    merci beaucoup pour le partage et bonne journée.
    Amicalememt, Nadia

  6. jeanne dit :

    Et te voici ma chère Véronique, sur le podium avec une médaille d’or bien méritée pour cette fabuleuse gourmandise !!!! Patrick peut être fier, avec les clémentines confites et les graines de pavot, tu as sublimé son magnifique pain de Gènes ! Quand les passionnés de douceurs se rencontrent…….. hi, hi, hi !!!!! Merci à vous deux, vous frôlez la perfection ! Gros bisous et belle nuit. Jeanne

  7. Maiwenn dit :

    Déjà il a une superbe couleur et la saveur me plait beaucoup ! Un peu de simplicité de temps autre ne nuit pas ! Bonne soirée, bises !

  8. Méli dit :

    Je connais de nom, mais je n’en ai jamais goûté. Je veux bien croire que vous vous êtes régalés! Quelle merveille tu nous présentes là…
    Je garde l’idée, c’est à tester, c’est sûr.
    Bonne soirée ma Veb, bises amicales.

  9. Lili dit :

    Coucou,
    En plus de la recette de ce pain de Gênes que je ferais je retiens
    les livres pour mes futures lectures
    Un grand merci pour tout
    Bise
    Lili

    • Véb dit :

      En écrivant mon article je me disais que cette recette pourrait vous plaire par sa simplicité. Un grand merci à vous pour votre fidélité sans faille.
      PS : Quel we ! L’été qui joue les prolongations à notre plus grand plaisir bien sûr

  10. chacha dit :

    voilà un dessert super réconfortant qui en plus rappelle des goûts d’enfance. Je peux t’avouer qu’hier j’en aurais bien eu besoin, je n’arrivais plus à avancer et j’étais à la recherche de douceur pour me détendre (hormis me faire prendre de la graisse en plus, et là je dois dire que j’en ai vraiment pas besoin, le résultat n’a pas été escompté). BOn je le garde de côté, il faut d’abord que je fasse mon plein d’amande.
    Je te comprend quand tu parles de tes chataignes, c’est un boulot long et fastidieux surtout après une journée de boulot, mais les légumes et les fruits n’attendent pas, si on les veux dans les meilleurs conditions il faut les bichonner, mais qu’est ce qu’on est content l’hiver quand on déguste ces petits pots. D’ailleurs tu me fais penser qu’il faut que je coupe mes aubergine en cube pour les congeler. BOn je files, passe une bonne journée ici ce sera sous la pluie par chance le linge a été lavé hier.

  11. Patrick dit :

    Coucou Veb,

    Pas encore reçu ta news mais je venais faire un petit tour sur ton site pour y mettre mes mots et là … SURPRISE!
     » je pique un phare « , je me sens rougir par tes éloges …

    Gentillesse, sympathie, enthousiasme et optimisme sont l’apanage de mon amie Veb. Heureux êtes-vous de la connaître et de vous délecter de ses savoureuses recettes … c’est un véritable cordon bleu!

    Merciiiiii Veb pour ton sympathique clin d’oeil, voilà qui me fait rudement plaisir et j’avoue que, déclinée comme tu l’as fait avec des clémentines confites, la recette est bien plus alléchante que celle que j’ai proposée sur mon blog. Le punchage à la liqueur et l’ajout de graines de pavot viennent parfaire la réalisation que je considère vraiment « Top « .
    Te voilà donc, une fois de plus, hissée sur la plus haute marche du podium et c’est bien plus que mérité.

    Un tout grand bravo soeurette et mille mercis, tu es formidable!
    Je t’envoie un gros bisou sur la joue droite et un autre sur la gauche ainsi que je joli cordon bleu que tu mérites tellement.
    Patformi

  12. menus propos dit :

    Oh ben si le goût fait penser aux Chamonix il faut que je le reproduise pour la prochaine visite de Fils aîné.
    Le livre « Où on va papa » je l’ai lu avec une grande émotion il y a 2 ans et il me reste encore en mémoire. Une sacrée leçon de vie, de l’amour et comment vivre avec le handicap et comme tu le dis « l’humour adoucit l’irréversible ». Biz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *