SIROP DE FLEURS DE SUREAU, GELEE DE FLEURS DE SUREAU

siropsireau

Depuis le temps que je rêvais de goûter à la saveur de la fleur de sureau, voici un souhait exaucé grâce à une voisine-amie qui m’a gentiment donné accès à son arbre. Chaque printemps en discutant avec elle, on se promettait de ne pas louper sa période de floraison, très courte et qui s’étale de mai à juin. Cette année nous avons été en alerte orange, dès les premières floraisons, à travers la haie, elle m’avait tenu au courant de l’évolution. Un jour, elle m’avait annoncé : »ca y est, elles sont là. Dès qu’il ne pleuvra plus, on s’y attellera ». J’ai ceuilli mes ombrelles un matin, et aussitôt me suis mise à l’ouvrage. Je partage avec vous un sirop de fleurs de sureau, une gelée et un gâteau. Afin que mon article ne soit pas indigeste, je publierai en suivant le dessert. Mais quel régal les z’amis. J’ai bien évidemment offert la moitié de ma petite production à mon fournisseur et depuis, je fais découvrir à tous les copains qui passent ce nectar, servi in the rock. Yummi, le petit jésus en culottes de velours dirait PetitRenaud. MasterChef1 je sens que je vais vous renouveler ma demande chaque année.

sureau1

SIROP DE FLEUR DE SUREAU

siropsureau

300 g de fleurs de sureau uniquement les ombelles – 1,5 l d’eau minérale – jus de 1 citron et demi – 1 citron en rondelles – 1,200 kg de sucre blanc

Cueillir les fleurs le jours de la confection si c’est possible. Prendre des ombelles ouvertes car les plus parfumées.

Les secouer pour enlever pucerons et compagnie. Défaire les ombrelles à la main délicatement. On ne garde que la fleur pas les tiges.

Mettre le sucre, l’eau, le jus du citron et demi, un citron bien lavé découpé en rondelles puis le sucre.

Mettre sur le feu et portez à ébullition.

A ce stade déposer les ombrelles faire prendre une ébullition. Couvrir puis éteindre.

Une fois le liquide froid. Retirer les ombrelles à l’aide d’une écumoire. Enlever les rondelles de citron et remettre à bouillir pendant 10 minutes. Déposer les ombelles dans le liquide et laisser bouillir encore pendant 5 minutes.

sureau

Retirer du feu. Filtrez puis remplir des bouteilles qui ferment hermétiquement.

Au préalable et pendant que le sirop cuit : Laver les bouteilles à l’eau bouillante. Les laisser sécher goulot reposant sur une serviette d’une propreté rigoureuse.

Remplir les bouteilles avec le liquide chaud, fermer. Puis retournez la bouteille le goulot sur votre plan de travail histoire de stériliser le sirop.

PS : En faisant bouillir les fleurs on obtient vraiment une saveur soutenue. L’arôme du  citron est présent mais de façon subtile.

Toutes les recettes que j’ai pu voir sur internet ne font pas bouillir le liquide avec la fleur, mais je voulais une saveur présente, le résultat est là, aucune amertume juste cette senteur florale irrésistible.

On le cueille quand ?

Le matin quand les ombelles sont les plus odorantes. On n’utilise que la fleur pas les tiges. On les enlève sans difficulté à la main.

On le boit comment ?

On le boit en sirop avec un glaçon ou deux de l’eau plate ou pétillante. On le sert avec un blanc ou un crémant à l’apéritif. Se conserve le sirop à l’abri de la lumière dans un endroit tempéré, un placard, la cave..

GELEE DE FLEURS DE SUREAU

Ce diaporama nécessite JavaScript.

200 g d’ombelles (ou corymbes) – 1 kg de sucre gélifiant – 60 cl d’eau – jus d’un citron.

Mettre le sucre gélifiant, l’eau et le jus de citron, attendre l’ébullition et déposer les ombrelles.

Faire bouillir pendant 15 minutes.

Retirer du feu filtrer puis verser le liquide dans des pots d’une propreté rigoureuse.

 Faire le test sur une assiette froide en versant une càcafé si le gelée s’étale tout doucement attendre qu’elle refroidisse et là elle est gélifiée, c’est que le point de gélification est atteint.

Filtrer puis verser la gelée brûlante dans des pots préalablement ébouillantés et séchés soigneusement.

Là deux solutions où vous laissez la gelée refroidir et ensuite couvrir ou fermer le pot et le poser côté couvercle sur le plan de travail jusqu’à parfait refroidissement et là étiquetter puis ranger dans un lieu à l’abri de la lumière. Faites comme vous avez l’habitude.

Pour ces deux recettes, je me suis inspirée de leçons de confiture de Mme FERBER confiturière de son état et pâtissière hors pair que je remercie vivement.

Je n’ai pas jeté les pétales confites, mais je les ai conservées et avec une partie j’ai confectionné un gâteau, recette à suivre.

Les fleurs de sureau elles ont eu le goût de trop peu, prochaine occasion je me fait un vin comme celui de mon amie Jackie.

PS : Si comme moi vous voulez en planter un, je vous mets un lien pour tout connaître du bon sureau et là celui qui est toxique et donc à éviter à tout prix !

Sur ces notes «coup de foudre sous le sureau? où comment je suis tombée en amour de sa fragrance »  je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments. Je vous retrouve rapidement, avec un plaisir pour un nouvel échange  gourmand. D’ici là, prenez bien soin de vous car vous le valez bien !

sureau11

Cliquez sur le lien pour télécharger l’application gratuite RECETTES DE LEYRE ET D’AILLEURS.FR

fleurssureau

Pour ne pas rater les publications de Recettes de Leyre,  il vous suffit de renseigner la case en haut de l’écran à droite

9 Réponses à SIROP DE FLEURS DE SUREAU, GELEE DE FLEURS DE SUREAU

  1. jdb dit :

    Bonjour,

    merci pour les recettes.

    J’ai fait 10 k. de gelée de sureau l’an dernier, et une fois les fruits séchés, on fait d’excelentes tisanes.

    J’ai cueilli quelques fleurs cete année pour essayer d’en faire une gelée.

    jdb

    • Véb dit :

      Bonsoir,
      Merci JDB du retour que vous me faites de la gelée de sureau, je suis tombée sous son charme. Je penserai à en faire sécher l’année prochaine pour mes infus du soir. J’ai préparé un vin de fleurs de sureau, que j’essayerai de publier cette semaine.
      Ravie de l’échange
      Cordialement
      Véb

  2. Fleur de sel dit :

    c’est effectivement une saveur qui me fait fantasmer et que j’ai toujours eu envie de gouter pour mettre mon grain de sel et donner mon avis …

    t’as des voisins sympa !
    les miens je ne les connais pas : vive la région parisienne !
    ce qui motive -entres autres- mon souhait de partir de là au plus vite !

    t’as bien dû régaler tes papilles !
    veinarde !

    bizzzzzzzzzzzzzzzzz

    ps : tjrs pas de newsletter, je vois tes articles paske je ne connecte chez toi tous les jours que Dieu fait !

    • Véb dit :

      L’avantage de vivre à la campagne Vampoune, on se connaît, on échange, on se rend de menus services, on se fait des offrandes. Bref on tisse du lien.
      PS : Désolée pour la nw on arrive pas à trouver, ça pénalise le travail que je fais et qui n’arrive pas toujours à mes lecteurs, heureusement qu’ils sont nombreux comme toi qui viennent toquer pour voir s’il y a du nouveau. Merci pour ta constance.
      Bizette

  3. chacha dit :

    Je connaissais le jus de sureau, j’ai d’ailleur goûter la glace au sureau mais vois-tu je ne savais pas à quoi ressemblait l’arbre et en voyant tes photos je découvre que j’en ai deux dans mon jardin que je voulais faire couper car ils envahissent le lilas je crois que je vais en garder un sur les deux. Très sympa ton nectar, il faudra que je tente l’année prochaine ou qui sait s’il arrête de pleuvoir et si j’ai le temps pourquoi pas cette année car les fleurs sont encore là.
    J’ai hate de voir ton gateau à la fleur de sureau.
    Ici on est à la diète depuis deux semaine et le changement de mode alimentaire semble bien nous convenir. A voir si nous tenons le coup.
    BOnne journée

  4. missfujii dit :

    On trouve beaucoup de sureau par chez moi

  5. Passion dit :

    Hé?! tu as de l’avance en bords de Leyre! ici, il n’est pas encore fleuri.
    Je ne me suis jamais lancé dans ces recettes… parait qu’il y en a un,(sureau) qui empoisonne!!!
    Ouais mais il n’est pas vraiment « confondable » et je crois qui ce ne sont que les baies qui sont toxiques
    Aussi peut-être vais-je mettre tes recettes en attente de floraison par ici!
    Bisous et très bonne journée

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :