CHORBA A LA FAÇON DE Mr DESNOYER ET PAIN A LA SEMOULE

chorba

Le vrai luxe pour moi c’est avoir du temps libre même fatiguée, même pas bien, je prends. Un samedi pluvieux passé au fond de mon lit…pas au top de ma forme pour tout vous dire, ces satanées migraines qui n’aiment ni le temps nuageux, ni pluvieux, ni trop de soleil, ni trop la course, bref qui rêveraient d’une vie linéaire faite de calme et de sérénité…une sorte de long fleuve tranquille qui fait que tous les jours seraient beaux. Ca c’est dans le pays des bisounours, puisque dans la réalité, il y a des jours avec, et d’autres sans. Pour mes jours sans, j’ai une façon toute simple de chasser les nuages et pas que de mon cerveau embrumé, j’embarque mes papilles ainsi que celles de mes goûteurs pour une destination ensoleillée le temps d’un repas. J’ai jeté mon dévolu sur cette chorba riche en saveurs avec peu d’ingrédients et empruntée à Mr DENOYER artisan boucher de son état et qui partage son amour pour la bonne viande et son métier à travers un livre.  J’ai toujours vu servir la chorba avec du pain, pas un à la mie aérée,  mais un pain à la texture dense à la semoule et aux graines pour faire tempette, comme là bas.

DSC_1167

Je remercie mon aminaute La nonna qui est la source d’inspiration pour ce plat et qui m’a donné envie de l’imiter.

chorbapain

La veille mettre à tremper les pois chiche dans un bol rempli d’eau fraiche et quelques heures plus tard,  les pois chiches auront absorbé l’eau, rajouter de l’eau et laissez donc gonfler.

chorba3

Pour 4 amateurs d’évasion : 300 g de coulis de tomate (ici maison)  – 1 gros oignon- 1 botte de persil – 4 morceaux de collier d’agneau – 1 cuillère à soupe d’huile d’olive – 1 petite cuillerée à soupe de cumin en poudre – 60 g de boulgour – 150 g de pois chiches  – 200 g de céleri en boule – 1 branche de céleri branche – Sel et poivre de 75 cl à 1 l d’eau

Épluchez l’oignon puis ciselez-le finement. Lavez le persil et hachez-le.Dans une cocotte, faites revenir le collier avec l’huile d’olive. Quand il est doré, retirez-le de la cocotte et ajoutez l’oignon.

Remuez régulièrement avec une cuillère en bois. Au bout de 5 minutes, ajoutez du sel, du poivre et le cumin, remuez pendant 2 minutes avant de remettre la viande, les tomates, le persil, le céleri branche taillé en dés, les pois chiche égouttés, dans la cocotte.

Couvrez largement d’eau (75 cl et rajouter les 25 cl en fonction du besoin en surveillant la cuisson) et laissez cuire pendant 30 minutes à feu moyen et à couvert. A l’issue de ce temps, éplucher puis laver le céleri boule coupez-le en  cubes.

Rajoutez le céleri boule dans le mélange contenu dans la cocotte, saupoudrez avec le boulgour  et poursuivez la cuisson pendant encore 20 minutes.

C’est prêt, servir bien chaud avec le jus d’un citron pressé mélangé à la soupe si vous aimez le côté acidulé puis savourez.

CHORBA0000

Ps : J’ai pris quelques libertés avec la recette qui contient de la courgette, comme ce n’est pas la saison je l’ai remplacée par du céleri, mis moins de pois chiche puis optez pour du pois chiche sec … mais j’ai suivi l’idée générale et ça change de cette chorba et de celle-ci. Nous avons beaucoup apprécié cette version. Merci Mr DESNOYER.

Mr DESNOYER opte pour les pois chiches en boite cuits, si vous faites de même, les égoutter puis les rajouter 20 minutes avant la fin de la cuisson.

PAIN A LA SEMOULE ET AUX GRAINES

CHORBA0

Pour un beau pain : 350 g de semoule – 150 g de farine – 1.5 c a café de sel – 7 g de levure de boulanger sèche – 11 g d’huile d’olive – 300 g à 315 g d’eau tiède (attention pas chaude mais tiède)
30 g de graines de sésame, nigelle, fenouil.
Verser la semoule, la farine et la levure. Mélanger.

Ajouter, l’huile. Versez la moitié de l’eau tiède. Mélanger puis rajouter le reste de l’eau petit à petit tout en continuant à pétrir.  Lorsque vous obtenez une boule de pâte. Couvrir et laisser lever pendant deux heures dans un endroit chaud.

 A l’issue de ce temps, reprendre le pâton. Former une boule, tracer un dessin, j’ai fait simple lignes horizontales traversées de lignes verticales.  Saupoudrer avec une à deux cuillères de semoule fine. Laisser lever pendant une heure.

Enfournez dans un four préchauffé à 200 ° pendant 10 minutes. Cuire pendant 35 à 40 minutes. Baissez le thermostat, après 15 minutes de cuisson, et poursuivre la cuisson à 180 °.

Ps : J’ai utilisé toute l’eau. Ce pain se conserve pendant 4 à 5 jours sans problème. Je le fais toaster pour le tartiner avec du beurre demi sel…Yummy à tremper vite dans un thé ou café matinal !

Sur ces notes d’ailleurs et une vision pour siroter. Je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments . Je vous retrouve avec un plaisir renouvelé rapidement pour un nouvel échange gourmand. D’ici là, prenez bien soin de vous, vous le valez bien !

the

Cliquez sur le lien pour télécharger l’application gratuite RECETTES DE LEYRE ET D’AILLEURS.FR

Pour ne pas rater les publications de Recettes de Leyre,  il vous suffit de renseigner la case en haut de l’écran à droite.

17 Réponses à CHORBA A LA FAÇON DE Mr DESNOYER ET PAIN A LA SEMOULE

  1. Passion dit :

    Aie! comment peux-tu cuisiner avec la migraine…. perso mon frère encore plus que moi, nous nous terrions dans le noir à l’époque où les migraines nous tenaient compagnie
    de plus , si nous avalions ce genre de nourriture, sauce riche en goûts, viande un peu grasse, c’était l’explosion assurée des neurones!!
    Mais chapeau à toi, tu maîtrises!!!
    Sinon, il y a longtemps que j’essaie d’habiter dans le pays des Bisounours , mais même là, les fleuves ne sont pas tranquilles….!(rire)

    • Véb dit :

      Quand j’ai la migraine je ne peux rien avaler et un seul remède, le noir, le silence jusqu’à ce que ça passe. Mais je cuisine pour mes goûteurs, pour ne pas les pénaliser. Flûte alors si même chez les Bisounours, on est pas en paix ! Biz bien cordiale

  2. jackie dit :

    Oh ma chère Veb, une recette qui m’appelle. Je n’ai jamais mangé de ce plat délicieux. Je le mets dans mes favoris. Sinon je compatis pour la migraine car en ce qui me concerne elle m’accompagne depuis longtemps. Bises et bon dimanche

  3. Lili dit :

    Coucou chère VEB
    La chorba,nous aimons beaucoup,cela nous rappelle la rupture
    du jeûne du ramadan en Agérie et surtout le partage avec les plus
    pauvres
    Soignez vous bien chère Veb,car ma fille souffre elle aussi de la
    migraine et qui s’avère être une maladie quoique l’on dise
    Donc repos pendant vos congés…..Promis !!!!!!
    Une bise très amicale pour vous ma petite fourmi,et votre maisonnée 🙂
    Grat! Grat! pour Chianki
    Lili

  4. Isabelle dit :

    Bonjour,
    Même avec une migraine, tu trouves l’ énergie de préparer une telle merveille , Il ne faut pas ma fille voit ta recette sinon, je suis sure qu’elle va m’ en réclamer !
    bises

  5. la nonna dit :

    voilà une bien belle chorba, bisous

  6. chacha dit :

    J’espère que tes migraines auront la bonne idée de te laisser tranquile pendant tes jours de repos, en tout cas ta chorba pleine de saveur me tente vraiment beaucoup, un bon moyen de voyager et se réconforter. je met la recette de côté, ici je viens de me rendre compte que j’ai oublié de semer mes légumes d’été, je vais prévoir cela pour le week end. BOnn ejournée

  7. menus propos dit :

    Mais qu’est-ce que tu nous fais voyager chère Véb. J’aime beaucoup la chorba, y a longtemps que je ne l’ai pas servie à notre table, à penser. Comme toi j’ai supprimé les courgettes dans un gratin de légumes et ai remplacé par du céleri, les grands esprits se rencontrent. Bon week-end, bises toujours ensoleillées. Mimi

  8. Fleur de sel dit :

    pour la migraine, dès les premiers signes : 2 comprimés de NOVACETOL j’en ai toujours sur moi sinon je meurs !

    pour ta soupe-repas: une de mes préférées

    sachant ma ma préférée est le potage St Germain aux pois cassés 🙂
    très gros bisous de bamogO

  9. missfujii dit :

    Ma meilleure amie est sujette aux migraines et je sais que c’est vraiment pas marrant car dans c’est moment là, rien n’est possible ! Ta recette à l’air vraiment délicieuse avec son pain, et un petit thé vert à la menthe ne serait pas de refus

  10. PREUSS Yves dit :

    Coucou ! Mais …où sont passées les couennes ?? Ça y est ! Je vais me faire attraper ! C’est juste , pour taquiner … J’adore cette recette , elle
    me rappelle tellement de souvenirs du grand sud du Maroc qui m’a vu naître
    dans le camps de la Légion Étrangère où mon Père , ce héros au sourire si doux … servait son Pays , la France .Tous ces plats, ma Mère pure Libournaise gastronome et fine cuisinière avait appris à les faire . Son pain
    ressemblait étrangement à celui que vous avez réalisé , mais en moins levé .
    Comme le pain plat : la « Kessra » que nous trempions avec délices dans un bol
    empli d’huile d’Argan que nous avions ,à cette époque en bidon fer de 5 Litres ! Maintenant ce ne serait plus possible vu le prix exorbitant de cette huile devenue un grand luxe à présent ! Et votre Chorba accompagnée
    de ce délicieux vin rosé fruité des côteaux de Mecknès !!!
    Cordialement et avec gourmandise , Y . P

    • Véb dit :

      Bonsoir Mr PREUSS
      Quel bonheur de vous lire !
      J’ai lu avec délectation vos souvenirs, qui rejoignent un peu les miens.
      Je connais la kessra pour le Maroc et la tabouna en Tunisie, ce pain plat qu’on déguste sans faim, yummi sur la tête d’un pouilleux. Mais j’ai beau faire, impossible de se rapprocher de clui au goût de l’enfance car pour ma part j’ai vu cuire la tabouna dans un four spécial bête comme chou une sorte de chaudron dans lequel on colle les galettes de pain qui une fois cuites se décollent. L’huile d’argan, c’était le bon temps parce que maintenant comme vous dites quand on voit le prix il s’apparente un brin à celui du caviar. Moi je connais le gris de gris de Mornag, la thibérine…mais aussi le rosé des coteaux de Meknès, rha là là plein de souvenirs gourmands que l’on se conte là Mr PRIEUSS. Tant pis pour ceux qui penseront? ils radotent leurs souvenirs les vieux, mais c’est si bon, bien que le bon temps c’est quand on est vivant (vous avez reconnu la chanson ?).
      Biz bien cordiale (Vous permettez Mme PREUSS en tout bien tout honneur) et bonne semaine ici sous une pluie incessante.
      Véb

      • PREUSS Yves dit :

        Coucou ! Que votre réponse m’a fait du bien ! C’est sûr cela fait un peu
        souvenirs  » d’anciens combattants  » , mais c’est si bon ! Et ce petit four en argile de forme hémisphérique ouvert sur le dessus qui permettait le
         » placage  » de la galette sur la paroi brulante . J’ai aussi vu faire le Méchoui dans un four vertical en glaise chauffé comme en Enfer , le mouton
        était suspendu verticalement , refermé par une tôle , et , pendant qu’il
        rôtissait nous dégustions des brochettes cœur-foie-rognons du mouton grillées sur un  » Kanoun  » et si c’était l’époque de l’envahissement des
        sauterelles venant, affamées , du Grand Sud , quelques unes finissaient
        aussi sur le grill du Kanoun !! Il y en avait des milliards , elles obscurcissaient le Soleil !
        Cordiales salutations Chère VEB . Yves Preuss

  11. Brigitte dit :

    Ma pauvre! Les migraines c’est terrible! Je te félicite d’avoir malgré tout prit la peine de cuisiner!
    Pour ta recette, je passe mon tour. l’agneau et moi ne nous entendons pas; mais je suis sûre que ton plat a fait la joie de ceux qui l’ont goûté.
    je t’embrasse bien fort et j’espère à l’heure qu’il est que ton mal de crâne est parti.
    Gros bisous et bonne fin de semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.