BAKLAVA

gateautunisien1

Le baklava authentique est un dessert festif, qu’on prépare au moins une semaine avant un mariage, cérémonie ou fête religieuse, c’est l’occasion pour les femmes de se retrouver dans un joyeux brouhaha fait de rires, de blagues, l’ensemble arrosé de citronnade ou de thé à la menthe aux pignons.

Une fois les fruits secs mondés, torréfiés et broyés, commence la confection de la pâte et là il faut au moins deux personnes pour étirer les feuilles, vu la grandeur du moule qu’on emprunte au boulanger du coin.

Les feuilles étaient confectionnées sur une table basse typiquement maghrébine, la mida, et donc assises en tailleur dans le patio carrelé, avec un canoun (une sorte de petit braséro) à proximité sur lequel chauffe de l’eau  pour le thé , il y a toujours quelqu’un qui de temps à autre va jeter quelques graines d’encens histoire d’éloigner le mauvais œil et embaumer l’espace.

Une fois  les  feuilles de pâte prêtes, les femmes de la maison confectionnent la baklava dans un plat rond ou rectangulaire, et là interviennent les hommes pour transporter le  grand plateau à la boulangerie du coin, afin de le faire cuire au feu de bois suivis de près par les pâtissières.

Arrivés à destination, elles surveillent la cuisson en échangeant les nouvelles du quartier avec le boulanger et une fois le baklava cuit, elles l’arrosent aussitôt avec le sirop fait maison parfumé à la rose, l’eau de fleur d’oranger ou de géranium.

Là, les hommes de la maison interviennent à nouveau pour ramener le plateau à la maison.

Connaissant la gourmandise de leurs ouailles, elles entreposent le plateau embaumant, dans une pièce fraîche fermant à clé une nuit.

Arrive, le lendemain, le moment tant attendu sous l’œil attentif des gourmands, elles découpent en des losanges impeccables et après avoir senti à n’en plus finir les effluves vient le moment  (enfin !) de déguster, attention pas le gâteau en lui même, mais juste les chutes, pour avoir droit au baklava, il faudra attendre la cérémonie.

C’est la tête remplie de ces images, que j ‘ai opté pour la version facile,  j’ai donc déplié les feuilles filo, que j’ai garnies, enfournées, arrosées d’un sirop maison, puis attendu une nuit avant de préparer un thé vert à la menthe fraîche et trouver quelques volontaires pour partager ce moment de dégustation

baklawa1

Ingrédient pour un plateau rectangulaire de 37 cm x 27 cm

baklawa

Un paquet de feuilles de filo – 700 g de fruits secs (noisettes et noix ) – 150 g de sucre – 100 g de beurre -2 à 4 càs d’eau de rose (en fonction du pouvoir absorbant des fruits secs)

Pour le sirop : 250 g de sucre blanc – 100 g d’eau – jus d’un ½ citron -2 càs d’eau de fleurs de géranium – zeste d’un citron et d’une orange

baklawa6

200 g de beurre fondu pour badigeonner les feuilles de filo

1 / Lorsque vous avez 10 minutes à perdre, commencer par torréfier dans un four chauffé à 170° (les fruits secs dans un plateau allant au four) pendant une dizaine de minutes environ. Ils vont devenir croquants. Les laisser refroidir puis les mettre dans la cuve d’un robot avec le sucre et mixer.

Ajouter au mélange obtenu, le beurre fondu et ce qu’il faut d’eau de rose pour obtenir une sorte de pâte, qui se tient surtout pas liquide et qui va être étalée.

2/ Faire fondre la plaquette de beurre.

Commencez par sortir les feuilles de filo de leur emballage, les manipuler délicatement car elles sont fragiles.

Les poser en attendant de vous en servir sur un plat et les couvrir d’un torchon pour éviter qu’elles ne se dessèchent.

3/ Enduire de beurre le plateau puis déposer une première feuille de filo qu’on badigeonne au pinceau de beurre fondu, puis déposer une deuxième feuille, badigeonner de beurre et poser encore trois feuilles soit  un total de 8 feuilles.

Verser sur la huitième feuille, le mélange de fruits secs sur les feuilles de filo, égaliser la surface.

Couvrir le mélange avec une feuille de filo, badigeonner de beurre fondu, et chiffonner à l’aide de ciseaux 3 feuilles de filo (comme la photo ci dessous) beurrer à l’aide d’un pinceau. Puis poser les 5 autres feuilles, en enduisant de beurre à chaque fois, soit 16 feuilles au total.

On badigeonne généreusement la huitième feuille.

baklawa

En résumé, dans le plateau de votre choix, on dépose 8  feuilles, le mélange aux fruits secs puis encore 8 feuilles.

PS : Pourquoi chiffonner des feuilles de filo,pour donner du volume astuce trouvée sur une vidéo de ma copinaute

4/ Là intervient la seule partie délicate (pour cela j’ai fait appel à mon joker MisterEyre), avec un couteau bien aiguisé, on découpe avec la pointe des losanges (forme traditionnelle) ou carrés, triangles…

baklawa4

Enfournez dans un four préchauffé à 160 ° pendant environ 20 à 25 minutes de cuisson, les feuilles doivent avoir une jolie couleur dorée.

5/ Pendant que le gâteau cuit, verser le sucre, l’eau, l’eau de géranium et le jus de citron et les deux zestes dans une casserole.

Faites fondre sur feu doux et laissez cuire, en surveillant, jusqu’à ce que le mélange prenne la consistance d’un sirop environ 15 à 20 minutes.

Laissez le sirop refroidir.

baklawa2

Une fois le temps de cuisson écoulé, sortir le plateau du four l’arroser (en tenant l’appareil dans l’autre main) généreusement du sirop et laisser reposer une nuit.

6/ Le lendemain, le gâteau aura absorbé tout le sirop, repassez sur le traçage effectué avant la cuisson avec la pointe d’un couteau pour obtenir une découpe nette.

Mettre dans des caissettes et en papier puis déguster.baklawa10

CONSERVATION DU BAKLAVA : Envelopper les gâteau un par un dans du film alimentaire et les stocker dans une boîte, elles garderont leur croustillant.

On peut aussi les congeler enveloppés de la sorte et entreposés dans une boite fermant hermétiquement mais ils perdront leur croustillant, pour le retrouver, il suffira de les passer quelques minutes (moins de 5 minutes) dans un four préchauffé et éteins.

Je préfère les baklavas que j’ « oublie  » pendant une semaine ou deux car je trouve que toutes les saveurs se bonifient, suis arrivée à en conserver pendant 2 mois après… y a plus.

PSS : En principe les fruits secs sont mixés finement, mais je préfère une mouture moyenne, car j’aime sentir le croquant des fruits secs. Mais pour être honnête, à la découpe et à la vision, lorsque les fruits secs sont moulus finement le rendu est tout de même meilleur.

Pourquoi on chiffonne quelques feuilles de filo ? Pour donner du volume. J’ai appris cette façon de faire chez ma copinaute Taste of beirut qui en a fait une vidéo très explicite.

Sur ces notes «je croustille en babouche»  et la vision  » je sens que partageriez volontiers un bon thé vert à la menthe avec moi » .  Je vous souhaite à tous, avec un peu d’avance, de passer un excellent week-end. Prenez bien soin de vous les amis, car vous le valez bien  ! A très vite pour un nouvel échange gourmand!

baklawa90

Cliquez sur le lien pour télécharger l’application gratuite RECETTES DE LEYRE ET D’AILLEURS.FR

Pour ne pas rater les publications de Recettes de Leyre,  il vous suffit de renseigner la case en haut de l’écran à droite.

 

5 Réponses à BAKLAVA

  1. Méli dit :

    Le baklava est ma patisserie orientale préférée! Je pourrais en manger des tonnes… Bon, ensuite c’est moi qui pèserais la tonne, c’est sûr… lol! Mais que j’aime ça!
    Je ne sais pas si j’aurais le courage de me lancer dans sa réalisation, mais bravo à toi pour ces merveilles!
    Bises ensoleillées.

  2. jeanne dit :

    Coucou Véronique, te voilà lancée dans de merveilleuses gourmandises, en goûter une est impossible, on ne s’arrête qu’aux cris de la balance hi, hi, hi, !!! Tant pis, c’est trop bon d’autant que je suis incapable d’en faire alors, j’admire et je salive devant mon écran, je me sens bête avec mes gâteaux au yaourt hi, hi, hi !!! Gros bisous et belle semaine, chez nous, c’est le crachin !!!

  3. missfujii dit :

    Tu me mets l’eau à la bouche, j’aime beaucoup les pâtisseries orientales

  4. fleur de sel dit :

    WOAW !
    Misteyre a mis la main à la pâte pour être sûr de se pourlécher les babines et les doigts 🙂

    c’est bien la 1ere photo de lui que tu postes !

    la baklave : vu dans PBLV cette semaine 🙂
    hélas trop sucré pour moi

  5. chacha dit :

    dire que ma puce voulait des gateaux algérien ou marocains voilà que tu me donnes la recette, tu va rire mais j’ai joué la feignasse et je les ai acheté en grande surface et je peux te dire que je vais faire ta recette qui sera assurément bien meilleur. Ici on a un beau soleil qui se voile maintenant, mais à la fois j’ai une belle rhinite du coup je ne peux pas profiter de l’extérieur. BOn je file voir ton autre recette. Merci je vais pouvoir donner la recette à ma patissière maison qui va s’amuser à les faire maintenant qu’elle est en vacances.

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, revigore...

%d blogueurs aiment cette page :